Cette aide de 620 euros que beaucoup de parents peuvent demander mais peu le font

Un avantage fiscal méconnu permet à des milliers de parents de toucher une aide d'environ 620 euros. Voici tous les détails.

© Cette aide de 620 euros que beaucoup de parents peuvent demander mais peu le font

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Alors que la date limite pour effectuer sa déclaration d’impôts est le 6 juin prochain, de nombreux contribuables la remplissent actuellement. Savez-vous qu’il existe plusieurs crédits d’impôt et aide qui vous permettent d’augmenter votre pouvoir d’achat. Et donc de vous aider à mieux gérer les dépenses de votre quotidien ?

Certaines dépenses peuvent donc vous permettre de réduire le montant de votre impôt, par exemple si vous avez des enfants en bas âge.

Une aide non négligeable pour les parents d’enfants en bas âge

Certaines dépenses sont éligibles à un allègement de votre impôt sur le revenu. Comme par exemple scolariser les enfants, utiliser des services à la personne, accompagner une personne dépendante, aménager son habitation principale, faire un don…

À lire Aide financière: qui va toucher cette prime de 495 euros ?

Le panel des dépenses qui ouvre droit sous conditions à un allègement de votre dette fiscale est large.

Par exemple : Nounous… Baby-sitters… Spécialistes de la petite enfance… Filles au pair… Activités périscolaires… Il existe, en effet, plusieurs solutions de garde pour vos enfants.

Votre enfant est à la crèche ou en garde par une assistante maternelle ? Vous connaissez donc peut-être déjà le système.

En effet, les dépenses que vous engagez pour la garde de votre enfant de moins de six ans à l’extérieur de votre domicile vous donnent droit à un crédit d’impôt.

À lire Livret A: gagnez encore plus d’argent avec ce placement

Mais savez-vous que cette aide fiscale marche aussi pour les frais que vous engagez si votre enfant fréquente la garderie scolaire ou encore le centre de loisirs ?

Pour en profiter, il faut que votre enfant ait moins de six ans au 1ᵉʳ janvier de l’année d’imposition.

Donc, si vous remplissez actuellement la déclaration des revenus de 2023, c’est la date du 1ᵉʳ janvier 2023 qu’il faut retenir. Et, votre enfant doit avoir vu le jour en 2017 ou après.

Vous faites garder vos enfants ou petits-enfants à charge de moins de 6 ans à l’extérieur de votre domicile ?

Donc, voici les conditions à remplir pour bénéficier de cette aide pour frais de garde d’enfant hors du domicile :

À lire Aides de la CAF bloquées en juin ce que vous devez faire absolument pour les toucher de nouveau

Vous pouvez obtenir un crédit d’impôt si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

– Parent avec un ou des enfants à charge
– Grand-parent avec la charge du ou des petits-enfants. À condition que votre enfant majeur soit rattaché à votre foyer fiscal

Les deux conditions relatives à l’enfant sont donc les suivantes :

– L’enfant doit avoir moins de 6 ans le 1ᵉʳ janvier de l’année d’imposition
– Être à votre charge

À lire EuroMillions: ils remportent 166 millions d’euros totalement par hasard

Les conditions relatives au mode de garde sont donc les suivantes :

– L’enfant doit être gardé par une assistante maternelle agréée
– Ou un établissement d’accueil des enfants de moins de 6 ans (crèche, halte-garderie, garderie scolaire, centre de loisirs, etc.)

Comment se calcule le crédit d’impôt pour frais de garde d’enfant hors du domicile ?

Pour avoir droit à cette aide de déduction pour des frais de garde, l’enfant doit donc être à votre charge.

Il s’agit alors d’un crédit d’impôt égal à 50 % des dépenses que vous avez engagées pour la garde. Dépenses hors frais de nourriture et déduction faite des aides familiales que vous avez perçues au titre de la garde de l’enfant.

À lire Elle se couche chaque soir avec son python et découvre l’horreur grâce à son vétérinaire

Les dépenses prises en compte comprennent alors les salaires et les cotisations sociales versés à l’assistante maternelle.

Si vous vivez en union libre, seul le parent qui compte l’enfant à charge peut bénéficier du crédit d’impôt. Mais les pièces justificatives des sommes qu’il a versées doivent porter son nom.

Toutefois, dans le cas où la charge d’entretien de l’enfant est partagée et qu’aucun des deux parents ne justifie en avoir la charge principale, le montant du crédit d’impôt est alors divisé par deux.

Ainsi, les dépenses doivent avoir une limite 3 500 € par enfant gardé. Donc, 1 750 € si l’enfant est en résidence alternée ou à charge partagée.

En résumé, le montant du crédit d’impôt est de 50 % du montant des dépenses dans la limite d’un plafond de 3. 500 euros par enfant gardé. Ce qui correspond alors à un crédit d’impôt maximum de 1 750 euros.

En cas de résidence alternée ou de garde partagée, ce montant est donc de 1. 750 euros par parent. Ce qui correspond alors à un crédit d’impôt maximum de 875 euros.

Vous faites garder l’enfant à votre domicile ?

Si vous faites garder l’enfant à votre domicile, vous pouvez alors bénéficier du crédit d’impôt au titre des sommes que vous avez versées pour l’emploi à domicile.