Système U décidé de prolonger son opération de 150 produits à prix coutants en 2024

Les supermarchés Système U prévoit de poursuivre avec le panier anti-inflation avec 150 produits à prix coûtant l'année prochaine !

© Système U décidé de prolonger son opération de 150 produits à prix coutants en 2024

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Voilà une annonce qui risque de faire plaisir à beaucoup de Français ! Le groupe Système U vient de confirmer qu’il continuera à vendre une sélection de produits à prix coûtant en 2024. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette opération anti-inflation.

Une hausse des prix en 2023

L’année 2023 aura été marquée par la hausse spectaculaire des prix. Gaz, électricité, courses ou encore essence, aucun domaine n’a été épargné par l’inflation.

Ces augmentations ne sont pas sans conséquences sur les habitudes des Français. En effet, la plupart des foyers ont perdu leur leur pouvoir d’achat. Ils font désormais très attention à toutes leurs dépenses.

À lire Vacances d’été: la technique imparable pour réserver des hôtels beaucoup moins cher

Les enseignes tentent de proposer des opérations spéciales pour aider leurs clients à arrondir les fins de mois. Système U propose par exemple un panier anti-inflation depuis le 1ᵉʳ février.

Cette opération consiste à vendre des produits à prix coûtant. Le PDG de système U garanti des prix fixes sur 150 références.

Ces produits du quotidien sont disponibles à petit prix dans les enseignes Super U ou Hyper U. Il s’agit de produit de la marque du distributeur. Parmi eux : farine, café, huile, yaourt ou encore légumes.

Cette opération a rencontré à immense succès en 2023. En effet, elle a permis a de nombreux clients de faire des courses avec un petit budget. Mais alors, peut-on s’attendre aux mêmes prix en 2024 ?

À lire CAF: bonne nouvelle vous allez pouvoir toucher cette aide sociale plus longtemps

Système U s’engage à garder son panier anti-inflation

Le PDG de Système U a confirmé que les magasins U continueront à proposer les 150 produits à prix coûtant. Interrogé sur RTL, ce dernier a promis  » On va continuer notre action qui était forte, 150 produits à prix coûtant. 150 produits sur lesquels on ne prend pas de marges ».

Il précise que cette opération restera en place tout au long de l’année. « Toute l’année prochaine, tout au long de l’année 2024. Le combat ne s’arrête pas ». De quoi rassurer les consommateurs.

Dès janvier, il sera toujours possible de faire des courses à petit prix parmi grâce à cette sélection. À noter que Système U ne propose pas seulement des essentiels dans ce panier.

Il est aussi possible d’y retrouver des produits « plaisirs » tels que des burgers congelés, des crèmes glacées ou encore du soda. Comme quoi, le distributeur tient à conserver les habitudes des Français malgré la hausse des prix.

À lire Vacances: cette lourde amende si vous ramassez des coquillages à la plage

Vers une baisse des prix les prochains mois ?

En dehors du panier anti-inflation, les Français peuvent aussi s’attendre à la baisse de certains prix. Dominique Schelcher confirme que plusieurs produits seront moins chers en 2024.

C’est le cas des chips, ou encore des pâtes. « Oui, il y a des prix qui vont baisser. Le prix des pâtes va baisser, c’est très variable d’une marque à l’autre, jusqu’à deux chiffres ».

Attention toutefois. N’espérez pas retrouver les prix de base de vos marques favorites. « l’inflation ralentit, mais […] on ne va pas revenir aux prix d’avant la crise ».

Certains articles comme les produits d’hygiène pourraient même encore augmenter selon le PDG de Système U. La cause ? La hausse du coût du plastique utilisé dans les emballages.

À lire Chèque énergie: les démarches à faire si vous ne l’avez pas touché cet hiver

Comme quoi, l’année 2024 soulève encore de nombreuses questions en ce qui concerne le pouvoir d’achat des Français. Il faudra encore faire très attention aux dépenses et se tourner les bonnes enseignes pour faire des économies.

Système U garanti ses petits prix pour une année supplémentaire. Reste à savoir si les autres groupes envisagent aussi de poursuivre leurs opérations anti-inflation.