Le permis de conduire annulé même si vous avez encore des points et voici la terrible raison

Le permis de conduire vous sera-t-il opté ? Il se murmure que le permis à points que tout le monde connaît vit ses dernières heures...

© Le permis de conduire annulé même si vous avez encore des points et voici la terrible raison

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le permis de conduire est repensé pour l’année 2024. Mais s’il y a un changement que personne n’a vu venir, c’est celui concernant le permis à points

Des réformes au permis de conduire pour 2024

Le permis de conduire est sujet aux réformes. À partir du 1ᵉʳ janvier, de nouvelles règles entrent en application et devront être respectées par tous les conducteurs, sous peine de sanctions.

Il y a peu, Élisabeth Borne avait parlé de sa première mesure permettant aux jeunes de pouvoir passer le permis avant leurs 18 ans. « À partir de janvier 2024, on pourra passer le permis de conduire à partir de 17 ans et conduire à partir de 17 ans », a-t-elle fait savoir.

À lire Pension retraite: la date officielle de la hausse en 2024, les Français concernés

Et d’ajouter que cette mesure serait « un vrai plus » notamment pour les jeunes en apprentissage. À l’heure actuelle, un jeune en conduite accompagnée peut déjà passer le permis B à 17 ans, mais il ne peut prendre le volant qu’à 18 ans.

Cependant, il n’a le droit de prendre le volant par lui-même que le jour de ses 18 ans. Ce seuil pourra donc se voir abaissé d’un an pour permettre aux plus nombreux de conduire.

D’ailleurs, l’aide de 500 euros versée aux apprentis pour financer leur permis va aussi s’élargir aux élèves des lycées professionnels. Une bonne nouvelle pour les étudiants.

Des mesures avantageuses

Autre mesure phare : la perte de point sur le permis. En 2024, les usagers ne perdront plus de points de permis pour des excès de vitesse inférieurs à 5 km/heure.

À lire CAF: plus besoin de faire la demande pour toucher ces aides et allocations

Cette loi a fait l’objet d’une officialisation, selon un décret du gouvernement publié vendredi au Journal officiel. Désormais, les excès de vitesse, inférieurs à 5 km/h, aujourd’hui sanctionnés d’une réduction d’un point sur le permis de conduire et d’une amende forfaitaire allant de 68 à 135 euros, seront supprimées.

Cependant, les Français recevront une contravention. Il faut aussi noter que la réduction d’un point de permis s’appliquera seulement pour les excès de vitesse compris entre 5 km/h et 20 km/h.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait annoncé cette mesure au mois d’avril lors d’une annonce officielle. Le ministre avait précisé qu’il s’agissait « d’introduire une indulgence administrative. À l’égard de ces manquements relevant davantage du manque d’attention que de la volonté délibérée de s’affranchir de la règle ».

Mais ce n’est pas tout… En effet, le permis à points tel qu’on le connaît pourrait disparaître. Une rumeur qui se propage partout depuis plusieurs semaines.

À lire Le montant du revenu minimum pour vivre heureux en France selon l’INSEE

La fin du permis de conduire à vie ?

En France, les conducteurs qui ont leur permis de conduire disposent de 12 points sur leur permis. Un chiffre conséquent, mais qui peut vite partir si vous commettez des infractions.

Le permis à points a souvent fait débat, mais aussi sa durée de vie. Car si ce dernier est valable à vie, ce n’est pas le cas partout. En Italie, en Espagne ou aux Pays-Bas, par exemple, des examens médicaux plus ou moins approfondis sont obligatoires dès 50 ans.

L’Europe aimerait ainsi harmoniser sa réglementation vis-à-vis du permis de conduire au sein des 27 pays membres. D’ailleurs, cette tendance a fait l’objet d’une validation au début du mois de décembre dans les hautes sphères de l’UE.

Si cela entre en application, cela veut dire que chaque conducteur devrait passer un examen médical tous les 15 ans. Et tous les 5 ans à partir de 70 ans.

À lire Aides et allocations CAF: gros changement sur les versements

Par exemple, un jeune conducteur qui obtiendrait son permis de conduire à 18 ans pourrait avoir à passer une visite médicale à 33 ans. Si les résultats sont probants, il pourrait continuer à conduire son véhicule. Jusqu’à son prochain examen obligatoire fixé 15 années après.