LEP: mauvaise nouvelle confirmée pour le taux après le 1er aout 2024

Alors que le taux du Livret d'Epargne Populaire (LEP) est actuellement à 5%, à compter du 1er août, il pourrait baisser de plus d'un point.

© LEP: mauvaise nouvelle confirmée pour le taux après le 1er aout 2024

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

À l’instar du Livret A, le Livret d’Épargne Populaire (LEP) est un livret que l’État règlemente. Il s’adresse aux personnes aux revenus modestes, et est soumis à un plafond de revenus. Il permet à ses titulaires de placer leurs économies tout en leur assurant un maintien de leur pouvoir d’achat.

Malheureusement, en tenant compte du ralentissement de la hausse des prix que l’INSEE a constatée, la baisse du taux du LEP le 1ᵉʳ août prochain se précise.

Une hausse du taux du LEP plus importante qu’on ne le pensait !

Le taux du LEP est calculé sur la base de l’inflation hors tabac des six mois précédant sa révision. Or, l’inflation affiche une décélération depuis le début de l’année 2024.

À lire Cette grosse amende si vous faites pipi dans l’eau dans cette station balnéaire très connue

Alors qu’il y a environ 15 jours, l’INSEE publiait une première estimation, il a indiqué ce vendredi 14 juin, que sur un an, les prix à la consommation ont grimpé de 2,3 % en mai, contre les 2,2 % qu’il avait envisagés.

Il s’agit là d’une hausse des prix un peu supérieure à celle du mois d’avril, à savoir +2,2 %.

Selon l’INSEE, cette légère hausse de l’inflation est le résultat d’une nouvelle hausse sur un an des prix de l’énergie (+5,7 % après +3,8 %).  Pour mémoire, en janvier, toujours selon l’Insee, l’inflation se chiffrait à 3,1 %… Avant de baisser à 2,9 % en février, puis à 2,3 % en mars, puis, à 2,2 % en avril.

Une chute pour le moins sévère !

Par conséquent, une baisse du taux du Livret d’Épargne Populaire (LEP), dont le rôle est de protéger l’épargne des Français de l’inflation, se précise de plus en plus à dater du 1ᵉʳ août prochain.

À lire CAF: ces gros changements sur les aides sociales avec la solidarité à la source

Sur les cinq premiers mois de l’année, la moyenne définitive de l’inflation hors tabac avait déjà chuté à 2,4 %. Il y a donc fort à parier que le taux du LEP soit divisé par deux le 1ᵉʳ août prochain.

En effet, si l’on applique à la lettre, la formule de calcul, la rémunération du LEP devrait réduire de moitié. Passant donc de 5 % à 2,5 %.

Une chute pour le moins sévère !

Le LEP se maintiendra-t-il ? Merci au Livret A !

Mais, bonne nouvelle pour les 11,5 millions de personnes qui possèdent un LEP… C’est un scénario qui ne se produira pas !

À lire LEP: 12 millions de Français vont perdre beaucoup d’argent à cause du nouveau taux

Un arrêté du 27 janvier 2021 stipule, en effet, que le taux du LEP ne peut être inférieur à celui du Livret A, « majoré d’un demi-point ». Or, l’État a procédé à un gel du taux du Livret A à 3 % jusqu’en janvier 2025.

Quoi qu’il en soit, le taux du LEP ne pourra donc pas descendre sous une rémunération de 3,5 % le 1ᵉʳ août prochain.

Mais le gouvernement qui ressortira des prochaines élections législatives, dès la fin du mois de juin, aura alors le pouvoir de proposer un autre taux.

« Le gouvernement pourrait choisir un taux intermédiaire, de 3,75 ou 4 % », avance alors l’économiste Philippe Crevel, que MoneyVox a relayé… Voire un taux plus important, s’il le souhaite.

À lire AAH: la liste complète des avantages de toucher cette allocation CAF

Le dernier exemple en date ? Le 1ᵉʳ février dernier, quand le taux du LEP se maintenait à 5 %, alors que la moyenne de l’inflation s’établissait à 4,4 %.

Il convient de rappeler que d’autres produits d’épargne, offrent des taux plus attractifs que le LEP. C’est le cas des comptes à terme, par exemple.

Toutefois, ces placements ne garantissent pas le même niveau de protection contre l’inflation.