Cette règle peu connue à respecter si vous roulez en vélo pour éviter une lourde amende

Découvrez ce que dit la loi à propos de cette attitude à vélo et ce que les cyclistes risquent s’ils ne la respectent pas.

© Cette règle peu connu à respecter si vous roulez en vélo pour éviter une lourde amende

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Choisir le vélo comme moyen de transport présente de nombreux avantages. En effet, le vélo est un moyen de transport polyvalent, écologique, économique, confortable et sain.

Il est parfait pour se déplacer en ville, pour aller travailler, pour se maintenir en forme, pour se détendre, pour explorer les paysages et faire des voyages écologiques au contact de la nature.

Mais, cyclistes doivent respecter un certain nombre de règles que le Code de la route impose. Parmi ces règles, une est méconnue alors qu’elle peut pourtant vous couter cher.

À lire LEP: très mauvaise nouvelle pour 11 millions de français qui vont perdre de l’argent

Des règles importantes que vous devez respecter à vélo

Le vélo, en plus d’être le choix le plus écologique pour se déplacer, est aussi un excellent moyen de rester en forme.

Toutefois, lorsqu’un cycliste est sur la route, il existe de nombreux dangers. Et il doit les éviter et prêter attention à certaines précautions.

Lorsque vous faites du vélo sur une route, il est essentiel de se faire remarquer ! En effet, porter des accessoires utiles pour la sécurité est crucial.

L’un d’eux, bien que non requis par la loi, est le casque. Un modèle de qualité et homologué protège des impacts et évite le pire en cas de chute.

À lire RSA: qui va toucher cette aide majorée ? Les Français concernés

Le port du casque n’est pas négociable !

Un casque est l’élément de sécurité le plus important que vous puissiez porter. A vélo, le casque est la première ligne de défense contre les traumatismes crâniens, responsables d’un nombre important d’accidents de la route.

Dans le cas des sorties nocturnes , il est donc obligatoire d’utiliser des lumières à l’avant et à l’arrière afin d’être bien visible même dans l’obscurité. Une veste fluorescente peut aussi être très utile en ce sens.

De jour comme de nuit, assurez-vous donc d’être visible des autres ! Surtout si vous pédalez dans des conditions de faible luminosité. Le port d’un vêtement fluorescent peut donc aider à assurer la sécurité, réduisant alors le risque d’accident.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 200 euros pour se former à ce métier ?

Communiquer avec les automobilistes

Si vous faites du vélo en ville, une autre attitude essentielle est de communiquer avec les automobilistes pour éviter les accidents et les épisodes désagréables.

Comment faire ? Avec le langage corporel ! En effet, les vélos ne comportent pas de clignotants comme les voitures.

C’est pourquoi lorsque vous changez de trajectoire, il est toujours nécessaire de le communiquer à ceux qui vous suivent avec vos bras et surtout à l’avance.

Un autre exemple de communication est ce qui se passe aux panneaux de stop ou aux intersections. En effet, peu importe si le Code de la route stipule que vous avez la priorité…

À lire Électricité: ces changements sur les heures creuses qui agacent déjà tous les Français

Vous devez toujours ralentir et vous assurer que les automobilistes sont conscients de votre présence et qu’ils sont prêts à s’arrêter pour laisser la priorité 8

Peut-on écouter de la musique à vélo? Une pratique illégale !

Envie de rythmer vos déplacements quotidiens, ou de prolonger l’écoute de votre podcast ? Pour ajouter de la musique à leurs balades, de nombreux cyclistes utilisent des écouteurs à vélo. Mais attention, la loi l’interdit !

Depuis le 1ᵉʳ juillet 2015, la loi précise clairement qu’il est interdit de porter à l’oreille tout appareil pouvant émettre des sons… À l’exception, bien-sur, des appareils électroniques corrigeant la surdité.

Vous l’aurez compris, passer des appels téléphoniques ou écouter de la musique font partie de cette interdiction.

À lire Ne faites plus cette erreur avec votre chargeur ça fait exploser votre facture d’électricité

Il est donc interdit de circuler à vélo en France avec des écouteurs.

Concrètement, il s’agit de la même loi qui interdit aux automobilistes de téléphoner en conduisant. Sur un vélo, les cyclistes ne doivent tout simplement rien avoir dans les oreilles !

En résumé, selon le décret n° 2015. 743 relatif à la lutte contre l’insécurité routière, le Code de la route interdit, sur un vélo, de porter à l’oreille tout dispositif susceptible d’émettre un son. Il peut s’agir d’écouteurs, d’oreillettes ou encore de casques audio.

Aussi, il reste interdit d’utiliser un téléphone à la main.

Notons que la loi sanctionne le port de ces appareils. Donc, même si vous portez des écouteurs qui ne diffusent aucun son, vous écoperez quand même d’une amende !

Quel est le montant de l’amende ?

Le non-respect de cette loi, bien qu’encore méconnue de la majorité cyclistes, peut d’ailleurs vous coûter très cher !

Tout cycliste que les forces de l’ordre surprennent avec des écouteurs dans les oreilles à vélo peut donc s’attendre à une amende de 135 €.

Cette amende fait l’objet d’une réduction à 90 € si vous payez dans les 15 jours. Au contraire, après 45 jours, l’amende grimpe à 375 €.