Chèque alimentaire: l’aide du gouvernement pourrait faire son grand retour

Le chèque alimentaire, délivré par le gouvernement, va revenir en 2024. Plusieurs sources laissent entendre que l'allocation fait son retour.

© Chèque alimentaire l'aide du gouvernement pourrait faire son grand retour

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Instauré il y a deux ans, le chèque alimentaire permet aux Français de bénéficier d’un petit coup de pouce pour pallier l’inflation. Et en 2024, cette aide pourrait faire son grand retour.

Le chèque alimentaire, pour qui ?

L’inflation alimentaire a atteint un record en 2023 pour atteindre 6,2 % sur un an. Cela impacte particulièrement les individus en situation de précarité.

Pour répondre à cette problématique, le gouvernement a initié le plan Mieux manger pour tous. Ce dernier autorise certaines collectivités à émettre des chèques alimentaires, partiellement financés par l’État.

À lire CAF: toutes les aides et allocations annulées à partir d’avril et la solution pour les débloquer

Dans le département de la Seine-Saint-Denis, par exemple, cette mesure se verra mise en œuvre au cours du premier semestre 2024. Stéphane Troussel, président du département, a discuté de cette initiative lors d’une interview sur France Info.

La question de l’alimentation se veut devenue d’une importance croissante avec les multiples crises sanitaires et économiques. Elle constitue donc une préoccupation sociale majeure pour les familles populaires.

Et, contrairement à certaines perceptions, la qualité alimentaire n’est pas uniquement une préoccupation des classes aisées. En 2023, un millier de bénéficiaires se sont vus concernés par l’attribution de ce chèque.

Des ménages en situation de précarité, des étudiants, des femmes enceintes ou ayant des enfants en bas âge. Depuis plusieurs mois, de nouveaux groupes, tels que des étudiants et des familles actives, se retrouvent dans le besoin.

À lire Impôts: cette démarche à faire obligatoirement sous peine d’une amende de 150 euros

Des critères pour en bénéficier

Le chèque alimentaire constitue une aide destinée aux foyers les plus modestes, mise en place en réponse à l’augmentation des prix des produits alimentaires. Pour l’obtenir, vous devez remplir certains critères spécifiques.

Cette mesure vise donc à améliorer le pouvoir d’achat des ménages en leur permettant d’accéder à une alimentation plus saine et de meilleure qualité. Si ce dispositif est en phase d’expérimentation dans le département de la Seine-Saint-Denis, il va être étendu.

En effet, un test se voit prévu au premier trimestre 2024 pour une période de six mois. Le montant alloué est fixé à 50 € par personne et sera versé mensuellement pendant cette période.

Les bénéficiaires du chèque alimentaire doivent donc répondre à certains critères, notamment être bénéficiaires du RSA, de l’AAH, de l’ASPA, de l’APL. Il faut aussi être étudiants, boursiers, être jeunes mamans ou être enceintes.

À lire CAF: les français concernés par cette aide de 635 euros versée prochainement

L’objectif principal de cette aide se veut donc de soulager les dépenses liées à l’alimentation en période d’inflation. Il est à noter que ce chèque pourra se voir utilisé dans tous les commerces alimentaires ainsi que chez les producteurs locaux.

Le chèque alimentaire de retour en 2024

Actuellement, de nombreux Français font donc face à des difficultés financières. Cela les pousse donc à rechercher des solutions telles que les aides sociales.

Parmi celles-ci figurent le Revenu de Solidarité Active (RSA). Ce dernier bénéficie chaque année à près de 2 millions de personnes, ainsi que la Prime d’Activité, offrant un soutien financier lorsque les revenus sont en dessous d’un certain seuil.

L’année dernière, une promesse gouvernementale concernant le chèque alimentaire avait été faite. Cependant, elle n’a pas encore été concrétisée.

À lire Ne nettoyer plus votre téléphone portable comme ça vous allez le casser

Mais, une récente proposition de loi a évoqué une alternative sous la forme d’une carte alimentaire et durable. Cette dernière serait d’une valeur d’environ 100 euros, semblable à une carte ticket restaurant.

Cette carte permettrait donc d’acheter des produits locaux et responsables. Cela favoriserait ainsi une alimentation saine et plus durable.

Cependant, les détails précis sur son montant et ses conditions d’attribution restent donc à définir. Cette mesure vise ainsi à améliorer le pouvoir d’achat des Français en leur permettant d’accéder à des produits alimentaires de meilleure qualité.

Et ce, tout en soutenant l’agriculture locale et saisonnière. Toutefois, son introduction dépendra de l’adoption d’un projet de loi actuellement en discussion à l’Assemblée nationale, ce qui signifie qu’elle ne sera pas disponible dans un avenir immédiat.

À lire Alerte météo: les orages géants appelé derechos de plus en plus nombreux en France

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :