CAF: tous les français concernés par le versement à la source de cette aide de 607 euros

La CAF entend bien révolutionner son monde d'attribution des aides. C'est dans ce contexte que va être lancé le versement à la source.

© CAF tous les français concernés par le versement à la source de cette aide de 607 euros

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les aides de la CAF ne désemplissent pas en 2024, bien au contraire. Cependant, l’organisme procède à des essais en lançant le versement de certaines aides sociales à la source.

La CAF augment le montant de ses aides sociales en 2024

Cela fait désormais plus d’un an à présent que le pouvoir d’achat des Français connaît une régression. Afin de les soutenir dans cette période difficile, diverses prestations sociales ont été revues à la hausse.

C’est le cas des allocations familiales et le Revenu de Solidarité Active (RSA). Ces deux allocations ont fait l’objet d’une revalorisation importante en fin d’année.

À lire Pension retraite: la date officielle de la hausse en 2024, les Français concernés

Pour rappel, le RSA vise à garantir un revenu minimum aux personnes les plus modestes ou démunies. Principalement celles âgées de plus de 25 ans.

Les individus de 18 à 24 ans peuvent donc aussi en bénéficier, sous réserve de fournir une attestation de longue période d’activité professionnelle. À partir du 1ᵉʳ avril 2024, le montant actuel du RSA pour une personne passe à 636,92 €.

Pour les parents avec un enfant ou les couples sans enfant, le montant de l’aide sociale passera à 955,37 €, comparé à 911,62 € en 2023. D’autres prestations sociales, telles que l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH), connaîtront également une augmentation.

Une expérimentation dans le courant de l’année

La CAF octroie chaque mois différentes aides à ses allocataires. Cela vise donc à améliorer le confort de vie de chacun grâce à des aides financières.

À lire CAF: plus besoin de faire la demande pour toucher ces aides et allocations

Ces dernières sont variées, couvrant des aspects tels que la garde d’enfants, l’accompagnement personnalisé pour le logement. Mais aussi des compléments de salaire via la prime d’activité.

Beaucoup de Français bénéficient donc de ces prestations, parfois sans en être conscients, entraînant ce que l’on appelle le non-recours. Parmi les aides non réclamées, on peut parler du RSA.

Le Revenu de Solidarité Active profite à des millions de Français. Cependant, pour bénéficier du RSA, il faut répondre à certains critères.

En effet, cette aide financière se veut destinée à toutes les personnes sans ressources ou dont les ressources sont faibles pour garantir un revenu minimal. Vous devez avoir plus de 25 ans, ou entre 18 et 25 ans avec au moins deux ans d’activité à temps plein.

À lire Le montant du revenu minimum pour vivre heureux en France selon l’INSEE

Une autre condition est d’habiter en France de manière stable, soit au moins neuf mois par an. Vos ressources ne doivent donc pas dépasser un plafond défini.

Le versement à la source de la CAF

En 2024, le versement à la source des aides sociales de la Caisse d’allocations familiales CAF comme la Prime d’activité ou le RSA, vont faire l’objet d’une expérimentation. La généralisation du versement à la source des aides sur l’ensemble du territoire se veut planifiée pour le premier trimestre de 2025.

Mais avant cela, à partir de l’automne 2024, une expérimentation réelle sera menée dans cinq CAF pilotes. Cela rendra plus simple le mode d’attribution des prestations sociales.

En effet, un pré-remplissage des déclarations trimestrielles de ressources va se faire. À partir de 2025, les bénéficiaires constateront que leurs déclarations de ressources seront préremplies grâce aux déclarations sociales de leurs employeurs.

À lire Aides et allocations CAF: gros changement sur les versements

Ces informations se voudront automatiquement transmises à la Caisse d’allocations familiales. Les allocataires n’auront plus qu’à les vérifier et à les valider.

Il s’agit d’une avancée significative visant à simplifier les démarches auprès de la CAF. En outre, les bénéficiaires n’auront plus besoin de calculer eux-mêmes le montant à déclarer. Ils devront simplement indiquer le montant net social, figurant sur leur fiche de paie s’ils se considèrent comme salariés, comme l’a fait savoir la CAF sur son site.