Déclaration de revenus: la date limite après vous risquez des pénalités

Vous avez jusqu’à cette date pour faire votre déclaration de revenu en ligne. N’oubliez pas de le faire, sinon, vous serez pénalisé !

© Déclaration de revenus: la date limite après vous risquez des pénalités

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

L’administration fiscale, en France, demande à tous les contribuables de déclarer leurs revenus une fois par an. Cette déclaration de revenus se fait en ligne au printemps et une date limite est fixée. Si vous oubliez ou omettez de déposer votre déclaration de revenus avant cette date butoir, de lourdes sanctions vous attendent.

La date limite de déclaration de revenus dévoilée par la DGFiP

Chaque année, le DGFiP publie le calendrier des déclarations de revenus un peu en avance. Et ce, pour que les contribuables puissent bien se préparer et déposer leurs déclarations avant la date limite.

La déclaration de revenus est essentielle à l’administration fiscale pour déterminer le montant des impôts de chaque déclarant. Mais cela ne s’arrête pas là ! L’éligibilité ou non à certaines aides du gouvernement dépend aussi de cette déclaration. Si vous souhaitez continuer à recevoir vos aides, déclarez vos revenus !

À lire Prime d’activité: le montant minimum de l’aide CAF que vous allez toucher en 2024

Cette année, les habitants des départements du 01 au 19 ont jusqu’au 23 mai pour déposer leur déclaration de revenus en ligne. La date limite est le 30 mai pour les départements du 20 au 54 et le 6 juin pour les départements du 55 au 976.

Les contribuables qui habitent à l’étranger doivent déclarer leurs revenus avant le 23 mai.

La date du début de la campagne reste encore inconnue. Toutefois, tous les ans, vous avez généralement 6 à 8 semaines pour procéder à votre déclaration de revenus. Le calendrier arrive bientôt.

Notez bien la date limite pour votre département. Si vous vous retrouvez en retard, vous risquez des pénalités.

À lire A quelques jours de son mariage elle découvre que son futur mari est le père de son petit-frère

Les pénalités qui vous attendent si vous êtes en retard

Si les Finances publiques imposent une date limite pour la déclaration de revenus, il faut bien évidemment la prendre en compte. Si vous vous retrouvez en retard, même d’un jour seulement, vous risquez une sévère sanction. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les pénalités encourues feront mal à votre portefeuille.

Le montant des pénalités que vous devez payer dépend de l’ampleur du retard de votre déclaration de revenus. Et elles s’ajouteront à votre impôt qui se retrouvera donc majoré.

Si vous n’avez pas encore reçu une mise en demeure, il faudra vous dépêcher, car la majoration s’élève à 10 %. Une majoration minime au premier abord, mais qui peut tout de même faire un trou dans votre budget annuel.

Si vous oubliez encore de faire votre déclaration de revenus, l’administration vous envoie une mise en demeure. Si vous déposez votre déclaration dans les 30 jours après la réception de ce rappel, la majoration s’élèvera à 20 %.

À lire CAF: ces aides sociales encore plus facile à toucher avec cette nouveauté

Les grands retardataires qui ne déposent leur déclaration qu’après les 30 jours écopent d’une pénalité de 40 %.

A tout cela s’ajoutent aussi des intérêts de retard de 0,20 % de l’impôt par mois de retard. Si vous oubliez de votre déclaration de revenus pendant 1 an, vous risquez ainsi 2,4 % de majoration en plus.

La déclaration de revenus se fait en ligne et ne vous prend pas plus de quelques minutes. Quelques heures si vous aimez vous attarder sur les détails. D’ailleurs, même en cas de retard, la déclaration en ligne reste disponible. Vous n’avez ainsi aucune raison de ne pas le faire. Sauf si vous souhaitez vraiment vous faire sanctionner.