C’est terminé Free, Orange, SFR et Bouygues vont bloquer tous les sites de téléchargements et de streaming

La justice française ordonne le blocage de dizaines de plateformes de streaming pour téléchargement illégal de films, séries et musiques.

© Les principaux fournisseurs d'accès à internet doivent désormais bloquer l'accès à près de 60 sites de streaming qui permettent de consulter des contenus piratés en infraction aux droits d'auteurs. Ainsi, ces fournisseurs d’accès à internet disposent donc à présent 15 jours pour bloquer cette multitude de sites illégaux. Qu'est-ce qu'une plateforme de streaming ? On parle de streaming lorsqu'il s'agit de télécharger de l'audio et de la vidéo via Internet. En pratique, donc contrairement à celui de Live, les services de streaming, par exemple, Netflix ou Amazon Prime chargent la source vidéo ou audio morceau par morceau. Contrairement au mode Live, le streaming ne charge alors pas tout le contenu immédiatement. En effet, il charge le fichier par petites parties, réduisant ainsi les problèmes de chargement qui peuvent alors survenir comme ceux chargés en mode Live. Dans les deux cas, il faut donc, bien-sur, une bonne connexion internet. Le streaming vous permet alors de regarder des émissions de télévision et des films ou d'écouter des podcasts en ligne sans télécharger de fichiers qui occupent l'espace de stockage de votre appareil. Ainsi, aujourd'hui, les plateformes de streaming les plus célèbres sont Netflix, DAZN, Amazon Prime Video, TIMVision, Disney+. Blocage d'une soixantaine de sites "Filmostream", "Torrent411", "Voirfilms"...  Entre autres… Le tribunal judiciaire de Paris a donc récemment ordonné le blocage d'une soixantaine de sites de streaming ou de téléchargement illégal. Ainsi, dans sa décision en date du 28 février, la justice française avait alors exigé aux opérateurs Orange, Bouygues, Free et SFR "de mettre en œuvre et/ou faire mettre en œuvre, toutes mesures propres à empêcher l'accès aux sites au plus tard dans un délai de 15 jours suivant de la signification du présent jugement. Et pendant une durée de 18 mois à compter de la mise en œuvre des mesures ordonnées". Ainsi, quatre jugements que le tribunal judiciaire de Paris a rendus le 4 avril 2024, s'adressent alors à des dizaines de sites spécialisés dans le piratage de contenus culturels. Par conséquent, les principaux opérateurs comme Free, Orange, SFR et Bouygues, ont donc reçu l'ordre d’empêcher les internautes d'accéder à ces plateformes de streaming. Et, la liste de ces plateforme de streaming illégales est très longue ! En effet, plusieurs dizaines d’adresses sont concernées. Les jugements, de ce mercredi 10 avril qu'Alexandre Archambault, avocat spécialiste des problématiques numériques, a signalés, livrent les noms de ces domaines. La justice a donc enjoint les opérateurs (Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom) d’empêcher leurs abonnés d'atteindre ces plateformes de streaming, en les bloquant. Ainsi, les opérateurs disposent alors de seulement deux semaines, au maximum, à compter de la date de la décision, pour appliquer ces dispositions. Ils doivent alors empêcher les internautes de se rendre sur ces plateforme de streaming. Les sites de streaming, de liens BitTorrent et de téléchargement sont donc les suivants (hors doublons) - Torrent9 - Cpasbien - YggTorrent - Flac24bitmusic - Gktorrent - Tirexo - Zone-annuaire - Wawacity - Torrentdownload - Oxtorrent - Zetorrents - 01 Streaming - CinéComplet - Cinez - Coolfix - Cpasmal, puis, - Cpasmieux - DesfilmsVF - DPStream - aussi, French-Stream - FrenchStream - FrenchStream2, et aussi, - FRMovies - HDSS - JustStream - StreamLook - UpMovies - VideoFutur - WikiSeries Streaming - Zone-Téléchargement - ATStream, ensuite, - CineMay - Cpasfo - FilmoFlix - KiwiStream - PopSeries, et, - Series Streaming - StreamPourVous - TonCinéClub - VoirSries - MP3, puis, - 33Rapfrmp3 - Extreme-down - Hdmusic - Hiphopde - Losslessalbums, puis, - Rutracker.org - Rutracker.ru - Torrent411 - Torrentquest - Snapinsta De plus, dans l’exposé du litige portant la décision du tribunal de Paris, on peut d'ailleurs lire que "La SCPP expose avoir constaté que les sites de streaming MP3. 33Rapfrmp3. Extreme-down. Hdmusic, Hiphopde. Losslessalbums. Rutracker.org. Rutracker.ru. Torrent411. Torrentquest et Snapinsta, exploités sous différents noms de domaine, mettaient alors illicitement à la disposition du public par le biais de liens de téléchargement des phonogrammes de son répertoire".

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les principaux fournisseurs d’accès à internet doivent désormais bloquer l’accès à près de 60 sites de streaming qui permettent de consulter des contenus piratés en infraction aux droits d’auteurs. Ainsi, ces fournisseurs d’accès à internet disposent donc à présent 15 jours pour bloquer cette multitude de sites illégaux.

