France Travail: cette erreur très courante des demandeurs d’emploi fait sauter leur allocation chômage

Les demandeurs d’emploi chez France Travail peuvent se retrouver privés de leurs allocations chômage à cause de cette erreur fréquente.

© France Travail: cette erreur très courante des demandeurs d’emploi fait sauter leur allocation chômage

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les demandeurs d’emploi se tournent souvent vers les activités de bénévolat pour acquérir de l’expérience pendant leur période de chômage. Cependant, cette pratique courante chez les inscrits sur France Travail peut leur porter préjudice.

En effet, vos allocations chômage peuvent se retrouver bloquées si vous ne respectez pas certaines règles strictes.

Les conditions d’éligibilité aux allocations chômage pour les inscrits sur France Travail

Les personnes en situation de chômage, en France, ont la chance de pouvoir compter sur France Travail pour les soutenir. L’organisme leur propose un accompagnement spécifique pour accélérer leur retour sur le marché de l’emploi.

À lire RSA: qui va toucher cette aide majorée ? Les Français concernés

Pour en profiter, vous devez vous enregistrer auprès de France Travail dans les 12 mois après la fin de votre contrat de travail.

En plus de l’accompagnement de l’organisme, vous aurez également droit à une aide financière. Il s’agit des allocations chômage, versées tous les mois jusqu’à ce que vous trouviez un emploi stable et bien rémunéré.

Notez bien que pour prétendre à ces allocations, le demandeur d’emploi sur France Travail doit habiter en France. Aussi, il doit pouvoir justifier d’une condition physique compatible avec une activité professionnelle.

Pour toucher les allocations chômage, vous devez aussi avoir travaillé au moins pendant 910 jours. Cela correspond à 130 jours ou à 6 mois environ. Ainsi, vous ne pouvez demander les aides que si vous avez rempli ce quota de jours travaillés.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 200 euros pour se former à ce métier ?

En fin 2023, France Travail a identifié 2 896 600 personnes qui ont touché ces indemnités. Cela montre à quel point les allocations chômage sont essentielles pour les Français qui se retrouvent sans emploi.

Cette aide leur permet de subsister en attendant de retrouver un emploi rapidement.

Faire du bénévolat peur vous priver de vos allocations

Pour ne pas rester inactif et développer vos compétences, faire du bénévolat pendant votre période de chômage peut vous être bénéfique.

France Travail encourage même les demandeurs d’emploi à s’orienter vers le bénévolat pour étoffer leur CV. Cependant, faites attention, car il faut respecter certaines règles pour que votre activité bénévole n’impacte pas sur vos allocations chômage.

À lire Électricité: ces changements sur les heures creuses qui agacent déjà tous les Français

Si vous faites du bénévolat, mais que vous y trouvez un intérêt personnel, vous pourrez perdre vos allocations chômage. Et ce, même si vous faites partie des inscrits sur France Travail et que vous cherchez toujours un emploi.

Pour cause, une activité bénévole qui présente un intérêt personnel ne se révèle pas compatible avec les valeurs de France Travail.

Ainsi, si vous exercez une activité bénévole, les résultats de votre engagement doivent servir les tiers ou la communauté uniquement. Sinon, vous pouvez dire au revoir à vos aides financières.

Notez aussi que les demandeurs d’emploi sur France Travail ne peuvent pas devenir bénévoles auprès de leur ancien employeur. Cette pratique courante constitue un critère d’exclusion aux droits aux allocations chômage.

À lire Ne faites plus cette erreur avec votre chargeur ça fait exploser votre facture d’électricité

Rappelons-le : France Travail a pour objectif d’aider au mieux les personnes inscrites à trouver un emploi rapidement. Ainsi, si votre activité bénévole vous empêche de vous concentrer sur votre recherche de travail, vos allocations chômage se retrouveront bloquées.

Pour éviter de vous retrouver pénalisé, il faut s’informer au préalable auprès de France Travail avant d’entamer votre activité bénévole.

Contactez votre conseiller et exposez-lui votre projet afin de savoir s’il se révèle compatible avec les objectifs de France Travail. Cela vous évitera de vous retrouver privé de vos aides.