Augmentation des aides de la CAF: les nouveaux montants pour 2024

Les aides de la CAF permettent chaque mois d'apporter une aide supplémentaire aux Français. D'ailleurs les montants sont réévalués en 2024 !

© Augmentation des aides de la CAF les nouveaux montants pour 2024

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

La CAF continue sur sa lancée. Après une légère augmentation au cours de l’année 2023, la Caisse d’Allocations Familiales poursuit sur sa lancée en 2024. Découvrez vite les aides de la CAF qui vont connaitre une hausse en 2024 !

Des aides revalorisées par la CAF en 2023

La nouvelle s’était très vite répandue comme une traînée de poudre. En effet, en 2023, les locataires, sous-locataires et résidents en foyer ont connu une revalorisation des aides de la CAF.

Ainsi, les trois aides personnelles au logement versées par les caisses d’allocations familiales et les caisses de la Mutualité sociale agricole (MSA) ont connu une revalorisation. Cette dernière équivalait à 3,5 %.

À lire RSA: tout savoir pour obtenir cette aide CAF en 2024

Depuis le 1ᵉʳ octobre dernier, ces aides ont connu une revalorisation. Chaque année, depuis dix ans, le montant des aides personnalisées au logement (APL), des allocations de logement familial (ALF) et de logement social (ALS) subit une revalorisation.

Au 1ᵉʳ octobre, suite à l’évolution de l’indice de référence des loyers (IRL) constaté au 2ᵉ trimestre de l’année en cours, les aides ont été revues à la hausse. À l’été 2022 et jusqu’au 31 mars 2024, les pouvoirs publics ont plafonné la hausse de l’IRL à 3,5 % en France.

Cela, pour essayer de limiter la hausse des loyers. En Corse, le plafond se veut ainsi fixé entre 2 et 3,5 % et, en outre-mer, à 2,5 %. Les Aides de la CAF pour le logement ont donc augmenté de façon équivalente depuis le 1ᵉʳ octobre dernier.

APL, ALF, ALS, des augmentations en masse

Cette revalorisation automatique des aides de la CAF se veut automatique. Ainsi, vous n’avez aucune démarche à effectuer pour bénéficier de la revalorisation.

À lire AAH: ces nouvelles mesures ne vont pas plaire à tous les allocataires

Elle se voudra donc automatiquement appliquée par les CAF et les caisses de la MSA. En 2022, les aides au logement avaient déjà fait l’objet d’une revalorisation de 3,5 %.

Et ce, dès le 1ᵉʳ juillet 2022 et non le 1ᵉʳ octobre, pour répondre à l’urgence de l’inflation. Cette mesure faisait partie de la loi relative au pouvoir d’achat adoptée en août 2022.

D’ailleurs, la réduction de loyer de solidarité (RLS), qui se voulait réservée aux bénéficiaires des APL, a également été revalorisée le 1ᵉʳ octobre dernier pour passer de 45,08 € à 54,51 € par mois pour un bénéficiaire seul selon sa zone de résidence.

Et puisqu’une bonne nouvelle en cache souvent une autre, sachez que les aides sociales de la CAF vont progresser en 2024. L’annonce a été confirmée par le Ministère des Solidarités.

À lire Aides sociales: le montant hallucinant que vous pouvez toucher sans travailler en France en 2024

Le montant des aides sociales en nette progression en 2024

Dans quelques mois, plus de deux millions de Français vont connaître une augmentation de leurs aides sociales. En ce qui concerne le Revenu de Solidarité Active (RSA), de nouveaux montants s’appliquent à compter du 1ᵉʳ avril 2024.

Pour une personne seule, le montant passe à 635,70 € par mois Pour un couple, il se veut de 953,56 € par mois. Et pour une famille de trois personnes : 1 144,28 € par mois.

Et ce n’est pas tout puisque d’autres prestations sociales se voudront aussi touchées par cette augmentation des Aides de la CAF anticipée de 4,6 %. Mais il faudra tenir compte de l’inflation.

Bruno Le Maire a annoncé une avancée importante pour deux millions de bénéficiaires en France, car toutes les aides sociales vont progresser. Qu’il s’agisse de la prime d’activité ou des APL, toutes les prestations sociales se retrouvent concernées.

À lire CAF: vous allez pouvoir toucher le RSA automatiquement avec cette nouveauté

À mesure que l’inflation progresse, le gouvernement s’aligne pour permettre aux allocataires de bénéficier d’aides. Cette année, la prime de Noël a fait l’objet d’un versement plut tôt que prévu.

De plus, plus de 13 000 familles de deux régions vont bénéficier d’un bonus supplémentaire. De quoi passer de bonnes fêtes et permettre aux Français de pallier l’inflation.