CAF: les allocations familiales à vie c’est terminé il faudra respecter cette nouvelle condition

En 2024, les aides de la CAF seront toujours présentes pour aider les Français. En revanche, les règles se corsent pour y avoir le droit.

© CAF: les allocations familiales à vie c'est terminé il faudra respecter cette nouvelle condition

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Que ce soit pour partir en vacances, payer ses factures ou payer les fournitures de ses enfants, les aides de la CAF se disent variées. Cependant, de nouvelles règles arrivent et elles vont durcir leur accès.

Des aides de la CAF pour partir en vacances cet été

Parmi les allocations qui profitent aux Français une fois dans l’année, on peut citer Vacaf. Ce dernier constitue un dispositif d’assistance aux vacances. Il vise à réduire les coûts des séjours dans les villages vacances ou campings accrédités.

Pour s’y voir éligible à Vacaf, certaines conditions doivent se voir remplies. Tout d’abord, le quotient familial doit être inférieur ou égal à 700 € en janvier 2024 pour l’Avf et à 850 € en janvier 2024 pour l’Ave.

À lire CAF: qui peut toucher cette prime de 200 euros pour se former à ce métier très demandé ?

Il faut aussi avoir un ou plusieurs enfants à charge nés entre le 1ᵉʳ janvier 2007 et le 31 octobre 2023 (pour l’Avf). Et entre le 1ᵉʳ janvier 2007 et le 31 décembre 2017 (pour l’Ave).

Les bénéficiaires de Vacaf ont donc reçu cette année une notification sur leur compte CAF les informant de leur éligibilité au dispositif. Avec le montant de l’aide et la durée du séjour précisés.

Une fois le courrier reçu, les bénéficiaires doivent donc choisir un séjour sur le site Internet vacaf.fr. Étant donné que les places sont limitées, il est conseillé de ne pas tarder. Ensuite, ils doivent contacter le centre de vacances et fournir leur numéro de dossier.

Le reste à payer doit être réglé un mois au plus tard avant le départ, l’aide étant versée directement au centre par la CAF.

À lire Fraude: ce couple touche plus de 140 000 euros d’allocations en 10 ans

Pour un séjour à plus de 200 km de leur domicile entre le 6 juillet et le 1ᵉʳ septembre, une aide supplémentaire. De 100 ou 200 € est accordée.

Des aides pour les familles en difficulté

Les aides aux vacances sociales (AVS) s’adressent, quant à elles, aux familles allocataires ayant un enfant à charge de moins de 18 ans au 31 décembre de l’année précédente. Mais aussi un quotient familial inférieur ou égal à 900 € en janvier de l’année en cours.

Ces familles doivent aussi se voir accompagnées par un travailleur social d’un service agréé par la CAF. Pour un premier départ en famille. Le montant de l’aide dépend du quotient familial et les séjours doivent se dérouler dans des centres labellisés Vacaf.

Sachez que les AVS ne peuvent pas se voir cumulées avec l’Avf. Cependant, il est tout à fait possible de bénéficier des AVS deux années consécutives.

À lire CAF: une nouvelle prime de 598 euros versée fin mai, les français concernés

Récemment, les conditions pour toucher les aides de la CAF se sont durcies. Un récent décret a entraîné une augmentation significative du nombre d’années de résidence nécessaires pour bénéficier des aides sociales.

Cette modification va donc affecter un grand nombre de personnes qui dépendent de ces allocations pour subvenir à leurs besoins quotidiens. Les répercussions de cette réforme pourraient être considérables. Notamment en ce qui concerne la manière dont les bénéficiaires organisent leur vie.

Des mesures strictes pour toucher les aides de la CAF

Le décret spécifie que les prestations impactées comprennent les allocations familiales, la prime à la naissance et le minimum vieillesse. Cependant, certaines aides telles que la Protection Universelle Maladie (Puma) ne se disent pas touchées par cette modification.

Le gouvernement a justifié cette restriction des conditions d’accès par la nécessité de lutter plus efficacement contre la fraude sociale. L’objectif se veut donc de garantir que les prestations versées par l’État bénéficient effectivement aux résidents qui contribuent activement à l’économie française.

À lire Permis de conduire: très bonne nouvelle pour ces conducteurs, les 3 mois vont sauter

Et ce, plutôt qu’à ceux qui résident principalement à l’étranger tout en bénéficiant des aides de l’État français. Cette mesure a suscité des réactions vives, tant parmi les citoyens que parmi divers groupes d’intérêt.

Certains affirment que cette règle pourrait injustement pénaliser des personnes qui, pour des raisons professionnelles ou personnelles, doivent passer de longues périodes à l’étranger.

Mais alors, comment cette mesure pourrait affecter la vie quotidienne des bénéficiaires ? Il faut savoir que les familles, les personnes âgées. Et les individus à faibles revenus risquent de subir les conséquences les plus directes.

Cependant, le gouvernement semble déterminé à poursuivre des politiques de plus en plus strictes. En matière de distribution des aides sociales. Cette réforme s’inscrit dans un cadre plus large de mesures qui vise à assurer une meilleure gestion des fonds publics.

À lire Vacances d’été 2024: la semaine à réserver d’urgence c’est la moins chère de toutes