Aides sociales: ces nouvelles règles vont rendre plus facile le RSA et la prime d’activité

Un accès plus simple aux aides sociales de la CAF ? Ces nouvelles démarches pourraient bien faciliter la vie de tous les allocataires !

© Aides sociales ces nouvelles règles vont rendre plus facile le RSA et la prime d'activité

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les aides sociales sont d’une grande aide pour de nombreux foyers. De nouvelles démarches sont étudiées pour faciliter l’accès au plus grand nombre. Voici ce qu’il faut retenir.

Un accès aux aides sociales plus facile ?

Les aides sociales sont cruciales pour certains foyers. En ces temps de crise où la hausse des prix impacte beaucoup le pouvoir d’achat des Français, elles sont plus qu’importantes.

Notamment pour les foyers aux faibles revenus et les actifs qui ont de petits salaires. En effet, certaines personnes n’arrivent pas à subvenir à leurs besoins malgré le fait qu’elles travaillent.

À lire Ce papa d’un enfant autiste refuse l’aide de sa sœur qui vient de toucher 72 millions € à l’EuroMillions

Pour les aider, le gouvernement a mis en place certaines aides sociales. Surtout le RSA, revenu de solidarité active. Ou encore la prime d’activité.

Pour pouvoir en bénéficier, les allocataires doivent lancer les démarches par eux-mêmes. En effet, ils doivent faire la demande auprès des organismes chargés des aides sociales.

Mais parfois, cela a tendance à décourager les potentiels bénéficiaires. En effet, le taux de non-recours aux aides sociales reste assez important.

Si le manque d’informations est la première cause, les démarches longues et qui paraissent compliquées en sont la deuxième. Pourtant, ces aides pourraient changer la vie de nombreuses personnes. Notamment en leur offrant un pouvoir d’achat plus important et donc une vie plus confortable.

À lire Ces maillots de bain pas chers et trop stylés cartonnent chez Decathlon

Pour y remédier, le gouvernement a donc décidé de prendre les choses en main. Aujourd’hui, les allocataires doivent déclarer leurs ressources manuellement tous les trois mois auprès de la CAF. Mais cela sera bientôt de l’histoire ancienne avec cette nouvelle mesure prévue pour 2025.

Des démarches simplifiées

Pour bénéficier des aides sociales, les allocataires doivent aujourd’hui déclarer leurs ressources à la CAF. Surtout les salaires du foyer, les indemnités, les pensions alimentaires et les dons familiaux.

Pour certains allocataires, ces démarches sont lourdes et excessives. Lors de sa réélection, Emmanuel Macron avait promis d’alléger toute cette bureaucratie pour rendre l’accès aux aides sociales plus simple.

Lors d’une récente conférence, le directeur général de la CAF, Nicolas Grivel est revenu sur le sujet. Il affirme en effet que les déclarations trimestrielles sont un lourd fardeau pour les allocataires.

À lire Aides CAF: ces allocataires concernés par un nouveau bonus de l’AAH

De plus, elles augmentent le risque d’erreurs. « Ce fonctionnement fait peser sur les allocataires des obligations déclaratives importantes et qui peuvent être source d’erreur » a-t-il déclaré le 18 janvier dernier.

De nouvelles démarches ont pour but de faciliter l’accès aux aides sociales aux bénéficiaires. À commencer par l’ajout de la mention du montant net social.

Cela représente un avantage pour les bénéficiaires du RSA et de la Prime d’activité. Désormais, cette mention figure sur le bulletin de paie. Elle facilite le calcul des aides sociales et surtout des déclarations pour les allocataires.

Le gouvernement espère réduire le taux de non-recours aux aides sociales avec cette démarche. Il faut savoir qu’il dépasse les 30 % en France. Ainsi, cette nouvelle mesure est effective depuis le 1ᵉʳ janvier 2024.

À lire Ces marques de pain de mie à ne surtout pas acheter selon 60 Millions de consommateurs

D’un autre côté, une autre mesure vera aussi le jour prochainement. Elle consiste à envoyer une déclaration pré-remplie aux personnes concernées.

Cette nouvelle mesure verra le jour dans 5 caisses et les déclarations seront envoyées dès l’automne 2024. Cette première partie sera une phase de test. Si les résultats sont bons, la démarche sera généralisée à un plus grand nombre de caisses d’allocations dans le pays.

Cette démarche sera d’ailleurs quasi-automatique. De quoi alléger la charge pour les allocataires des aides sociales.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :