Le compteur Linky disposerait d’un système pour vous espionner et vous filmer ?

Alors que certains se méfient du Compteur Linky, certains se demandent s'il renferme une petite caméra pour vous espionner

© Le compteur Linky disposerait d'un système pour vous espionner et vous filmer

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Cela fait plusieurs années déjà que le Compteur Linky a vu le jour. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne fait pas vraiment l’unanimité auprès des Français. D’autant plus que certains suspectent l’appareil de les espionner.

Le Compteur Linky au cœur des polémiques

La plupart des foyers français ont dû s’équiper du Compteur Linky. En revanche, ce dernier ne plait pas à tout le monde. Il se retrouve très souvent au cœur des polémiques pour plusieurs raisons.

Pourtant, c’est un appareil qui est devenu (presque) obligatoire dans tous les logements. En 2021, plus de 34 millions de logements en étaient équipés. Cela représente près de 90 % des clients Enedis.

À lire Alerte info: mauvaise nouvelle 2 millions de Français vont devoir changer d’adresse

En revanche, certains Français continuent toujours de refuser l’installation de ce fameux dispositif. Et pour cause, ils affirment qu’il présente un vrai danger pour la santé. Enedis a décidé de sévir à l’encontre des réfractaires.

Si vous n’installez pas le Compteur Linky, cela signifie que des techniciens doivent se rendre chez vous afin de relever votre compteur. Cela engendre donc des coûts de déplacement pour les équipes Enedis.

C’est pour cette raison que la facture des consommateurs qui n’auront installé l’appareil vont voir leur facture augmenter. Une chose est sûre, c’est une nouvelle annonce qui n’a pas du tout plu aux principaux intéressés.

Un appareil qui ne fait pas l’unanimité

Si certains Français ne veulent pas installer le Compteur Linky, c’est pour plusieurs raisons. Certains assurent que ce dernier possède une caméra d’espionnage à l’intérieur du boîtier. Une rumeur qui a pris de l’ampleur sur la Toile.

À lire Retraite Agirc-Arrco: mauvaise nouvelle confirmée pour les virements de juin

De nombreux foyers ont d’ailleurs mis un scotch sur le boitier afin de s’assurer que l’appareil ne les espionne pas. Nos confrères de Planet ont alors pris la parole au sujet de ces dires qui inquiètent de plus en plus.

Selon le média, il n’y a aucune caméra d’espionnage sur le boitier. Si vous remarquez qu’un témoin s’allume de temps en temps, pas de panique, il s’agit simplement d’une diode. Cette dernière a un rôle bien précis.

La diode donne un aperçu de la consommation et indique du bon fonctionnement du Compteur Linky. D’autres Français, quant à eux, affirment que l’appareil révèle des informations personnelles sur les foyers.

Une chose est sûre, de nombreuses personnes ont encore du mal à avoir confiance en cet appareil. De son côté, Enedis assuré : « La mise en place du dispositif vert ne peut relever d’un choix personnel puisqu’il en va dans l’intérêt de tout le monde ».

À lire Chèque énergie: la date officielle de réclamation si vous ne l’avez pas reçu

« Les données sont fournies quelques secondes par jour »

Pour Enedis, la mise en place du Compteur Linky a pour but de réduire la consommation d’énergie des Français. Celles et ceux qui refusent de l’installer dans leur logement devront payer la somme de 49,80 euros en plus par an.

Cela représente donc la somme de 8,30 euros tous les deux mois. Pour rassurer les réfractaires, l’organisme a indiqué : « Le compteur ne donne pas des informations en continu, contrairement aux autres appareils connectés ».

Avant d’assurer : « Les données sont fournies quelques secondes par jour ». Ainsi, Enedis déclare que le dispositif n’émet pas d’ondes en continu. Et ce, en comparaison avec d’autres produits du quotidien.

Pourtant, une consommatrice a réussi à obtenir le remplacement de son Compteur Linky par un ancien. Et pour cause, depuis cinq ans, elle souffrait le martyre à cause du dispositif qui émettait trop d’ondes pour elle.

À lire Automobilistes: cette priorité trop souvent oubliée qui coute 135 euros d’amende

Électrosensible, la cliente âgée de 84 ans avait obtenu son procès en justice face à Enedis. Les juges avaient tranché en sa faveur.