Toutes les aides financières pour payer son loyer, son permis ou ses études

Les jeunes sont les personnes les plus exposées à la précarité. Voici les différentes aides financières dont vous pouvez bénéficier.

© Toutes les aides financières pour payer son loyer, son permis ou ses études

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

La précarité chez les jeunes prend du terrain. Pourtant, il existe de nombreuses aides financières qui ont pour but de soutenir cette population vulnérable. Voici lesquelles et comment les réclamer.

Des aides financières pour les jeunes

Les jeunes forment une population parfois assez vulnérable. D’après une étude de l’Insee, près d’1.4 million de personnes sans formation ni emploi sont des jeunes de 15 à 29 ans en France.

Mais ce n’est pas tout. Les jeunes diplômés ne sont pas épargnés. En 2021, selon l’Observatoire des inégalités, plus de la moitié des salariés âgés de moins de 25 ans avaient un contrat précaire.

À lire Prime d’activité: le montant minimum de l’aide CAF que vous allez toucher en 2024

D’ailleurs, les moins de 30 ans font partie des personnes les plus exposées à la précarité. Et l’inflation de ces dernières années n’a rien arrangé. La hausse des prix et du coût de la vie a rendu le quotidien des plus jeunes encore plus compliqués.

Heureusement, le gouvernement français a mis de nombreuses aides financières pour soutenir cette population vulnérable. Permis, loyer, revenu minimum… les prestations sociales pour venir en aide aux jeunes sont nombreuses.

Par exemple, un jeune qui n’a pas d’emploi et qui est âgé de moins de 25 ans peut demander le RSA jeune, le Revenu de solidarité active jeune. Il doit avoir entre 18 et 24 ans et au moins deux ans de travail à ton plein à son actif.

Les jeunes de toutes les nationalités peuvent demander cette aide financière. Les étrangers doivent tout de même résider en France depuis au moins 5 ans.

À lire A quelques jours de son mariage elle découvre que son futur mari est le père de son petit-frère

Le montant du RSA jeune quant à lui est le même que le RSA des personnes de plus de 25 ans. Il passera de 607.75 euros à 635.75 euros le 1ᵉʳ avril prochain. Vous pouvez faire une simulation sur le site de la CAF pour connaître vos droits !

Les autres prestations à réclamer

Les jeunes peuvent demander de nombreuses aides financières en France. Par exemple, il y a une aide d’Action Logement qui est un prêt à taux 0 pour aider le futur locataire à régler son dépôt de garantie.

Pour en bénéficier, il faut avoir moins de 30 ans et travailler en tant que salarié dans le secteur privé. Vous pouvez demander cette aide si vous êtes étudiant aussi. Sachez que le montant de ce prêt est plafonné à 1200 euros. Remboursable en 25 fois maximum.

Il y a aussi la garantie Visale. Il s’agit d’une caution locative qui permet de couvrir les impayés de loyers des jeunes. Si vous ne pouvez pas régler votre loyer, cette aide est précieuse pour vous.

À lire CAF: ces aides sociales encore plus facile à toucher avec cette nouveauté

D’un autre côté, parmi les aides financières destinées aux jeunes, il y a aussi l’allocation chômage d’aide au retour à l’emploi. Cette aide est destinée aux jeunes qui se retrouvent au chômage à cause d’un non-renouvellement d’un CDD ou d’un licenciement ou rupture conventionnelle.

Il faut tout de même avoir 122 jours d’affiliation à France Travail à son actif pour en bénéficier. Ou 610 heures de travail au cours des 28 mois qui précèdent la demande.

Les jeunes peuvent aussi demander la prime d’activité. Cette aide financière s’obtient sous conditions de revenus. Que vous soyez salarié, étudiant, alternant ou stagiaire, vous pouvez en bénéficier si vous respectez les conditions d’éligibilité.

Il y a aussi les aides locales et départementales. Ces aides financières sont des aides de dernier recours pour les jeunes de 18 à 25 ans. Enfin, il y a aussi les dispositifs qui vous aident à financer votre permis de conduire.

À lire Retraite: la pension à ne pas dépasser pour toucher les chèques vacances