Aides sociales: le montant hallucinant que vous pouvez toucher sans travailler en France en 2024

La politique de redistribution permet aux personnes sans revenu de recevoir des aides non négligeables. Voici l'Etude de la DRESS

© Aides sociales: le montant hallucinant que vous pouvez toucher sans travailler en France en 2024

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

En France, pour aider le plus de personnes, la CAF distribue de nombreuses aides sociales. Pour y avoir droit, il faut respecter certaines conditions. Et il n’est pas obligatoire de travailler. Découvrez vite le montant hallucinant que vous pouvez toucher sans travailler en France en 2024 !

Des aides financières avec ou sans revenu d’activité

Alors que certains la critiques … Et que certains autres la porte aux cieux … La France a mis en place une importante politique de redistribution avec des aides et allocations ces dernières décennies.

En effet, selon l’Insee, la politique de redistribution dans l’Hexagone permet une réduction des écarts de niveaux de vie qui provient à 38 % des prélèvements obligatoires directs. Et, à 62 % des prestations sociales.

À lire Alerte météo: des températures brulantes cet été dans ces régions

Minima sociaux, prime d’activité, aides au logement, prestations familiales… En France, il est possible de percevoir un certain nombre d’aides financières. Et celles-ci sont accessibles tant aux personnes avec qu’aux personnes sans revenu d’activité.

Quelques exemples, selon la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DRESS)

Notamment, en janvier 2023, une personne seule sans aucun revenu d’activité peut prétendre à un revenu disponible de 820 euros par mois.

Ce chiffre ressort des simulations que la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DRESS), a publiées dans son panorama annuel « Minima sociaux et prestations sociales », en septembre 2023.

Ces aides financières de 820 euros par mois se composent de 539 euros au titre du RSA. Mais aussi du prorata de la prime de Noël. Et enfin de 281 euros au titre des allocations logement.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 635 euros sans en faire la demande ?

Un couple avec deux enfants et sans revenu d’activité dispose, quant à lui, d’aides financières à hauteur de 1. 629 euros par mois. Ces aides financières se composent alors de 965 euros au titre du RSA et du prorata de la prime de Noël.

Mais aussi de 455 euros au titre des allocations logement, de 140 euros au titre des allocations familiales et 69 euros au titre de l’allocation de rentrée scolaire.

Pour un couple avec trois enfants les aides financières s’élèvent à 2. 058 euros par mois. Ces aides correspondent alors à 847 euros de RSA et prime de Noël, 516 euros d’allocations logement, et 319 euros d’allocations familiales.

Mais aussi de 273 euros de complément familial et 103 euros d’allocation de rentrée scolaire.

À lire Compteur Linky: cette décision de Enedis qui va beaucoup vous énerver

Pour un couple sans enfant et sans revenu d’activité, le montant des aides financières sera alors de 1 351 euros par mois.

Les aides financières d’une personne seule avec 3 enfants et sans revenu d’activité

Enfin, les aides financières d’une personne seule avec 3 enfants et sans revenu d’activité s’élève à 2 132 euros.

Ainsi, ce type de foyer peut bénéficier de 367 euros au titre du RSA et de la prime de Noël… 516 euros d’allocations logement… 319 euros d’allocations familiales.

Mais aussi de 273 euros au titre du complément familial, 103 euros au titre de l’allocation de rentrée scolaire (ARS) et, enfin, 553 euros au titre de l’allocation de soutien familial (ASF).

À lire CAF: les aides et allocations versées automatiquement, les départements concernés

Afin de réaliser ses hypothèses, la DRESS se base sur des ménages types dont les enfants. Lorsqu’il y en a, les enfants ont entre 6 et 13 ans.

« Les barèmes pris en compte pour le calcul des prestations et des salaires sont ceux établis au 1ᵉʳ janvier 2023 », ajoute la DRESS.

Vous l’aurez compris, ce calcul de la DRESS avait pour base les aides financières antérieures.

Donc, elle n’a pas pris en compte dans ses calculs, les récentes hausses des aides.

À lire Permis de conduire: une suspension courte prévue pour certains automobilistes ?