Cette joueuse joue au Loto et gagne souvent mais ses gains se retrouvent bloqués

Amelia Barnham, une Britannique de 69 ans, affirme avoir été traitée "comme une sorte de criminelle" après avoir gagné trop souvent au Loto.

© Cette joueuse joue au Loto et gagne souvent mais ses gains se retrouvent bloqués

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Vous avez probablement déjà entendu l’expression « une fois n’est pas coutume »… Mais, pour Amelia Barnham, cette résidente du quartier londonien Hammersmith, la chance au Loto est tout sauf irrégulière. La retraitée de 69 ans se retrouve d’ailleurs aujourd’hui au centre d’une enquête et ses gains se retrouvent bloqués !

La chance d’Amelia Barnham au Loto éveille des soupçons

Amelia Barnham, une retraitée de 69 ans, qui réside à Hammersmith, à Londres, avec son mari Tony, a révélé qu’elle avait gagné au Loto un total de 23 600 £, environ 28. 000 Euros, en petits prix sur plusieurs années.

Amelia, qui travaillait dans la finance, a révélé qu’elle dépensait en moyenne 60 £ par semaine en tickets de Loto. Mais après son dernier gain de 800 £ (environ 900 €) sur un billet HotPicks à 1 £, la retraitée a fait l’objet d’une enquête que le nouvel opérateur, Allwyn, a ordonnée.

À lire CAF: tout savoir pour toucher cette aide jusqu’à 1119 euros les Français concernés

En effet, ce dernier succès ne s’est pas déroulé comme il se doit, rapporte La Dépêche du midi. Inquiète de ne pas avoir perçu les gains de ce ticket gagnant de 800 £, elle contacte alors le Loto britannique.

Ce dernier lui répond même si un enquêteur se rendra à son domicile… Afin de tenter de comprendre pourquoi elle gagne aussi souvent.

Elle se retrouve au cœur d’une enquête

Les problèmes de la sexagénaire ont commencé deux jours après ce dernier tirage du Loto. En effet, lorsque Amélia a poussé la porte du bureau de poste pour récupérer son gain, elle a été renvoyée a l’épicerie Tesco où elle avait acheté ce billet gagnant.

À l’épicerie Tesco, on a expliqué à cette résidente du quartier londonien Hammersmith qu’elle devait envoyer les photos des deux faces du billet. La raison ? Un changement, depuis le 1ᵉʳ février. Changement qui a vu l’opérateur du Loto Camelot être racheté par la société Allwyn.

À lire Facture d’énergie: très mauvaise nouvelle pour tous ceux qui se chauffent et cuisinent au gaz

Après avoir envoyé les photos demandées, la retraitée s’est entendu répondre qu’un enquêteur, qui se trouve être un ancien détective, se rendrait à son domicile pour tenter de comprendre pourquoi ses tickets de Loto sont aussi souvent gagnants.

« J’ai demandé pourquoi je faisais l’objet d’une enquête », a expliqué à The Sun la sexagénaire, soupçonnée de tricherie.

Et d’ajouter : « J’ai été traitée comme une sorte de criminelle. Recevoir quelqu’un chez moi était intimidant. Ils m’ont dit que c’était à cause du nombre de victoires que j’avais remportées ».

La Britannique attend donc toujours son du. En revanche, elle assure qu’elle « n’achètera plus jamais de billets«  de Loto.

À lire CAF: qui peut toucher cette allocation jusqu’à 940 euros en 2024 comme 800 000 Français ?

Les nouvelles procédures de l’opérateur de Loto

L’opérateur de Loto, Allwyn, a insisté sur le fait que l’enquête faisait partie des nouvelles procédures de sécurité qu’il a mis en place après que la Poste a arrêté de payer certains prix.

Cependant, pour Amélia, cette expérience l’a emporté sur la joie de gagner. Elle l’a amenée à jurer de ne plus jamais jouer au Loto en raison de la difficulté de réclamer ses gains légitimes.

La Londonienne craint que de telles pratiques intrusives puissent effrayer et décourager les autres joueurs. Et surtout les plus âgés, comme elle !

« Je conseillerais aux autres joueurs de ne pas acheter de billets. Car je détesterai penser que d’autres devront vivre la même situation. C’est assez inquiétant. », a déclaré Amélia dans les colonnes du Sun.

À lire Leclerc: ils tombent en panne après avoir fait le plein d’essence les raisons hallucinantes

À ce jour, la sexagénaire n’a toujours pas perçu son gain après avoir gagné trois des cinq numéros lors du tirage du 3 février dernier.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :