Fraude à la retraite: elle cache la mort de sa mère et touche sa pension depuis 25 ans

L'État continue de contrôler les fraudes sociales. Une femme a été arrêtée pour avoir touché la retraite de sa mère décédée depuis 25 ans !

© Fraude à la retraite elle cache la mort de sa mère et touche sa pension depuis 25 ans

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Cette femme venant du Maroc va payer très cher, après avoir été démasquée pour fraude sociale. Elle a continué à toucher la retraite de sa mère décédée depuis 25 ans !

Une lutte contre la fraude sociale !

Trop, c’en est trop ! L’Etat en a assez de constater la hausse de fraudes sociales. Sachez qu’il y a eu 48 692 arnaques en 2022. Une hausse de 11,6 % sur un an. Alors Gabriel Attal a décidé de mettre des moyens en place pour lutter contre ce fléau.

Il déclare ainsi : « Pour toucher le minimum vieillesse. Ou les allocs familiales, il faut donc passer six mois en France, pour toucher les APL, il faut passer huit mois en France, pour toucher le RSA, il faut passer neuf mois en France ».

À lire Aides financières: des vacances d’été sans dépenser 1 centime

Le ministre des Comptes publics est à bout ! Il explique qu’il n’y aura plus de « prestation sociale à condition de résidence sur le territoire français ne pourra être versée sur un compte étranger hors d’Europe à compter du 1ᵉʳ juillet prochain. »

« Les pays membres de l’Espace européen, ainsi que la Suisse, Andorre, Monaco, Saint-Marin et le Vatican« . De son côté, le Président demande à ce que les allocataires de la CAF fassent entre 15 à 20 heures d’activité.

Cela a pour but de faciliter l‘insertion. Emmanuel Macron explique ses motivations :  « C’est pour ça qu’il faut très vite engager pour aller chercher celles et ceux qui sont au RSA. Et, donc les aider à revenir vers l’emploi et les responsabiliser. »

Avant de terminer : « Il faut des droits et des devoirs renforcés pour les bénéficiaires du RSA ». En 2022, il y a eu un record de fraudes. Alors pour lutter contre ces pratiques illicites, la CAF va donc mettre en place un système de surveillance.

À lire Chèque énergie: tout savoir pour le toucher avant l’été 2024

Une arnaque hallucinante !

Le but est donc de vérifier que les aides sont pour les personnes qui doivent en bénéficier. Il faut éviter la fraude des allocataires. C’est ainsi que la CAF a pointé du doigt les dérives de cette femme résidant au Maroc. Originaire de l’Eure, elle a touché la retraite de sa mère pendant 26 ans.

Pourtant, cette dernière est décédée en 1998… Sachez que le montant de cette escroquerie avoisinant les 200 000 euros Cette septuagénaire résidant au Maroc est allée trop loin ! Alors, elle a eu une grosse sanction ce lundi 22 janvier 2024.

En effet, le tribunal correctionnel d’Évreux l’a donc condamnée à 15 mois de prison. Et ce, avec sursis probatoire sur trois ans. Et ce n’est pas tout ! Car cette femme va devoir rembourser la somme qu’elle a touchée injustement à la caisse de retraite.

Ce n’est pas une grande première ! Parce qu’un ancien magistrat de la délégation nationale explique que la fraude est un grand phénomène en France « et il y a des exemples réguliers ».

À lire 60 millions de consommateurs a trouvé le contrat électricité le moins cher de tous

Eh oui ! « Les mairies recensent les décès et ce fichier est mis à jour toutes les semaines. La caisse d’assurance vieillesse a l’information et peut ainsi couper le robinet. Mais pour cela, il faut que le décès soit déclaré ».

En octobre dernier, l’État a donc annoncé la création d’un Conseil d’évaluation des fraudes. Il affirme que la lutte contre ces pratiques est donc une « priorité ». Thomas Cazenave, le ministre délégué aux Comptes publics explique ainsi :

« Nous avons besoin d’y voir plus clair sur la réalité de la fraude. Si on veut une politique de lutte contre la fraude fiscale et sociale efficace, il faut qu’on puisse avoir des données et qu’on puisse se donner des objectifs ».