CAF: très bonne nouvelle pour les allocataires qui touchent cette aide sociale

C'est officiel, le RSA a été revu à la hausse, au même titre que les autres prestations sociales de la CAF. Découvrez vite de combien.

© CAF: très bonne nouvelle pour les allocataires qui touchent cette aide sociale

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le RSA fait partie des aides sociales de la Caf qui ont augmenté. D’ailleurs, son montant peut varier en fonction de votre situation personnelle.

Le RSA, une prestation sociale de la Caf qui perdure

La mission de la Caf n’a pas changé. Cette dernière consiste ainsi à faciliter l’accès à une aide financière pour un grand nombre de personnes.

En France, de nombreux bénéficiaires perçoivent ainsi le revenu de solidarité active (RSA) chaque mois. Cela représente un soutien crucial pour les citoyens sans emploi.

À lire Aide financière: qui va toucher cette prime de 495 euros ?

Ce dispositif vise ainsi à garantir un revenu minimum mensuel aux personnes les plus précaires. Mais, sous certaines conditions spécifiques.

Face à l’augmentation du coût de la vie, le gouvernement a récemment décidé d’augmenter le montant du RSA de la Caf. Et ce, dans le but de fournir un complément de revenu aux travailleurs à temps partiel, tout en favorisant leur intégration sociale et professionnelle.

La réforme, entrée en vigueur en début d’année 2024, impose désormais aux demandeurs de RSA de consacrer 15 à 20 heures par semaine à des activités. Ces dernières doivent permettre de privilégier leur insertion professionnelle.

Des nouvelles conditions pour en bénéficier

Actuellement, environ 3,9 millions de personnes bénéficient du RSA en France. Avec des montants révisés trimestriellement en fonction de la composition du foyer.

À lire Livret A: gagnez encore plus d’argent avec ce placement

Certains bénéficiaires de cette aide CAF ont donc même reçu un versement exceptionnel de 607 euros le 5 février 2024. Et ce, dans le but de soutenir les personnes en difficulté et de simplifier l’accès aux aides sociales.

Cette nouvelle réforme du RSA est donc progressivement mise en place dans 47 départements français depuis fin février. Et elle sera étendue à l’ensemble du territoire d’ici à 2025.

Cette réforme entraîne donc une augmentation significative du montant du RSA. Avec une hausse de plus de 4 % à compter de ce mois d’avril 2024.

Depuis une semaine, les personnes éligibles au RSA de la CAF voient ainsi leurs allocations augmenter. Elles passent donc de 607,75 € à 635,71 € par mois.

À lire Aides de la CAF bloquées en juin ce que vous devez faire absolument pour les toucher de nouveau

Cette augmentation concerne ainsi non seulement les personnes seules, mais également les couples sans personne à charge. Dont le RSA mensuel atteindra désormais 953,56 €.

Vous l’avez compris, les Caisses d’Allocations Familiales a décidé de réajuster les montants du RSA en fonction des situations individuelles des bénéficiaires, prenant en compte divers éléments comme les revenus. La composition du foyer, et d’autres critères spécifiques pour avoir cette aide CAF.

Le RSA de la Caf change de formule

Comprendre ces changements se veut donc essentiel pour appréhender leur impact sur les allocations perçues et la situation financière des bénéficiaires. Pour une personne seule, le montant actuel du RSA est de 635,70 €.

Avec une augmentation de 4,6 % depuis le 1ᵉʳ avril 2024. Toutefois, les aides versées par la Caf sont réduites si le bénéficiaire perçoit d’autres prestations sociales telles que l’APL, ce qui entraîne une déduction du montant du RSA.

À lire EuroMillions: ils remportent 166 millions d’euros totalement par hasard

En cas de plus de 3 enfants, le montant est de 254,28 euros par enfant supplémentaire. Pour les couples, le RSA est accordé dans deux situations distinctes.

Lorsque les deux individus remplissent les critères d’éligibilité ou lorsque l’un des partenaires perçoit cette allocation. Alors que l’autre dispose de revenus modestes.

Ce montant se veut ainsi recalculé en tenant compte du nombre d’enfants à charge, des revenus éventuels du couple (déduits du RSA). Ainsi que de la perception de l’APL CAF.

Les parents isolés bénéficient d’un RSA majoré dans deux cas. En cas de veuvage ou quand l’autre parent ne prend pas en charge l’enfant.

À lire Elle se couche chaque soir avec son python et découvre l’horreur grâce à son vétérinaire

Ce RSA majoré, attribué pour une période de 12 mois, peut se voir accordé dès la grossesse et automatiquement jusqu’à l’âge de trois ans pour l’un des enfants du parent isolé. Les nouveaux montants pour les parents isolés varient d’ailleurs énormément.

En fonction de la situation du demandeur et du nombre d’enfants à charge. Avec une allocation complémentaire de 272,10 euros par enfant supplémentaire au-delà de trois.