AAH: le nouveau montant de l’allocation aux adultes handicapés après sa hausse en 2024

L'AAH est une allocation qui aide chaque mois, financièrement, les personnes en situation de handicap. En 2024, cette aide va progresser.

© AAH le nouveau montant de l'allocation aux adultes handicapés après sa hausse en 2024

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

La CAF assure chaque mois le versement de l’AAH. En 2024, cette aide du gouvernement va d’ailleurs voir son montant progresser, suite aux promesses de Bruno Le Maire.

L’AAH, un soutien de taille tous les mois

Chaque mois, l’AAH soutient les Français en leur distribuant une aide. Cette dernière est plus communément appelée Allocation aux Adultes Handicapés.

Il s’agit d’une aide qui garantit un revenu minimum aux personnes handicapées. Elles peuvent ainsi subvenir à leurs besoins essentiels.

À lire CAF: la meilleure technique pour changer votre mot de passe et continuer à toucher vos allocations

Surtout en cette période de crise économique où les prix sont plus élevés que jamais dans tous les commerces. D’ailleurs, l’AAH ne date pas d’hier.

En effet, cette aide financière a été créée en 1975. Cependant, pour la percevoir, il faut respecter plusieurs conditions, comme l’âge, car il faut avoir au moins 20 ans pour la percevoir. Selon les MDPH, il existe des maladies bien spécifiques qui donnent droit à l’AAH.

Il faut aussi présenter un taux d’incapacité d’au moins 80 %. En France, ce sont les médecins de la santé de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) qui évaluent le taux de handicap.

Le médecin de la sécurité sociale peut également évaluer votre état de santé. Pour cela, il doit étudier l’impact du handicap sur la vie de l’allocataire qui fait la demande de cette pension de la CAF.

À lire Ce papa d’un enfant autiste refuse l’aide de sa sœur qui vient de toucher 72 millions € à l’EuroMillions

Une aide revalorisée

Depuis plusieurs années, les bénéficiaires de l’AAH espèrent ainsi une hausse de cette allocation. Même s’il y a déjà eu une hausse de 1,6 %, (14,72 €, pour un total de 971,37 € par mois), cela n’est pas suffisant pour les ménages.

Ainsi, en 2023, le gouvernement a décidé d’augmenter le montant de cette aide. Auparavant, toute personne devait partager ses revenus dans le calcul de cette allocation, ainsi que ceux de son partenaire.

Au total, le salaire ne devait pas dépasser la somme de 21 098,16 euros pour prétendre à cette aide de la CAF. Cela privait donc bon nombre de personnes en situation de handicap de cette allocation.

Cependant, cette règle a évolué. Désormais, seuls les bénéficiaires de l’AAH, et leurs ressources personnelles, se voient considérés dans le calcul de la prestation.

À lire Ces maillots de bain pas chers et trop stylés cartonnent chez Decathlon

Cela ne dépend plus de la situation du conjoint. Cette mesure profite à environ 120 000 allocataires en couple, mais aussi 80 000 nouveaux bénéficiaires de l’AAH.

Le montant de l’AAH progresse en 2024

À l’instar de tous les minimas sociaux, l’AAH, se verra, elle aussi, revalorisée en 2024. En effet, à compter du 1ᵉʳ avril 2024, les montants perçus par les bénéficiaires se verront ainsi augmentés à hauteur de 4.6 %.

Ainsi, pour une personne célibataire, le montant va atteindre 1 016 euros au lieu de 971,37 euros. Selon les MDPH, il existe des maladies bien spécifiques qui donnent droit à l’AAH.

Cependant, près de 57 000 allocataires pourraient voir le montant de leur allocation diminuer après la déconjugalisation. Et malheureusement, 21 % des bénéficiaires risquent de perdre leur allocation.

À lire Aides CAF: ces allocataires concernés par un nouveau bonus de l’AAH

Ce groupe concerne ainsi principalement les familles ou les personnes percevant d’autres revenus en plus de l’AAH. Afin de gommer les impacts négatifs de cette réforme sur ces ménages, la loi a donc fait l’objet d’une modification pour les orienter vers le régime le plus favorable à leur situation.

Plus concrètement, ces derniers auront ainsi le choix de rester sous le régime conjugal. Ou alors, de passer au régime déconjugalisé. Pour cela, la CAF et la MSA effectueront le calcul du montant le plus avantageux après chaque déclaration de revenus, réalisée tous les trois mois.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :