Ces modèles de voitures ne pourront bientôt plus rouler dans Paris

Découvrez comment l'interdiction de circuler des voitures polluantes à Paris incite à adopter des modes de transport plus durables.

© Ces modèles de voitures ne pourront bientôt plus rouler dans Paris

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

D’ici à quelques mois, les propriétaires de voitures considérées comme polluantes devront se résoudre à faire leurs adieux à certains quartiers de la capitale. Cette mesure était prévue à la base pour juillet 2022. L’État l’a repoussée à plusieurs reprises, mais la date butoir se rapproche de plus en plus.

De nouvelles lois arrivent à Paris

Ce n’est plus un secret pour personne. Paris veut devenir plus vert. Dans une démarche tournée à 100 % vers le futur écologique, la ville se prépare à faire face à de nombreux changements sur ses routes.

Pour se faire, l’État se mobilise. Au fur et à mesure des mois, les ministres votent de nouvelles lois et les mettent en place.

À lire CAF: les démarches à suivre en cas de gros soucis sur vos aides ou allocations

Le but ? Faire baisser la circulation sur Paris. Le projet de loi pour augmenter le prix du stationnement des SUV en fait d’ailleurs parti.

Mais une autre nouveauté fait le buzz parmi les conducteurs. En effet, certaines voitures se verront interdites dans les rues de la ville de Paris d’ici à quelques mois.

La nouvelle loi vise surtout les véhicules qui ont une vignette Crit’Air 3. Concrètement ? Cela inclut les voitures essence immatriculées avant 2006 et les véhicules diesel immatriculés avant 2011.

La bonne nouvelle ? Les vignettes Crit’Air 1 et 2 sont pour le moment toujours autorisées à la circulation.

À lire La meilleure technique pour exterminer toutes les punaises de lit présentes chez vous

Initialement, l’interdiction devait entrer en vigueur en juillet 2022. La bonne nouvelle ? Elle a été repoussée jusqu’en 2025.

Des petits soucis techniques et de logistiques ont motivé ce choix. L’État veut surtout mettre en place le prêt à taux zéro mobilité. Mais ce n’est pas tout. Un contrôle de sanction automatisé devrait aussi voir le jour.

Plus de 500 000 voitures polluent beaucoup trop

Et pour cause… Malgré la volonté politique affichée, la mise en œuvre concrète de cette loi se heurte à plusieurs obstacles. D’une part, aucun établissement financier n’a encore signé de convention avec l’État pour proposer le prêt à taux zéro mobilité.

Ce contrat est pourtant indispensable. Il va permettre de faciliter la transition des propriétaires de voitures qui polluent vers des options plus écologiques.

À lire CAF: ces 4 aides peu peuvent vous rapporter gros et beaucoup y ont droit

D’autre part, le contrôle de sanction automatisé est essentiel pour faire respecter la loi. Malheureusement, il n’est pas encore opérationnel et ne le sera sans doute pas avant janvier 2025.

Avec l’interdiction de rouler pour les voitures qui polluent à Paris, il est essentiel de trouver d’autres moyens de se déplacer. Ainsi, les propriétaires de ces véhicules devront se tourner vers des options plus respectueuses de la planète.

Des options à favoriser

C’est notamment le cas des véhicules électriques ou hybrides. Ils permettront de continuer à circuler en liberté dans la capitale.

Mais ce n’est pas tout. Le vélo et les transports en commun sont aussi des options pratiques. Ces options ont tout pour plaire. En effet, elles aident à réduire la pollution et les bouchons.

À lire Banques: très bonne nouvelle ces frais bancaires supprimés

Cette mesure va affecter près de 500 000 voitures qui sont vues comme des voitures polluantes. Ce n’est donc pas rien.

De plus, une grosse part de ces voitures est constituée d’utilitaires. Ces derniers devront donc faire face à la nouvelle loi. Cela sous peine d’avoir une amende.

Vous l’aurez donc compris. La transition vers des routes plus propres représente un défi majeur pour les autorités. C’est aussi une chance de changer le paysage urbain et de préserver la santé des français.

Dans tous les cas, la date exacte de cette interdiction reste à fixer. Affaire à suivre dans les mois qui suivent…

À lire CAF: cette aide de 200 euros pour vous aider à trouver un job cet été

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :