CAF: la technique du gouvernement pour faire profiter des aides sociales au plus grand nombre !

Bon nombre de Français ont droit aux aides de la CAF, mais ne les réclament pas. Voici comment l'Etat va les aider à avoir des aides sociales

© CAF la technique du gouvernement pour faire profiter des aides sociales au plus grand nombre !

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Alors que certains Français fraudent pour toucher les aides de la CAF, d’autres sont éligibles mais ne le savent pas. Ainsi la question se pose, comment l’Etat va-t-il faire pour faire profiter les aides sociales tous les ayants droit ?

CAF : des aides que personne ne réclame

En France, de plus en plus de personnes fraudent pour toucher les aides de la CAF. Bon nom d’entre elles ont été arrêtées et risquent très gros. Le ministre Gabriel Attal a donc décidé d’agir ! En effet, il veut mettre en place des contrôles strictes contre la fraude sociale (RSA).

« Pour toucher le minimum vieillesse. Ou les allocations familiales, il faut donc passer six mois en France, pour toucher les APL, il faut passer huit mois en France, pour toucher le RSA, il faut passer neuf mois en France ». 

À lire Pension retraite: la date officielle de la hausse en 2024, les Français concernés

Et alors que certains Français profitent injustement des aides de la CAF, d’autres ignorent qu’elles en sont éligibles. Une situation qui inquiète l’Etat. Et pour cause ! Le taux de non-recours aux aides sociales est de 30 % en France. Eh oui ! Le nombre d’aides que les allocataires ne perçoivent pas tourne autour de 10 milliards par an.

Selon les derniers chiffres de la DREES, il y a près d’un foyer sur trois éligible au revenu de solidarité actif (RSA) qui ne profite pas de cette aide. Il en est de même pour les aides au logement avec un taux de non-recours de 37 % selon MesAllocs.fr.

Ainsi que la prime d’activité, que les jeunes travailleurs ne connaissent pas très bien. Mais l’Etat veut changer la situation. En effet, le but est de faire régresser ce montant. Et ainsi, de permettre à de plus en plus de Français de profiter de la CAF.

Alors la questions se pose, comment faire pour prévenir les Français qu’ils peuvent être bénéficiaires des aides de la CAF ? Pour cela, sachez que l’Etat a mis en place une nouvelle mesure. Il s’agit ensuite de la mention du montant net social qui figure sur les bulletins de paie. Le but est donc de simplifier les démarches des Français.

À lire CAF: plus besoin de faire la demande pour toucher ces aides et allocations

Une lutte contre la fraude

Il va donc y avoir du changement sur votre fiche de paie. En effet, depuis juillet 2023, vous pouvez donc voir le montant net social sur les fiches de paies. Cela est essentiel au calcul du montant des prestations sociales. De plus, cela vous permet aussi de bien déterminer l’éligibilité des allocataires de la CAF.

Une chose est sûre, cette nouveauté a une double fonction ! Celle de prévenir les Français éligibles qu’ils peuvent toucher les aides de la CAF. Plus encore ! Il s’agit aussi d’une solution pour mieux contrôler la fraude. Et ainsi, de mettre fin à ces actes illicites.

Ce n’est pas la première fois que la CAF met en place des moyens pour mettre fin à la fraude. Au total, il y a eu pas moins de 4 millions de contrôles. Les contrôleurs ont donc constaté un nombre de 43 208 fraudes en 2021. Celles-ci sont donc réparties entre les 103 caisses de la CAF du pays. Au total, ces escroqueries ont donc représenté plus de 309 millions d’euros d’aides sociales.

C’est énorme ! Cela représente environ 7 000 euros pour chaque fraudeur. Selon nos confrères d’Econostrum, 11 466 des escrocs ont simplement eu un avertissement. Et 26 117 autres ont donc eu l’obligation de verser des pénalités. Et ce, pour un montant total de 17,95 millions d’euros.

À lire Le montant du revenu minimum pour vivre heureux en France selon l’INSEE