Permis de conduire: une visite médicale bientot obligatoire ?

Une visite médicale sera-t-elle obligatoire pour continuer de conduire ? Cette mesure au sujet du permis de conduire pourrait voir le jour...

© Permis de conduire une visite médicale bientot obligatoire

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le permis de conduire fait toujours débat. Jeudi dernier, Karima Delli, présidente de la Commission Transports du Parlement européen, a laissé entendre qu’une visite médicale pourrait être obligatoire tous les 15 ans pour tous les conducteurs.

Toutes les réformes connues au permis de conduire

C’est acté, le permis de conduire, tel qu’on le connaît, va être amené à évoluer. Depuis la loi du 21 juin 2023, tous les futurs conducteurs doivent s’attendre à des changements de grande envergure dès l’année prochaine.

En effet, de nouvelles mesures vont entrer en vigueur dès le mois de janvier 2024. Par exemple, à partir du 1ᵉʳ janvier 2024, les jeunes de 17 ans pourront passer leur permis.

À lire Alerte info: mauvaise nouvelle 2 millions de Français vont devoir changer d’adresse

Mais ce n’est pas la seule modification. En effet, d’autres mesures accompagnent ce changement pour simplifier l’obtention du permis de conduire.

Il y a peu, le gouvernement a conçu un site national appelé 1 jeune,1 solution. Ce dernier présente une liste exhaustive qui répertorie les différentes sortes d’aides financières disponibles pour le financement du papier rose.

Ce dernier est souvent peu connu du public. Il y a par exemple la subvention de 500 euros dédiée à soutenir les jeunes en apprentissage pour l’obtention du permis de conduire B.

Cette dernière concerne donc les élèves en lycée professionnel. De plus, cette aide va permettre de couvrir tous les types de permis dès le 1ᵉʳ janvier.

À lire Retraite Agirc-Arrco: mauvaise nouvelle confirmée pour les virements de juin

Des nouveautés en pagaille

À l’avenir, les futurs conducteurs qui se voient souvent embêtés au moment de choisir leur auto-école, en vue d’obtenir leur permis de conduire, auront des aides. En effet, certaines auto-écoles pourront se voir labellisées.

En effet, les autorités vont procéder à la labellisation de près de 4 676 agences pour simplifier cette procédure. Pour ce faire, la liste de ces auto-écoles est présente sur le site autoecoles.securite-routiere.gouv.fr.

Il sera donc possible d’avoir toutes les informations nécessaires pour que les apprentis conducteurs puissent mieux choisir l’établissement qui leur convient. Chaque auto-école devra faire une évaluation finale qui va déterminer le nombre d’heures de conduite nécessaires avant la signature du contrat.

Et au sujet de l’examen, une vieille pratique va aussi faire son grand retour, il s’agit des questions de vérifications. Les trois questions portant sur les vérifications intérieures ou extérieures de la voiture, la sécurité routière et les premiers secours seront de retour.

À lire Chèque énergie: la date officielle de réclamation si vous ne l’avez pas reçu

Une visite médicale tous les 15 ans

Une visite médicale obligatoire bientôt instaurée pour les détenteurs du permis de conduire ? C’est en tout cas ce que propose une loi du Parlement européen.

Cette dernière souhaite proposer que chaque conducteur établisse une visite médicale tous les 15 ans, à chaque renouvellement de permis. Une mesure plébiscitée par plusieurs associations de sécurité routière.

En effet, le Parlement européen planche actuellement sur l’instauration d’une visite médicale, tous les 15 ans, pour tous les conducteurs. Une proposition de loi adoptée d’une voix, ce jeudi, en commission à Bruxelles.

Si ce vote se veut confirmé en séance plénière, dans quelques semaines, l’entrée en vigueur de la mesure du Permis de conduire serait pour 2027. Une mesure de bon sens qui permettra d’atteindre les objectifs de -50 % de morts sur les routes entre 2020 et 2030, explique Karima Delli.

À lire Automobilistes: cette priorité trop souvent oubliée qui coute 135 euros d’amende

La présidente de la Commission Transports du Parlement européen a expliqué que cette loi devrait permettre de faire de la prévention et éviter de potentiels dangers sur les routes.

« Au cours de notre vie, plusieurs facteurs aggravants peuvent alterner notre conduite : la vue. L’ouïe. Et même les réflexes. Il faut que nous soyons contrôlés régulièrement pour éviter des drames », a-t-elle fait savoir. Et d’ajouter : « C’est la raison pour laquelle plusieurs pays européens le font de manière beaucoup plus régulière. À partir d’un certain âge ».