Chèque énergie: l’astuce pour éviter de perdre des centaines d’euros en mars

Attention ! Le 31 mars 2024 à minuit, la date de validité du chèque énergie 2023 et des chèques énergie exceptionnels sera dépassée !

© Chèque énergie l'astuce pour éviter de perdre des centaines d'euros en mars

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Chaque année, l’État français verse un chèque énergie à 5,6 millions de ménages modestes. Cette aide vise alors à aider ces derniers à régler leurs factures d’électricité, de gaz, de fioul domestique ou de bois de chauffage. Mais aussi des travaux de rénovation énergétique, en complément de MaPrimeRenov’. Attention ! Le chèque énergie 2023 ne sera valable que jusqu’au 31 mars 2024.

Qu’est-ce que le chèque énergie

Le Gouvernement français a généralisé le chèque énergie en 2018 pour remplacer les tarifs sociaux de l’énergie.

Donc, le chèque énergie est une aide que l’État verse, sous conditions de ressources, pour :

À lire Prendre le train gratuitement c’est totalement possible avec cette astuce

– le paiement des factures d’énergie
l’achat de combustible
– certains travaux de rénovation énergétique

À noter que le chèque énergie est nominatif. Il mentionne donc le nom du bénéficiaire.

Son montant varie de 48 à 277 Euros par an. Et, son calcul tient compte de votre revenu fiscal de référence (RFR) et de votre consommation.

Le chèque énergie s’adresse aux ménages dont le revenu fiscal de référence par unité de consommation (une personne constitue 1 unité, la deuxième 0,5 et chaque personne supplémentaire 0,3) est inférieur à 11. 000 Euros en 2021.

À lire CAF: toutes les aides et allocations annulées à partir d’avril et la solution pour les débloquer

La valeur des unités de consommation composant le ménage se calcule ainsi :

–  La première personne du ménage compte alors pour 1 unité de consommation
–  La seconde personne du ménage pour 0,5 unité de consommation
– la troisième et les suivantes pour 0,3 pour unité de consommation

3 chèques exceptionnels que vous devez utiliser

Au regard de la hausse des prix de l’énergie, le Gouvernement se mobilise pleinement pour protéger les Français et aider les ménages aux revenus les plus modestes.

A la fin de l’année 2022, un chèque énergie exceptionnel de 100 à 200 Euros a alors été adressé automatiquement à 12 millions de ménages. A l’instar du chèque énergie classique, ce chèque exceptionnel ne sera valide que jusqu’au 31 mars 2024.

À lire Impôts: cette démarche à faire obligatoirement sous peine d’une amende de 150 euros

Enfin, deux autres chèques exceptionnels, cumulables avec les autres, ont vu le jour pour aider à payer les factures de bois et de fioul.

A noter que près de 2,6 millions de foyers français ont eu la possibilité de réclamer le chèque énergie bois jusqu’au 31 mai dernier. Vous devez donc aussi utiliser ce coup de pouce exceptionnel, dont le montant peut atteindre 200 Euros, d’ici à la fin du mois de mars.

Le chèque énergie fioul, lui, concerne 1,6 million de foyers français. Ainsi, ce chèque doit, lui aussi, être utilisé avant la fin du mois pour régler une facture de livraison de fioul.

Y aura-t-il un chèque énergie en 2024 ?

Bonne nouvelle ! Au regard de la hausse non négligeable des prix de l’énergie, le gouvernement continuera donc, en 2024, a booster le pouvoir d’achat des Français.

À lire CAF: les français concernés par cette aide de 635 euros versée prochainement

À l’instar des années précédentes, le chèque énergie 2024 arrivera donc au mois d’avril aux 5,6 millions de bénéficiaires. « Il sera automatiquement déduit de leur solde. Pour les consommateurs ayant pré-affecté le chèque chez leur fournisseur d’énergie », précise le site du gouvernement.

En 2024, les bénéficiaires de cette aide seront alors, comme en 2023, les ménages habitant un logement éligible à la taxe d’habitation au 1ᵉʳ janvier 2022 dont le revenu fiscal de référence (R. F. R) 2022 sur les revenus de 2021, était inférieur au plafond de 11. 000 Euros par unité de consommation.

En effet, pour des raisons techniques l’administration n’a pas pu mettre à jour les informations avec des données plus récentes. Ces raisons techniques sont en rapport avec la suppression de la taxe d’habitation pour les résidences principales,

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :