Cette marque de magasins de bricolage au plus mal des magasins fermés et plus de 200 salariés virés ?

Ces grands magasins de bricolage comptent fermer leurs portes en France. Au total, 200 salariés risquent de perdre leur emploi.

© Cette marque de magasins de bricolage au plus mal des magasins fermés et plus de 200 salariés virés ?

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Une grande enseigne compte fermer ses magasins de bricolage en France. De quelle marque s’agit-il ? Qu’est-ce que cela implique pour les salariés ? Voici ce qu’il faut savoir.

Ces magasins de bricolage amenés à disparaitre

En France, de nombreuses enseignes se retrouvent dans des situations financières compliquées. En effet, suite à la crise sanitaire, plusieurs marques ont traversé des périodes difficiles.

L’inflation de ces derniers mois n’a d’ailleurs rien arrangé. Aujourd’hui, de nombreux consommateurs voient leur pouvoir d’achat en baisse. Ainsi, ils font de plus en plus attention à ce qu’ils achètent et certains achats deviennent secondaires.

À lire CAF: qui peut toucher cette prime de 200 euros pour se former à ce métier très demandé ?

De plus, la fréquentation de certains magasins physiques est en baisse. Ce qui se traduit aussi par une baisse du chiffre d’affaires de certaines marques. Dans certains cas, la fermeture des points de vente physique est alors inévitable.

C’est le cas de certains magasins de bricolage très populaire en France. Il s’agit d’une enseigne anglaise qui s’est installée en France depuis 2017. Aujourd’hui, la marque traverse une phase difficile qui la pousse à fermer un certain nombre de ses magasins.

Après la pandémie et avec l’inflation de ces derniers mois, ce n’est pas vraiment une surprise de voir le nombre de marques en difficulté augmenter. Les consommateurs préfèrent d’abord se tourner vers des enseignes qui sont moins chères.

Ou tout simplement renoncer à certains achats qu’ils estiment être secondaires.

À lire Fraude: ce couple touche plus de 140 000 euros d’allocations en 10 ans

Le 29 avril dernier, le groupe Toolstation a donc annoncé la fermeture de ses magasins de bricolage en France. Une cessation d’activité qui ne sera pas sans conséquences.

Ce que cela implique

Il faut savoir qu’aujourd’hui, le groupe Toolstation a 52 magasins de bricolage en France. Notamment selon de Saint-Priest, qui est aussi le siège français de la marque.

Il faut savoir que la chaîne anglaise a installé ses magasins de bricolage en France à Lyon, depuis 2017. Elle avait pour objectif de rivaliser avec Bricorama, Castorama ou encore Leroy Merlin. Mais cette rivalité va prendre fin pour des raisons financières.

En effet, l’enseigne est aujourd’hui en grande difficulté. Le groupe anglais Travis Perkins PLC, maison mère de Toolstation avait évoqué un possible abandon des activités au mois de mars dernier.

À lire CAF: une nouvelle prime de 598 euros versée fin mai, les français concernés

La marque avait tout de même poursuivi son expansion en France. Surtout avec l’ouverture d’un nouveau magasin de bricolage dans le Bas-Rhin en février dernier. L’enseigne avait aussi des objectifs très ambitieux. Mais visiblement, tout se complique pour la marque.

Les employés de l’enseigne ont en effet reçu une lettre qui expliquait que Toolstation allait entamer un processus de consultation du Comité social et économique. En vue d’un projet de cessation d’activité. Ce n’est donc pas une bonne nouvelle pour les salariés ni les clients fidèles.

En effet, suite à cette procédure, la marque va fermer tous ses magasins de bricolage qui sont aujourd’hui implantés en France. Cependant, il reste un petit espoir si les concurrents décident de reprendre les magasins.

Dans le Rhône, 200 employés sont concernés par cette procédure. Ces derniers risquent donc de perdre leur emploi à la fin de la procédure. L’enseigne a aujourd’hui beaucoup de mal à faire face à la concurrence.

À lire Permis de conduire: très bonne nouvelle pour ces conducteurs, les 3 mois vont sauter

Pour sauver la marque, les responsables tentent de trouver des partenariats stratégiques. Mais pour le moment, la fermeture des magasins de bricolage est bel et bien au rendez-vous. Ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ferment tous leurs portes en France.

Source : NuitFrance