Permis de conduire: les conducteurs seniors obligés de repasser un examen pour continuer à conduire ?

Une mesure à l’étude au sein de la Commission européenne fait débat : les plus de 70 ans devront-ils repasser leur permis de conduire ?

© Permis de conduire: les conducteurs seniors obligés de repasser un examen pour continuer à conduire ?

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

La sécurité routière est un sujet très brûlant au niveau international. Le durcissement des règles d’obtention et de maintien du permis de conduire garantit non seulement une plus grande vigilance au volant, mais permet aussi à chacun, piétons ou automobilistes, de vivre ses déplacements avec plus de sérénité. D’ailleurs, la question de la conduite chez les seniors devient de plus en plus brûlante.

Faut-il imposer un examen médical ou un repassage du permis de conduire aux conducteurs seniors ?

Que deviendra la permis de conduire des séniors ?

En vieillissant, notre capacité de réaction et de concentration diminue. Tout cela affecte donc négativement la conduite.

À lire Permis de conduire: une nouvelle vignette obligatoire pour les seniors ?

Certes les automobilistes qui conduisent depuis de nombreuses années sont plus expérimentés sur la route. Mais, leur capacité de réaction et de concentration diminue avec l’âge.

La capacité de conduire nécessite l’activation simultanée de plusieurs fonctions intellectuelles. Cette compétence diminue cependant au fil des années, ce qui peut avoir un impact sur l’aptitude à la conduite.

En effet, chez les séniors, on constate une diminution de la force musculaire, de la motricité et de la mobilité en général. Mais aussi une diminution des capacités visuelles et des réflexes.

Tous ces facteurs conduisent donc à une conduite potentiellement dangereuse. En effet, le site de la sécurité routière évoque une « modification progressive de l’aptitude à la conduite » chez les séniors.

À lire Code de la route: des nouveautés à prévoir pour les conducteurs seniors ?

Un groupe d’enfants qu’une octogénaire a percutés en voiture au début du mois de juin à La Rochelle a d’ailleurs relancé le sujet brulant du permis de conduire à vie en France.

La décision du Parlement européen

Pour tenter de régler ce problème de conduite potentiellement dangereuse des séniors, le Parlement européen a d’ailleurs, récemment, bien failli mettre fin au permis de conduire à vie. Mais ce dernier vient de rejeter une proposition. Celle-ci visait à instaurer une visite médicale obligatoire tous les 15 ans pour les titulaires du permis de conduire.

Cette mesure, non-explicite, visait surtout les conducteurs âgés. Cette décision, laisse donc à chaque pays membre le choix de légiférer, ou non, sur la question.

En ce qui concerne la France et la Commission européenne, les projets qui s’adressent aux seniors sont nombreux.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 953 euros bientôt versée ?

Ainsi, parmi les projets qui sont à l’étude et qui les concernent comme le Code de la route ou encore la visite médicale obligatoire, il y en a un qui fait couler beaucoup d’encre

Il s’agit du permis de conduire spécial senior, qui s’adresserait aux automobilistes de plus de 70 ans.

Serait-ce la fin réelle du permis de conduire à vie ? Les séniors devront-ils le repasser une nouvelle fois ?

Puisque réservé aux seniors, dans le cadre de ce projet, le permis de conduire ne serait d’ailleurs valable que cinq ans. Une fois la première échéance passée, une visite médicale et/ou des remises à niveau tant pour la conduite que pour le Code pourraient être obligatoires.

Toutefois, si les résultats de la visite médicale sont bons, les plus de 70 ans pourront renouveler leur permis de conduire.

À lire Allocation chômage: calculer facilement le montant que vous allez toucher

Une remise à niveau du Code de la route pourrait être un moyen d’accéder à nouveau au permis de conduire.

Repasser le code permettrait alors aux automobilistes de plus de 70 ans de se confronter à leur conduite.

Des stages de remise à niveau sont d’ailleurs déjà disponibles dans l’Hexagone. Ce sont des ateliers, que proposent les collectivités territoriales, les associations, les préfectures, les mutuelles.

Ce dispositif concerne aussi les écoles de conduite, mais moyennant une rémunération.

À lire Récupérer facilement votre chèque énergie jusqu’à 277 euros en 2024