Allocation chômage 2024: cette nouvelle condition va couper les allocations de nombreux français

L'allocation chômage change de formule en 2024. De ce fait, de nombreux Français pourraient se voir privés de cette allocation...

© Allocation chômage 2024 cette nouvelle condition va couper les allocations de nombreux français

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

En 2024, le droit à l’allocation chômage change et les conditions pour en bénéficier sont plus difficiles qu’auparavant. De ce fait, de nombreux Français pourraient ne pas en profiter.

L’allocation chômage 2024, mode d’emploi

Les conditions d’ouverture des droits à l’allocation chômage 2024 s’assouplissent. Désormais, pour toucher les allocations chômage, il va falloir travailler cinq à six mois pour certains allocataires dès janvier prochain.

Cette nouvelle mesure est à présent inscrite sur les nouvelles règles du régime décidées dernier entre le patronat et certains syndicats (CFDT, CFTC). Olivier Guivarch de la CFDT a d’ailleurs donné des infos à ce sujet.

À lire CAF: les démarches à suivre en cas de gros soucis sur vos aides ou allocations

Ce dernier avait expliqué en fin d’année : « On a obtenu des avancées. Et sans accord, le gouvernement reprendrait la main pour réduire les droits des demandeurs d’emploi ». Avant de préciser les bénéficiaires qui auront droit aux allocations chômage après seulement cinq mois d’activité.

Ce dernier avait ajouté : « Il s’agit des personnes se retrouvant pour la première fois au chômage et des saisonniers. Cela va profiter à plusieurs dizaines de milliers de personnes ». Une bonne nouvelle pour les allocataires.

Cependant, les autres devront toujours avoir une durée d’activité minimum de six mois. Pour la CGT, cette nouvelle règle n’a pas été vue d’un bon œil.

France Travail ne fait pas que des heureux

Pour Denis Gravouil, cette nouvelle condition n’est pas la bonne, car elle pénalise certains Français. C’est la raison pour laquelle l’organisme ne souhaite pas signer l’accord.

À lire La meilleure technique pour exterminer toutes les punaises de lit présentes chez vous

« Il a imposé qu’il n’y aurait pas de nouvelles dépenses sans que des économies équivalentes se voient trouvées. Tout cela en ponctionnant douze milliards sur quatre ans pour financer France Travail », avait-il souligné à Ouest-France. Du côté des allocataires, cette nouvelle est la douche froide.

Malgré tout, certains allocataires pourront ouvrir leur droit aux allocations chômage plus tôt que les autres. De plus, les allocations chômage vont donc pouvoir augmenter de quelques euros par jour.

Par la suite, sachez que l’allocation chômage 2024 va se verser sur trente jours. Et ce, même si le mois en compte 31, ce qui permettrait de réaliser une économie de 950 millions d’euros sur quatre ans pour le gouvernement.

Depuis le mois de janvier 2024, France Travail a revu sa copie. Et l’organisme qui remplace Pôle Emploi a été très strict sur l’attribution des allocations chômages.

À lire CAF: ces 4 aides peu peuvent vous rapporter gros et beaucoup y ont droit

Les allocations chômages 2024 plus durs à obtenir

Le gouvernement a récemment mis en vigueur le décret d’application de la loi sur le marché du travail. Ce dernier a pour objectif de renforcer le contrôle des critères d’admissibilité à l’aide au retour à l’emploi et à votre allocation.

Ce décret, publié le 28 décembre 2023, est donc entré en vigueur le 1ᵉʳ janvier 2024. Il vise donc à améliorer le partage d’informations entre les employeurs et France Travail, en particulier pour les salariés en contrat à durée déterminée ou en intérim qui refusent un CDI.

Désormais, le refus de deux offres de contrat à durée indéterminée (CDI) qui présentent des conditions salariales et de travail équivalentes entraîne la suspension des droits de l’allocation chômage de l’aide au retour à l’emploi (ARE). Cette réforme est entrée en application le 1ᵉʳ janvier dernier.

Elle concerne donc environ un million de personnes. Cependant, derrière cette apparence de rigueur se cache une volonté de favoriser l’acceptation d’emplois stables après des périodes de contrats temporaires.

À lire Banques: très bonne nouvelle ces frais bancaires supprimés

Cela pourrait ainsi contribuer à renforcer la sécurité de l’emploi pour les travailleurs français. L’employeur, à l’origine de l’offre de CDI, est tenu d’informer le salarié en CDD de cette proposition avant la fin de son contrat.

Maintenant vous savez les raisons pourquoi vous risquez de perdre votre allocation chômage !

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :