Automobilistes: cette grosse amende quand vous déposez vos enfants à l’école

Les automobilistes qui déposent leurs enfants sans se garer risquent jusqu’à 135 euros d’amende. Arrêtez le « school drive » !

© Automobilistes: cette grosse amende quand vous déposez vos enfants à l’école

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

En déposant vos enfants à l’école, vous avez certainement déjà stationné au beau milieu de la route pour éviter de perdre du temps. Saviez-vous que cette pratique, bien que courante, peut vous faire écoper d’une grosse amende ? Tous les automobilistes, sans exception, doivent revoir leurs habitudes pour éviter les sanctions.

La ville de Louviers met en place des mesures drastiques pour mettre un terme au « school drive ».

Déposer vos enfants à l’école sans vous garer présente de grands dangers

Déposer les enfants à l’école chaque matin relève souvent du parcours du combattant pour les parents pressés. Pour gagner du temps, beaucoup d’automobilistes n’hésitent pas à s’arrêter devant l’école en allumant leurs feux de détresse.

À lire Alerte météo: des températures brulantes cet été dans ces régions

Et ce, sans prendre la peine de se garer correctement dans l’emplacement prévu à cet effet.

Même s’il s’agit d’une pratique très courante, cela peut se révéler dangereux. Et encore plus lorsque les automobilistes s’arrêtent sur les passages piétons devant l’établissement scolaire.

En plus des embouteillages qui mettent les nerfs des autres automobilistes à rude épreuve, le « school drive » crée des accidents.

Lorsque vous vous arrêtez sur un passage piéton, cela peut masquer la vie des autres automobilistes. Ainsi, ils peuvent facilement percuter les personnes qui traversent.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 635 euros sans en faire la demande ?

De plus, stationner devant l’école sans couper le moteur engendre énormément de pollution. Cette situation se retrouve souvent à l’origine de tensions entre les automobilistes qui empruntent le même chemin.

La ville de Louviers a pris une décision drastique pour mettre fin au « school drive ». Et cela commence par une expérimentation menée à l’école Jean-Moulin depuis le lundi 13 mai.

Rappelons qu’une campagne a été lancée pour sensibiliser les automobilistes aux dangers de cette pratique en 2023. Mais les efforts déployés n’ont pas porté leurs fruits. Et les automobilistes continuent à s’arrêter au beau milieu de la route pour déposer leurs enfants.

Les automobilistes adeptes du « school drive » risquent une grosse amende

La municipalité de la ville de Louviers a décidé de mettre les bouchées doubles pour préserver la sécurité de ses habitants. Premièrement, la vitesse maximale autorisée dans les zones autour de l’école Jean-Moulin se fixe à 20 km/h.

À lire Compteur Linky: cette décision de Enedis qui va beaucoup vous énerver

Si vous circulez dans les environs, sachez alors que la priorité revient aux piétons. Les automobilistes doivent se plier à cette nouvelle mesure, s’ils ne veulent pas se faire sanctionner.

Les enfants, élèves de cet établissement, ont également reçu des chasubles blanches. Et ce, afin de les encourager à venir à l’école à pied s’ils n’habitent pas loin. Aussi, pour limiter au maximum la pollution occasionnée par les voitures, l’école a fait installer de nouveaux supports à vélo.

Ces mesures ont pour objectif de réduire le nombre de voitures qui circule dans les environs. Cela permet de limiter la pollution, d’éviter les accidents et de réduire les embouteillages.

Les automobilistes qui refusent de se plier à ces nouvelles règles peuvent se faire sanctionner. Si vous vous faites épingler, les forces de l’ordre viendront vous verbaliser.

À lire CAF: les aides et allocations versées automatiquement, les départements concernés

Pire encore, les automobilistes qui s’arrêtent au milieu de la route et qui gênent la circulation écoperont d’une amende. Et cela vous coûtera la jolie somme de 135 euros.

La ville prévoit d’installer des caméras de vidéoprotection dans la rue donnant sur l’école. Et à partir de début juin, aucun automobiliste ne pourra circuler dans cette rue aux heures d’entrée et de sortie des élèves.

Ces nouvelles mesures, si elles se révèlent concluantes, se généraliseront à l’ensemble des écoles de la ville prochainement.