Augmentation allocations familiales: voici combien vous allez toucher en 2024

En 2024, les prestations sociales versées par la CAF vont toutes augmenter. Voici les nouveaux montants des allocations familiales !

© Augmentation allocations familiales voici combien vous allez toucher en 2024

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les allocations familiales, revalorisées ? C’est en tout cas ce qu’a récemment annoncé la CAF, qui s’apprête à revoir à la hausse l’ensemble de ses prestations sociales.

Tout savoir les allocations familiales

Comme leur nom l’indique, les allocations familiales sont des aides conçues pour aider les familles. Elles viennent ainsi prêter main forte à celles et ceux qui ont des enfants à charge et qui peinent à finir le mois.

Elles viennent ainsi aider les familles dans l’entretien et l’éducation des enfants. Ces aides sont versées aux personnes ayant à charge au moins 2 enfants de moins de 20 ans.

À lire LEP: très mauvaise nouvelle pour 11 millions de français qui vont perdre de l’argent

Elles se veulent donc versées mensuellement aux foyers français par la Caisse d’Allocations Familiales, ou la Mutualité Sociale Agricole (MSA). Leur attribution se veut évidemment soumise à conditions.

En effet, les allocations familiales se veulent dues à compter du mois qui suit la naissance ou l’accueil d’un 2ᵉ enfant. Cette étape se répète pour le 3ᵉ, le 4ᵉ, et ainsi de suite.

Quand vous ne vous retrouvez qu’avec un seul enfant de moins de 20 ans à votre charge, les aides de la CAF sont ainsi interrompues à la fin du mois précédant ce changement de situation.

Mais alors, comment bénéficier des allocations familiales ? Pour avoir droit aux allocations familiales, vous devez respecter un certain nombre de conditions.

À lire RSA: qui va toucher cette aide majorée ? Les Français concernés

Un mode d’attribution spécifique

Pour prétendre aux allocations familiales, vous devez être français et avoir une résidence principale basée en France. De plus, votre foyer permanent doit se trouver en France.

Vous devez aussi séjourner en France plus de six mois par an, sans obligation de continuité. Si vous êtes étrangers, vous devez aussi avoir votre foyer permanent en France, et résider dans l’hexagone au moins six mois par an.

La CAF précise d’ailleurs que si un de vos enfants quitte le territoire pour une durée de plus de trois mois, les allocations associées se verront supprimées. En revanche, il est possible de continuer à les percevoir dans plusieurs cas de figure.

Par exemple, si l’enfant se soigne ou étudie dans un pays frontalier, et rentre régulièrement en France auprès des siens, alors les allocations sont maintenues. De même, si l’enfant est à l’étranger pour apprendre une langue étrangère. Où se trouve au sein de son cursus professionnel, les allocations se disent maintenues.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 200 euros pour se former à ce métier ?

Il faut garder en tête que l’allocation de base se veut donnée par famille. En cas de naissances ou de multiples adoptions, vous avez autant d’allocations de base que d’enfants nés du même accouchement. Ou bien adoptés simultanément.

Les allocations familiales revues à la hausse

Chaque année, les aides versées par les Caisses des allocations familiales subissent une revalorisation. Et cette année encore, les allocations familiales se disent concernées par ce réassort.

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a annoncé le 29 octobre dernier que cette hausse serait de 4,8 %. Une hausse importante, qui permettra de venir en aide aux familles qui peinent à joindre les deux bouts.

Les allocations familiales font partie de celles qui progresseront l’année prochaine. Versées aux familles qui ont au moins deux enfants de moins de 20 ans à charge, ces dernières seront plus intéressantes en 2024.

À lire Électricité: ces changements sur les heures creuses qui agacent déjà tous les Français

Ainsi, en 2024, les allocataires dont les revenus correspondent à la tranche 1 (soit 75 804, 98 euros pour deux enfants) percevront 148,80 euros par mois. Si et seulement s’ils ont deux enfants (au lieu de 141,99 euros auparavant).

Ils toucheront ainsi 339,43 euros pour trois enfants. Au lieu de 323,91 euros l’année précédente. Et 529,48 euros au lieu de 505,83 pour quatre enfants. Ensuite, 196,23 euros se voudront versés par enfant supplémentaire.