Leclerc: son patron annonce une terrible nouvelle pour les fêtes de fin d’année et cet hiver !

L'inflation va-t-elle réussir à s'essouffler avant la fin de l'année ? La réponse est définitivement "non" selon Michel-Edouard Leclerc !

© Leclerc son patron annonce une terrible nouvelle pour les fêtes de fin d'année et cet hiver !

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

L’inflation est loin d’avoir fini sa course folle. Ce qui inquiète tout particulièrement les consommateurs. Hélas, pour Michel-Edouard Leclerc, les prix ne baisseront pas d’ici à la fin de l’année.

Michel Edouard Leclerc annonce la mauvaise nouvelle à tous les Français !

Vous l’avez constaté comme tout le monde, les prix ne cessent de grimper partout. Prix de l’essence, de l’énergie, des courses… Les factures explosent et le pouvoir d’achat des Français souffre.

Dans les supermarchés, le constat est encore plus flagrant. Les pâtes, l’huile et les viandes surgelées poursuivent leur tendance à la hausse. Le prix des pâtes a par exemple augmenté en moyenne de 20 % par rapport à 2021. Et celui de l’huile, touchée par des pénuries, de 19 %.

À lire Aide financière: qui va toucher cette prime de 495 euros ?

Depuis le début de la crise, l’inflation alimentaire est celle qui a fait le bond le plus spectaculaire. Si le prix de l’énergie avait explosé l’hiver dernier, il s’est peu à peu dégonflé. Ainsi, la hausse des prix est bien descendue sous la barre des 5 % au mois de juin 2023. Une première depuis plus d’un an.

Mais les produits alimentaires du quotidien poursuivent leur hausse. Et ce n’est pas près de revenir à la normale, comme le prédit Michel-Edouard Leclerc. Le patron des supermarchés Leclerc est en effet très pessimiste au sujet de l’inflation.

Interrogé ce jeudi 05 septembre sur RMC Info par Apolline de Malherbe, le distributeur a parlé sans langue de bois. « Tous ceux, ministre ou économiste ou journaliste, qui ont annoncé des septembre vert, des baisses de significative de prix… On ne les aura pas », assure Michel-Édouard Leclerc.

Et le président du groupe E.Leclerc d’ajouter : « Ce qui a été pris est pris. Il n’y aura pas de retour en arrière ». Le patron des supermarchés Leclerc a donc décidé de jouer la transparence. « Il ne faut pas mentir », insiste-t-il.

À lire Livret A: gagnez encore plus d’argent avec ce placement

🎙 Michel-Edouard Leclerc dans le #FaceAFace sur RMC : « Il n’y aura pas de baisse de prix pour l’hiver et les fêtes de fin d’année. » pic.twitter.com/u3ea1i7QqJ

— RMC (@RMCInfo) October 5, 2023

Où faire ses courses moins cher ?

Et pour Noël et les fêtes de fin d’année, même tarif ! Selon Michel-Edouard Leclerc, les prix de l’alimentaire ou des jouets ne seront pas revus non plus à la baisse pour cette fin d’année et Noël.

En revanche, l’homme d’affaires émet un vœu : celui de ramener l’inflation alimentaire autour des 4-5 %. Alors qu’actuellement celle-ci avoisine les 15-16 %.

À lire Aides de la CAF bloquées en juin ce que vous devez faire absolument pour les toucher de nouveau

La mauvaise nouvelle est donc tombée, il ne faut pas espérer voir les prix se dégonfler dans les semaines à venir. En attendant de voir la courbe l’inflation s’infléchir, il faudra donc prendre son mal en patience

Et surtout essayer de trouver les adresses où faire ses courses moins chères. Pour réussir à attirer les consommateurs à elles, les enseignes usent de stratégies. Offres promotionnelles, déstockages, bons plans…

Chacune y va de son astuce pour permettre aux clients de booster leur pouvoir d’achat. À ce jeu-là, Leclerc tire plutôt bien son épingle du jeu. La marque propose ces jours-ci son carburant à prix coûtant pour alléger aussi la facture de ce côté-là.

Pour faire des économies, il reste aussi les enseignes discount. Aldi, Netto, Lidl, Action… On ne compte plus les marques qui se sont implantées en France ces dernières années.

À lire EuroMillions: ils remportent 166 millions d’euros totalement par hasard

Celles-ci permettent très souvent de soulager le porte-monnaie des consommateurs avec leurs petits prix au rabais. Une vraie bouffée d’air en ces temps de vie chère où la moindre dépense pèse sur les ménages.