Alerte info: les chômeurs très énervés par cette mesure qui fait chuter leurs allocations chômage

Personne n’a vu venir cette décision qui affectera les chômeurs. Le montant de vos allocations chômage va baisser à partir de décembre.

© Alerte info: les chômeurs très énervés par cette mesure qui fait chuter leurs allocations chômage

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les allocations chômage représentent une vraie bouée de sauvetage pour les personnes qui ne travaillent pas. Grâce à ces aides financières, ils peuvent maintenir leur niveau de vie, même s’ils ne touchent pas de revenus. Les allocations chômage lui permettent de subvenir à ses besoins essentiels comme la nourriture, le logement et la santé.

Cette nouvelle mesure, qui fera baisser le montant des aides, pénalisera tous les chômeurs, en France.

L’importance des allocations chômage pour les bénéficiaires

Lorsque vous perdez votre travail, vous vous retrouvez confronté à de nombreuses difficultés. Les problèmes financiers constituent la principale conséquence du chômage. En ne touchant plus de salaire, le demandeur d’emploi peine à subvenir à ses besoins et à payer ses charges.

À lire Cette grosse amende si vous faites pipi dans l’eau dans cette station balnéaire très connue

Cela impacte sur son niveau de vie et affecte aussi le pouvoir d’achat de toute la famille. Le chômage favorise aussi l’isolement et la perte de confiance en soi.

Pour aider les demandeurs d’emploi à remonter la pente, l’Etat leur attribue les allocations familiales. Ces aides ont pour objectif de soutenir les chômeurs financièrement le temps qu’ils retrouvent un nouveau travail.

En touchant les allocations familiales, ils peuvent alors se concentrer pleinement sur leur recherche d’emploi, sans se soucier du manque à gagner.

Il faut cependant savoir que tous les chômeurs n’ont pas automatiquement droit aux allocations chômage.

À lire CAF: ces gros changements sur les aides sociales avec la solidarité à la source

Pour en bénéficier, il faut remplir certains critères d’éligibilité. Premièrement, vous devez résider en France et être physiquement apte à travailler.

Pour toucher les allocations chômage, il est obligatoire d’avoir été salarié pendant au moins 6 mois au cours des 24 derniers mois. Cela correspond à 130 jours ou 910 heures travaillées chez un seul ou plusieurs employeurs.

Les bénéficiaires des allocations chômage doivent également avoir perdu involontairement leur travail. Si vous avez décidé de démissionner, sans un commun accord avec votre employeur, vous n’avez pas droit à ces aides.

Dans un délai de 12 mois après avoir perdu votre emploi, vous devez vous inscrire à France Travail. Et justifier que vous recherchez activement un travail en participant sérieusement aux programmes proposés par l’organisme.

À lire LEP: 12 millions de Français vont perdre beaucoup d’argent à cause du nouveau taux

Sans cela, vous ne toucherez pas les allocations chômage.

Une nouvelle mesure qui affectera tous les chômeurs

Les bénéficiaires des allocations chômage déplorent la nouvelle mesure décidée par le gouvernement.

Ce dernier, pour faire des économies, a pris l’initiative de durcir les conditions d’accès aux allocations. Cela en appliquant un nouveau mode de calcul du montant des aides. Cette réforme permettra d’économiser 316 millions d’euros chaque année.

Le nouveau calcule qui se mettra en place prochainement fera baisser le montant de vos allocations chômage. Pour cause, vos aides se retrouveront réduites de 5 à 6 jours d’allocations par an. Les chômeurs perdront alors entre 170 et 204 euros bruts en une année.

À lire AAH: la liste complète des avantages de toucher cette allocation CAF

Une somme considérable lorsque l’on sait que la majorité des personnes concernées n’ont aucune autre ressource pour vivre.

Il faut noter que les syndicats ont essayé de s’opposer à cette décision. Mais le gouvernement n’a pas accepté de changer d’avis. Cette réforme s’appliquera alors sur vos allocations chômage à partir du 1ᵉʳ décembre 2024.

Les baisses affecteront les mois de décembre, janvier, mars, mai, juillet, août et octobre. Vous pourriez alors subir de gros problèmes d’argent pendant ces périodes.

Cette décision de l’Etat sur les allocations chômage soulève une vague de colère chez les personnes concernées.

À lire Il part faire une randonnée à vélo et finit avec une énorme cloque à la main

Pour la majorité des chômeurs, cette mesure remet en question le réel engagement du gouvernement pour le domaine social.