Cette aide de 1000 euros en 2024 que 6 bénéficiaires sur 10 oublient de demander

Cette aide destinée aux personnes handicapées à plus de 1000 euros est souvent non réclamée ! Voici ce qu'il faut savoir.

© Cette aide de 1000 euros en 2024 que 6 bénéficiaires sur 10 oublient de demander

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le taux de non-recours en France semble encore bien élevé. Parmi les aides que les Français ne réclament pas, il y a l’aide pour les personnes handicapées. Son montant est de plus de 1000 euros en 2024. Voici ce qu’il faut savoir.

Un taux important de non-recours

En France, des milliers de foyers comptent sur les aides sociales CAF pour subvenir à leurs besoins. Ces aides sont en effet précieuses pour les familles aux faibles revenus.

Cela leur permet de faire face aux dépenses du quotidien. D’autant plus qu’avec l’inflation, le pouvoir d’achat des plus démunis est encore plus touché.

À lire Un permis de conduire spécifique pour les seniors de plus de 70 ans ?

D’ailleurs en France, le gouvernement propose de nombreuses aides pour différentes situations. Cependant, de nombreuses personnes éligibles ne les réclament pas.

Ce non-recours est souvent dû au manque d’informations sur ses droits. D’autres se sentent découragés par les démarches qui peuvent sembler trop compliquées.

Tous les ans, ce sont dont des milliards d’euros d’aides qui ne sont jamais réclamés par les bénéficiaires éligibles. Ainsi, certains passent à côté de leurs aides. Alors que celle-ci peut faire la différence en fin de mois ! Et leur permettre d’améliorer leur situation financière.

D’ailleurs, parmi les aides sociales qui affichent un des plus hauts taux de non-recours, il y en a une avec un t aux de 61 % ! Il s’agit de l’AAH, l’Aide aux Adultes Handicapés.

À lire Vacances d’été: la technique imparable pour réserver des hôtels beaucoup moins cher

La première aide au taux de non-recours le plus élevé reste le RSA. En effet, selon le Dress, Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, de nombreuses personnes éligibles ne réclament pas leurs droits.

Une aide à plus de 1000 euros

L’AAH est donc la deuxième aide au taux de non-recours le plus élevé en France. Celle-ci a vu le jour pour venir en aide aux personnes en situation de handicap. Afin de leur garantir un revenu minimal pour subvenir à leurs besoins.

Au cours des 10 dernières années, il y a de plus en plus de personnes éligibles à cette aide. En 2022, on en comptait 1,29 million ! Rien que ça.

Cette aide reste tout de même une des moins sollicitées. En effet, il y a 39 % seulement de demandes. Le taux de non-recours moyen s’élève à 61 %.

À lire CAF: bonne nouvelle vous allez pouvoir toucher cette aide sociale plus longtemps

Pourtant, ce coup de pouce financier pourrait aider de nombreuses personnes. D’autant plus que la CAF ne prend plus en compte les revenus du partenaire dans le calcul du montant de l’aide depuis l’automne 2023.

De plus, son montant va aussi augmenter au 1ᵉʳ avril prochain. Comme de nombreux autres dispositifs, selon les déclarations du ministre de l’Économie, Bruno Le Maire.

En effet, les minima sociaux vont connaître une revalorisation cette année. Ils vont en effet augmenter de 4,6 % au cours de l’année 2024. Ainsi, le montant de l’AAH va passer à 1016 euros par mois. Soit une augmentation de 44,68 euros.

Pour le moment, le taux de non-recours reste assez important pour l’AAH. Alors qu’en temps de crise, les Français devraient réclamer leurs droits pour améliore leur situation financière et faire face aux dépenses du quotidien.

À lire Vacances: cette lourde amende si vous ramassez des coquillages à la plage

D’un côté, de nombreuses personnes ne connaissent pas leurs droits à la CAF ! En effet, certains pensent ne pas être éligibles aux aides sociales même si. Il suffit d’ailleurs de faire une simulation sur le site du gouvernement pour le savoir en quelques clics.

De l’autre, certains pensent que la distribution des aides se fait de manière automatique. Dans les deux cas, c’est le manque d’informations qui fait grimper le taux de non-recours.