Permis de conduire: cette option va devenir obligatoire pour les nouvelles voitures

C'est une nouveauté au permis de conduire à retenir. Les prochains modèles de voitures seront tous équipés d'un nouveau limiteur de vitesse.

© Permis de conduire cette option va devenir obligatoire pour les nouvelles voitures

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Depuis le 1ᵉʳ janvier dernier, de nouvelles règles au permis de conduire ont fait l’objet d’une instauration. Parmi elles, un nouveau régulateur de vitesse qui sera obligatoire sur les nouveaux modèles de voitures.

Les excès de vitesse au permis de conduire évoluent

Les règles liées au permis de conduire sont en constante évolution. Chaque année, elles nécessitent une conformité rigoureuse pour éviter des sanctions financières importantes.

Dans peu de temps, l’Europe envisage d’harmoniser ces règles en introduisant un format numérique sous forme de QR Code. Cela sera utile pour les autorisations de conduire et cela facilitera ainsi les contrôles routiers et améliorant l’efficacité des autorités.

À lire Le chèque énergie annulé à cause du Fisc, faites vite une réclamation

Des sanctions uniformes à l’échelle européenne pourraient être instaurées pour assurer une cohérence entre les pays. En ce qui concerne les sanctions pour excès de vitesse, là encore, le gouvernement a pris ses dispositions.

En 2020, en France, 12,5 millions de constats ont été dressés pour des excès de vitesse, dont 58 %. Soit 7,25 millions, concernaient des dépassements de vitesse inférieurs. Ou égaux à 5 km/heure. Depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, les petits excès de vitesse, ceux de 5 km/h ou moins, ne sont plus passibles d’un retrait de points. Sur le permis de conduire.

Auparavant, tout excès de vitesse de 0 à 20 km/h, en ville ou en dehors des agglomérations, entraînait la perte d’un point. Cependant, à partir de 2024, si vous vous voyez flashé à une vitesse ne dépassant pas de 10 km/h la limite autorisée, aucun point ne sera retiré.

Des limiteurs de vitesse pour vous aider

En France, le limiteur de vitesse se définit comme une fonctionnalité qui permet à l’automobiliste de définir une vitesse maximale qu’il ne souhaite pas dépasser. Homologué au niveau international, son symbole affiché sur le tableau de bord.

À lire Tout savoir sur les aides financières pour partir en vacances cet été

Ce dernier se veut représenté par un cadran de vitesse avec une flèche, similaire à celui du régulateur de vitesse. Il convient de noter que l’on parle de limiteur de vitesse et non de limitateur.

Au niveau européen, tous les poids lourds récents se disent équipés de ce dispositif pour respecter les limites de vitesse réglementaires. Facile à installer sur le tableau de bord, le limiteur de vitesse est particulièrement pratique. En zone urbaine pour maintenir son allure.

Ce dernier se veut proposé en série ou en option avec le régulateur de vitesse selon les modèles et les marques de véhicules, généralement au coût compris entre 150 € et 270 €. Il n’empêche en aucun cas l’automobiliste qui ont leur permis de conduire, d’augmenter sa vitesse.

Cependant, il fonctionne comme un système d’information qui émet un signal sonore et visuel lorsque la limite se veut dépassée. Un point dur sur la pédale d’accélérateur se veut présent lorsque la limite de vitesse est atteinte.

À lire CAF: ces français qui recevront les allocations sans en faire la demande en 2024

Le limiteur de vitesse se dit principalement utilisé en ville pour ne pas dépasser une vitesse prédéfinie par le conducteur. Tandis que le régulateur de vitesse permet de maintenir une allure constante, particulièrement utile sur l’autoroute.

Un nouveau limiteur de vitesse sur les modèles neufs

Si vous avez récemment acquis une nouvelle voiture, il est possible que vous ayez déjà expérimenté sur la route le limiteur de vitesse. À compter de juillet 2024, cette fonctionnalité deviendra obligatoire sur tous les véhicules neufs. Cette option vous permettra de garder tous vos points sur le permis de conduire.

Bien que de nombreux véhicules se disent déjà équipés de systèmes permettant aux conducteurs de respecter les limitations de vitesse, ce nouveau dispositif se dit présenté comme plus avancé que ses prédécesseurs. Cela fait suite au plan Vision Zéro lancé par la Commission européenne en 2020.

Ce dernier vise ainsi à atteindre zéro décès sur les routes d’ici à 2050. L’ISA utilise une caméra de reconnaissance des panneaux de vitesse et/ou des données de limitation provenant du GPS pour informer les conducteurs ou ajuster automatiquement la vitesse si nécessaire.

À lire Alerte arnaque: ils vous volent de l’argent juste en passant à coté de vous et sans vous toucher

En cas de dépassement, un signal sonore et lumineux alerte le conducteur. Le système peut également réduire la puissance du moteur. Cela rend plus difficile l’utilisation de la pédale d’accélération au-delà de la limite de vitesse autorisée.

Même si l’automobiliste conserve le contrôle total de son véhicule et puisse désactiver cette fonctionnalité dans les paramètres, les détails de son fonctionnement peuvent varier selon les constructeurs.