Qu’est-ce qu’une plateforme de streaming ?

On parle de streaming lorsqu’il s’agit de télécharger de l’audio et de la vidéo via Internet. En pratique, donc contrairement à celui de Live, les services de streaming, par exemple, Netflix ou Amazon Prime chargent la source vidéo ou audio morceau par morceau.

Contrairement au mode Live, le streaming ne charge alors pas tout le contenu immédiatement. En effet, il charge le fichier par petites parties, réduisant ainsi les problèmes de chargement qui peuvent alors survenir comme ceux chargés en mode Live.

À lire SFR, Orange et Bouygues: très mauvaises surprises pour tous les abonnés

Dans les deux cas, il faut donc, bien-sur, une bonne connexion internet.

Le streaming vous permet alors de regarder des émissions de télévision et des films ou d’écouter des podcasts en ligne sans télécharger de fichiers qui occupent l’espace de stockage de votre appareil.

Ainsi, aujourd’hui, les plateformes de streaming les plus célèbres sont Netflix, DAZN, Amazon Prime Video, TIMVision, Disney+.

Blocage d’une soixantaine de sites

« Filmostream », « Torrent411 », « Voirfilms »…  Entre autres… Le tribunal judiciaire de Paris a donc récemment ordonné le blocage d’une soixantaine de sites de streaming ou de téléchargement illégal.

À lire Netflix annonce une très mauvaise nouvelle pour tous les abonnés

Ainsi, dans sa décision en date du 28 février, la justice française avait alors exigé aux opérateurs Orange, Bouygues, Free et SFR « de mettre en œuvre et/ou faire mettre en œuvre, toutes mesures propres à empêcher l’accès aux sites au plus tard dans un délai de 15 jours suivant de la signification du présent jugement. Et pendant une durée de 18 mois à compter de la mise en œuvre des mesures ordonnées ».

Ainsi, quatre jugements que le tribunal judiciaire de Paris a rendus le 4 avril 2024, s’adressent alors à des dizaines de sites spécialisés dans le piratage de contenus culturels. Par conséquent, les principaux opérateurs comme Free, Orange, SFR et Bouygues, ont donc reçu l’ordre d’empêcher les internautes d’accéder à ces plateformes de streaming.

Et, la liste de ces plateforme de streaming illégales est très longue ! En effet, plusieurs dizaines d’adresses sont concernées.

Les jugements, de ce mercredi 10 avril qu’Alexandre Archambault, avocat spécialiste des problématiques numériques, a signalés, livrent les noms de ces domaines.

À lire Netflix et Prime Vidéo au plus mal avec cette offre streaming Sony avec 50 chaines gratuites

La justice a donc enjoint les opérateurs (Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom) d’empêcher leurs abonnés d’atteindre ces plateformes de streaming, en les bloquant.

Ainsi, les opérateurs disposent alors de seulement deux semaines, au maximum, à compter de la date de la décision, pour appliquer ces dispositions. Ils doivent alors empêcher les internautes de se rendre sur ces plateforme de streaming.

Les sites de streaming, de liens BitTorrent et de téléchargement sont donc les suivants (hors doublons)

– Torrent9
– Cpasbien
– YggTorrent
– Flac24bitmusic
– Gktorrent

– Tirexo
– Zone-annuaire
– Wawacity
– Torrentdownload
– Oxtorrent

À lire Streaming: la justice fait fermer les meilleurs sites pour télécharger des films et séries

– Zetorrents
– 01 Streaming
– CinéComplet
– Cinez
– Coolfix

– Cpasmal, puis,
– Cpasmieux
– DesfilmsVF
– DPStream
– aussi, French-Stream

– FrenchStream
– FrenchStream2, et aussi,
– FRMovies
– HDSS
– JustStream

– StreamLook
– UpMovies
– VideoFutur
– WikiSeries Streaming
– Zone-Téléchargement

À lire Free, SFR et Orange arrêtent leur box télé et voici ce qui va les remplacer

– ATStream, ensuite,
– CineMay
– Cpasfo
– FilmoFlix
– KiwiStream

– PopSeries, et,
– Series Streaming
– StreamPourVous
– TonCinéClub
– VoirSries

– MP3, puis,
– 33Rapfrmp3
– Extreme-down
– Hdmusic
– Hiphopde

– Losslessalbums, puis,
– Rutracker.org
– Rutracker.ru
– Torrent411
– Torrentquest
– Snapinsta

De plus, dans l’exposé du litige portant la décision du tribunal de Paris, on peut d’ailleurs lire que « La SCPP expose avoir constaté que les sites de streaming MP3. 33Rapfrmp3. Extreme-down. Hdmusic, Hiphopde. Losslessalbums. Rutracker.org. Rutracker.ru. Torrent411. Torrentquest et Snapinsta, exploités sous différents noms de domaine, mettaient alors illicitement à la disposition du public par le biais de liens de téléchargement des phonogrammes de son répertoire ».