Compteur Linky: la consommation d’électricité limitée cet hiver en cas de blackout ?

C'est une question qui effraie les français au plus haut point. La consommation électrique du compteur Linky va-t-elle être limitée ?

© Compteur Linky la consommation d'électricité limitée cet hiver en cas de blackout

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Avec l’hiver qui approche, le black-out électricité ne cesse de faire parler. Alors la question se pose, doit-on s’attendre à une conso électrique limitée des Français avec le compteurs Linky ?

Compteur Linky : un nouveau projet en cours

Cette année, le compteur Linky est au centre de toutes les préoccupations. Avec la hausse des prix à venir, nombreux sont ceux qui s’inquiètent pour leur conso d’énergie. En effet, le prix de l’électricité est encore en hausse ce mois-ci. Mais aussi dans les mois à venir. Une situation qui inquiète de plus en plus les ménages qui ont bien du mal à joindre les deux bouts.

D’autant plus que selon les bruits de couloir, l’Etat prévoit de diminuer la puissance électrique des clients. Et ce, avant la fin de l’année 2024. Le but est donc d’alléger la pression sur tout le réseau.

À lire CAF: fini le temps perdu pour toucher aides et allocations, le versement sera automatique

Alors pour cela, l’exécutif souhaite donc de mettre en place un grand test. Afin de réduire la demande d’électricité de plus de 200.000 Français qui possèdent un compteur Linky. C’est en tout cas ce qui a été proposé dans un projet de décret qui a été analysé par nos confrères de La Tribune.

Les Français qui disposent d’un compteur Linky vont donc devoir se contenter d’un « seuil de puissance minimal permettant de faire fonctionner les moyens courants peu énergivores ». Et ce, pour une durée max de 4 heures. Soit sur une période jusqu’au 31 mars 2024.

C’est donc une nouvelle qui va intensifier la défiance de toutes les personnes qui s’opposent à l’installation du compteur Linky. Mais l’Etat rassure en expliquant qu’il y aura donc une « tension moindre » sur le réseau cet hiver. Vous l’avez donc compris, la menace du blackout du compteur Linky est donc éloignée.

Un risque définitivement écarté ?

Alors pour éviter le risque de coupures du compteur Linky, l’Etat souhaite donc à changer la loi pour tester la baisse de puissance électrique chez 200.000 Français qui possèdent donc un compteur Linky.

À lire Retraire Agirc-Arrco: les raisons du bonus de 715 euros pour 700 000 retraités

Sur le docu de La Tribune, il est important de « déterminer s’il est donc possible de bien mettre en œuvre une nouvelle mesure hors marché. Et si la disponibilité des moyens de prod’ d’électricité est moindre. Pour réduire ou éviter le recours au délestage ».

Une chose est sûre, le compteur Linky continue de faire jaser. Surtout depuis que certains Français ont expliqué que ce boitier mettait leur santé en péril. D’autres craignent que leurs données soient divulguées. Et ce n’est pas tout ! Car des clients ont aussi remarqué une hausse sur leur facture d’électricité après l’installation du compteur Linky.

Pire encore ! Il y aurait même des caméras d’espion sur le compteur Linky. En 2016, le site parodique Science Info avait donc tiré la sonnette d’alarme sur cette caméra espion. Et ce, en expliquant qu’il s’agissait d’une diode. Celle-ci permet donc d’indiquer le bon fonctionnement du boitier ENGIE.

Face à l’ampleur de la situation, le groupe Enedis a donc décidé de prendre la parole. Eh oui ! Enedis explique ainsi qu’il ne faut pas s’inquiéter. Et pour cause ! Les données sont sous protection. Alors la firme explique qu’il est aussi très important de ne sombrer dans l’inquiétude.

À lire Chèque énergie: la date de versement de cette aide en fonction de votre lieu de résidence

Mais comme vous pouvez le constater, ces mots ne rassurent pas la majorité des Français. C’est donc la raison pour laquelle bon nombre de Français refusent d’installer le compteur Linky. Mais à ce jour, le fait de refuser l’installation du compteur Linky est bien compliqué.