Carburants: très mauvaise nouvelle et cela va toucher tous les automobilistes

Ces derniers jours, les prix des carburants ont particulièrement augmenté ces derniers jours, atteignant même cette barre symbolique de 2€

© Carburants: très mauvaise nouvelle et cela va toucher tous les automobilistes

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

En France, les prix des carburants ne cessent de grimper en flèche. D’ailleurs, ce mercredi 17 avril, celui de l’essence a même atteint la barre symbolique des 2 euros.

En effet, les différents sites spécialisés annoncent une tendance haussière des prix des carburants. De quoi ranimer le mauvais souvenir de 2022 où les prix avaient dépassé cette barre.

La course aux carburants ne s’arrêtera pas de sitôt !

Encore une hausse de prix dont les automobilistes se seraient bien passés ! En effet, les prix des carburants sont à la hausse et flirtent, pour certains, avec les deux euros.

À lire Chèque énergie 2024: toutes les conditions pour profiter du guichet de réclamation en juillet

Par conséquent, l’association 40 millions d’automobilistes a diffusé une pétition en fin de semaine dernière.

Le but ? Réclamer un plafonnement des prix des carburants et garantir un prix à 1,50 euro.

D’ailleurs, des dizaines de milliers d’usagers ont approuvé cette réclamation de l’association, depuis son lancement le 10 avril.

À l’origine de cette pétition, « les prix affichés en station-service dernièrement sont sans précédent et flirtent allègrement avec les 2 euros le litre », avaient déclaré les initiateurs.

À lire Compteur Linky: c’est officiel il permet 20 % de baisse sur la facture d’électricité

Dans le détail pour le prix des carburants, le sans-plomb 95 frôlait les 1,93 euro le litre le vendredi 12 avril… Le sans-plomb 95-E10 atteignait 1,90 euro… Le sans-plomb 98 était à 1,98 euro. Et enfin, le Gazole stagnait à 1,79 euro, selon les chiffres du ministère de la Transition écologique.

Pour mémoire, le SP 95 était à 1,80 euro début janvier, le SP 95-E10 à 1,77 euro, le SP98 à 1,86 et le gazole à 1,72 euro.

« En un peu plus d’un an, le litre de SP95 a gagné 32 centimes d’euro. Et celui du gazole a augmenté de 21 centimes d’euro. Rapporté à la consommation annuelle moyenne d’un automobiliste, cela correspond à surcoût moyen d’un peu plus de 200 euros par an (+13,3 %) pour chaque automobiliste », a alors expliqué l’association 40 millions d’automobilistes.

Quelles seraient les causes de cette hausse ?

Plusieurs critères entrent en jeu face à cette hausse des prix des carburants. D’abord et avant tout, le prix du pétrole brut, le taux de change, la marge de raffinage et les taxes.

À lire CAF: qui va toucher cette aide jusqu’à 2000€ dans ces départements ?

Aujourd’hui, « les prix des carburants à la pompe sont essentiellement influencés par les variations du prix du brut », a estimé Olivier Gantois, président de l’Ufip énergies.

Ainsi, depuis le début de l’année 2024, les prix du brut ont grimpé de manière régulière. D’ailleurs, ils ont même dépassé la barre des 90 dollars le baril dans le courant de la semaine dernière.

Une hausse qui découle en partie du contexte géopolitique actuel. En effet, suite aux tensions au Moyen-Orient, le prix du baril de Brent de la mer du Nord était autour des 91 dollars vers 17h40 ce vendredi 12 avril.

Aussi, le prix du baril de West Texas Intermediate (WTI) a alors atteint 87 dollars ce jour-là.

À lire Cette caissière arnaque son supermarché de 100 000 euros avec cette technique bien rodée

En dehors de cette situation de conflit au Moyen-Orient, le conflit en Europe de l’est a aussi son influence sur les prix du brut.

Toutefois, toutes ces tensions ne sont pas les seules à déterminer le prix du baril. « La hausse du baril de brut est également due à la consommation mondiale de pétrole brut qui est en augmentation. Cette demande venant principalement d’Asie », a alors rappelé le président de l’Ufip énergies.