Le permis de conduire bientôt retiré même si vous avez des points et la raison est hallucinante

Le permis de conduire à vie va-t-il disparaître ? Avec les récentes réformes, la question du permis à point illimité est remise en cause...

© Le permis de conduire bientôt retiré même si vous avez des points et la raison est hallucinante

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les nombreux changements au permis de conduire sont entrés en application depuis le 1ᵉʳ janvier 2024. D’ailleurs, le gouvernement a récemment laissé entendre que le précieux sésame ne serait plus valable à vie…

Le permis de conduire et les réformes

Le permis de conduire tel que vous le connaissez a changé du tout au tout. Depuis quelques mois, des ajustements concernant l’épreuve ont été instaurés.

D’ailleurs, une proposition semble toujours à l’étude. Il s’agit de la création d’un permis de conduire spécial pour les seniors, avec la possibilité pour ces derniers de repasser un test d’aptitude tous les cinq ans.

À lire Le chèque énergie annulé à cause du Fisc, faites vite une réclamation

Cette idée fait suite à des préoccupations sécuritaires, comme l’accident de la joueuse de tennis handisport professionnelle Pauline Deroulède. Elle avait été percutée par un conducteur âgé de 90 ans.

Cette dernière souhaite faire de la sensibilisation. Elle a récemment parlé de l’importance d’une évaluation régulière de la capacité de conduite des personnes âgées, avec la possibilité de retirer le permis en cas d’inaptitude avérée.

Cependant, le gouvernement, par le biais de Thierry Monchâtre, attaché en charge de la Sécurité routière, a donc nié l’existence d’un tel projet pour le moment. Toutefois, plusieurs opinions ont émergé.

C’est ainsi qu’une mesure récente permet aux personnes âgées d’apposer un S à l’arrière de leur véhicule. Ce dernier se veut similaire au A obligatoire pour les jeunes conducteurs.

À lire Tout savoir sur les aides financières pour partir en vacances cet été

Des allègements pour les jeunes permis

Publié au Journal officiel le 20 décembre 2023, un décret ouvre la possibilité à tous les jeunes, à partir de 17 ans, de passer le permis de conduire. Cette règle est entrée en application le 1ᵉʳ janvier 2024.

Dans les faits, cela signifie que l’âge minimum requis pour obtenir le permis B passe de 18 à 17 ans. L’article R221-5 du Code de la route, qui fixe les conditions minimales requises pour l’obtention du permis de conduire, a donc été modifié.

L’objectif se veut ainsi d’autoriser un accès plus précoce à la conduite. Dès 2024, avec l’abaissement de l’âge d’obtention du permis de conduire, les jeunes inscrits à l’examen peuvent donc obtenir le permis B dès l’âge de 17 ans.

Le gouvernement espère ainsi répondre à une demande sociétale forte. Et aussi, offrir plus de liberté et d’autonomie aux jeunes conducteurs.

À lire CAF: ces français qui recevront les allocations sans en faire la demande en 2024

Désormais, les jeunes Français peuvent commencer l’apprentissage de la conduite via la conduite accompagnée dès 15 ans. Ou bien opter pour la conduite supervisée à partir de 18 ans.

Avec la réforme, le permis probatoire se veut maintenu pour les conducteurs qui obtiennent le permis pour la première fois. Les conditions pour les jeunes permis concernant la vitesse, restent inchangées.

La fin du permis de conduire à vie

Le permis de conduire permet aux conducteurs d’utiliser leur véhicule en toute légalité. Cela leur évite ainsi les tracas lors des contrôles routiers.

Cependant, un décret récent, en vigueur depuis le 1ᵉʳ janvier 2024, met fin au retrait d’un point pour les excès de vitesse de moins de 5 km/h. Cette nouvelle devrait réjouir les conducteurs, mais une autre mesure pourrait ne pas être aussi bien accueillie.

À lire Alerte arnaque: ils vous volent de l’argent juste en passant à coté de vous et sans vous toucher

Actuellement, une fois obtenu, le permis de conduire est valable à vie. Sauf en cas de perte de tous les points. Cependant, une nouvelle réglementation envisagée pourrait changer la donne.

En Europe, certains pays comme l’Italie, l’Espagne ou les Pays-Bas obligent les conducteurs à passer des examens médicaux périodiques à partir d’un certain âge pour conserver le permis. La France n’a pas encore adopté cette pratique.

Pourtant, une proposition visant à imposer des examens médicaux tous les 15 ans pour tous les conducteurs. Et tous les 5 ans pour ceux de plus de 70 ans a fait l’objet d’une approbation au niveau de l’Union européenne en décembre dernier.

Cette mesure signifierait qu’un conducteur qui a obtenu son permis à 18 ans devrait passer un examen médical à 33 ans, et ensuite tous les 15 ans, ou tous les 5 ans s’il a plus de 70 ans. Pour l’instant, l’idée est au stade de la réflexion.

À lire CAF: tout savoir sur la solidarité à la source pour toucher le RSA ou l’AAH