France Travail: les nouvelles règles d’indemnisation au chômage dès le 1er juillet

France Travail a récemment changé son mode de versement des indemnités chômage. Voici ce qui change au 1ᵉʳ juillet 2024.

© France Travail: les nouvelles règles d'indemnisation au chômage dès le 1er juillet

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

En 2024, France Travail a prévu de réformer les aides qu’elle verse aux chômeurs. D’ailleurs, certaines de ces nouveautés pourraient entrer en vigueur plus tôt que prévu…

Que dit France Travail si vous partez en vacances ?

Partir en vacances pendant le chômage, oui, c’est possible. Vous avez le droit de vous octroyer quelques jours de bon temps tout en touchant des indemnités de France Travail.

Cependant, vous ne devez pas vous absenter plus de 35 jours par an. Soit l’équivalent de 5 semaines, sur une année civile (du 1ᵉʳ janvier au 31 décembre).

À lire Permis de conduire: une nouvelle vignette obligatoire pour les seniors ?

En effet, si vous dépassez cette limite, France Travail considérera que vous n’êtes plus disponible pour travailler. Elle pourra donc cesser de vous indemniser.

De plus, pour toute absence de plus de 7 jours consécutifs, vous devez obligatoirement en informer France Travail. Que ce soit pour un séjour en France ou à l’étranger.

Cela permet ainsi à votre conseiller de ne pas vous convoquer durant votre absence. Vous pouvez partir en vacances dès les premiers jours suivant votre inscription comme demandeur d’emploi.

Toute absence de plus de 7 jours consécutifs doit être déclarée dans les 72 heures. Pour ce faire, vous devez envoyer un mail à votre conseiller France Travail.

À lire Code de la route: des nouveautés à prévoir pour les conducteurs seniors ?

Des règles à respecter

Vous pouvez aussi appeler France Travail au 3949, puis composez le 2 pour accéder à votre dossier. Et de nouveau le 2 pour déclarer votre absence.

À l’ère du numérique, vous pouvez contacter votre conseiller dans votre espace en ligne. Pour ce faire, il vous suffit de vous connecter à votre espace personnel sur le site francetravail.fr.

Ensuite, rendez-vous sur « Ma situation », puis sur « Je déclare un changement de situation ». Il vous suffira de choisir « absence » et d’indiquer les dates exactes de votre absence, sans avoir à fournir de documents supplémentaires.

D’ailleurs, dans les prochains mois, France Travail envisage de changer les règles du jeu. En effet, l’organisme qui remplace Pôle Emploi va mettre en application différentes lois.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 953 euros bientôt versée ?

Le décret d’application de la nouvelle réforme de l’assurance chômage, attendu dans les prochains jours, pourrait laisser penser que ce nouveau durcissement sera appliqué dès le 1ᵉʳ juillet. Mais alors qu’en est-il vraiment ?

Des changements de France Travail pour juillet ?

D’après Capital, le projet de texte prévoit de prolonger les règles actuelles d’indemnisation chômage jusqu’au 1ᵉʳ décembre. La mise en œuvre de la nouvelle réforme dépendra du résultat des élections législatives anticipées du 7 juillet.

C’est elle qui déterminera si le camp Macron obtient une nouvelle majorité. Le gouvernement prévoit de publier ce décret, car les règles actuelles d’assurance chômage expirent le 30 juin.

Sans ce texte réglementaire, il y aurait un vide juridique. Cependant, même si le ministère du Travail a annoncé que le décret ne sera pas publié ce week-end, France Travail continuera à verser les allocations chômage aux demandeurs d’emploi après le 30 juin.

À lire Allocation chômage: calculer facilement le montant que vous allez toucher

Rassurez-vous, à compter du 1ᵉʳ juillet, les règles d’indemnisation chômage resteront inchangées. Pour ouvrir un nouveau droit au chômage, il faudra avoir travaillé au minimum 6 mois sur les 24 derniers mois pour les demandeurs d’emploi de moins de 53 ans.

La durée d’indemnisation par France Travail ne pourra pas dépasser 18 mois pour les demandeurs d’emploi de moins de 53 ans. 22,5 mois pour ceux entre 53 et 54 ans, et 27 mois pour ceux de 55 ans ou plus.

Mais, à partir du 1ᵉʳ décembre, les règles d’indemnisation pourraient changer. Le projet de décret prévoit de durcir les conditions d’accès à l’assurance chômage : il faudra avoir travaillé 8 mois sur les 20 derniers mois pour les moins de 57 ans.

Ou sur les 30 derniers mois pour les plus âgés. La durée d’indemnisation maximale serait réduite à 15 mois pour les allocataires de moins de 57 ans et à 22,5 mois pour ceux de 57 ans ou plus.

À lire Récupérer facilement votre chèque énergie jusqu’à 277 euros en 2024