Carburant: Leclerc annonce une très bonne nouvelle pour tous les automobilistes !

Pour répondre à la demande du gouvernement pour aider les Français, les supermarchés Leclerc vont vendre du carburant à prix coutant !

© Carburant Leclerc annonce une très bonne nouvelle pour tous les automobilistes !

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Avec la hausse des prix sur le carburant, toute économie est donc bonne à prendre. Ce mercredi 27 septembre, le site Capital révèle que Leclerc va aussi proposer de l’essence à prix coûtant. Cela va pouvoir aider de nombreux Français à aller bosser sans se ruiner !

Le prix du carburant va-t-il augmenter ?

Jamais le carburant n’a été aussi cher. Au mois de septembre, le prix de l’essence poursuit sa progression. D’après les données du ministère de la Transition écologique, le prix du gazole et du SP-95 augmenté.

Le diesel a fortement progressé cette semaine avec une hausse de 1,2 centime d’euro par litre. À 1,941 euro le litre, le gazole se rapproche donc de son concurrent, le SP-95 à 1,9443 euro le litre ce lundi.

À lire CAF: le montant exceptionnel de la prime d’activité après la dernière hausse

Cela représente ainsi une augmentation de 0,5 centime par litre en une semaine. Une situation inédite, car le SP-95 n’avait donc jamais été aussi cher.

Pour rappel, le 15 juillet 2022, le litre d’essence avoisinait les 2 euros. Pour rappel, la barre des 2 euros en moyenne en France avait été franchie durant six semaines en juin et juillet 2022.

En 2018, le prix de l’essence avait considérablement alimenté la colère des Français avec le mouvement des gilets jaunes. Le du prix du SP-95 était de 1,5474 euro le litre.

Le 24 septembre dernier, Emmanuel Macron a annoncé le retour d’une remise de « 100 euros maximum par an et par personne » pour les travailleurs les plus modestes. Cela devrait leur permettre de réduire les coûts liés au carburant.

À lire CAF: la liste complète des aides sociales selon le nombre d’enfants à charge

De l’essence à prix coûtant dans certaines régions de France

L’année 2023 a donc été marquée par un record de consommation mondiale de pétrole. C’est cette demande en nette progression qui a fait pencher la balance. Ajouté à cela, le monde entier a assisté à une baisse de production des pays de l’OPEP+.

Alors, pour essayer de pallier ces pénuries, certaines stations services ont donc de proposer du carburant à prix coûtant. En effet, Leclerc et Carrefour ont annoncé qu’ils allaient commercialiser leurs carburants à prix coûtant.

Cette décision prendra effet dans toutes leurs stations services dès ce vendredi 29 septembre. Du côté de Système U, l’idée est donc d’adopter des opérations ponctuelles.

« Le premier week-end de chaque mois, à partir du 6 octobre prochain », le carburant se voudra vendu à prix coûtant, a fait savoir Dominique Schelcher, PDG de Système U, sur RTL.

À lire Permis de conduire: les seniors bientôt contraints de le repasser ?

Et ce n’est pas tout. Ce dernier a ajouté que les enseignes allaient « prendre le contrepied de cette opération ».

« On va proposer une opération plus impactante en pouvoir d’achat. À compter des 20 et 21 octobre, on va faire 10 % sur tout l’alimentaire de nos magasins, les produits de beauté, la droguerie, tous les 15 jours. Ce sera hors alcool et il faudra être porteur de notre carte de fidélité », a-t-il ajouté.

Leclerc va proposer du carburant moins cher !

Le mardi 26 septembre, le président de l’enseigne E. Leclerc, Michel-Edouard Leclerc, a fait une annonce qui va ravir les Français. Ce dernier a fait savoir que les 750 stations-service des hypermarchés du groupe « vendront quotidiennement l’essence à prix coûtant » à partir du 29 septembre.

« Ça veut clairement dire sans profit et tous les jours, pas seulement les week-ends comme lors de nos opérations précédentes », a affirmé le dirigeant sur son compte X. Tout comme Système U, Leclerc va donc s’aligner sur ses concurrents.

À lire Automobilistes: une amende de 135 euros si vous avez cet équipement très utile dans votre voiture

Selon lui, « cette initiative se définit ainsi comme un acte de solidarité à l’égard de tous les clients effrayés par les hausses et dont le pouvoir d’achat est très impacté. C’est une réponse positive à l’appel du Président enjoignant chaque acteur de la filière à proposer des rabais ou des prix plus bas », a-t-il ajouté.

À la mi-septembre, la Première ministre avait donc évoqué la possibilité de vendre du carburant à perte, mais l’idée avait fait l’objet d’un rejet. Mais cette idée a été remise au goût du jour.