Fraude aides sociales: ils mentent à la CAF et touchent 80 000 euros de RSA sans vivre en France

Cette famille fraude la CAF et touche plus de 80 000 euros de RSA alors qu'elle ne vit même pas en France, elle va vite le regretter !

© Fraude aides sociales ils mentent à la CAF et touchent 80 000 euros de RSA sans vivre en France

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Une famille fraude la CAF et touche plus de 80 000 euros sur 5 ans ! Le père de famille témoigne et explique ce qu’il s’est passé.

Plus de 80 000 euros de RSA

Une nouvelle fraude à la CAF. Selon les informations d’Europe 1, une famille aurait fraudé la CAF pendant plusieurs années.

Il s’agit d’une famille de 4 enfants qui a réussi à tromper l’organisme social durant 5 ans ! Pendant cette période, le couple a reçu 550 euros de RSA. Mais il a aussi eu droit à d’autres aides sociales.

À lire Le chèque énergie annulé à cause du Fisc, faites vite une réclamation

Si ce cas pose un problème c’est parce que la petite famille n’avait pas le droit de toucher ces allocations. Pour la simple et bonne raison qu’elle n’habitait plus en France, mais en Algérie !

« Je n’avais pas conscience que c’était aussi grave. » a déclaré le père de famille qui serait très malade en ce moment. Il ajoute à propos de cette fraude : « Je l’ai fait pour mes enfants. Je n’avais pas le choix« .

Il faut savoir que le père de famille faisait des allers-retours entre la France et l’Algérie. Aujourd’hui, le couple doit rembourser le trop perçu touché pendant ces cinq ans.

Au total, on parle d’une somme de 80 000 euros ! Rien que ça. Et ce n’est pas tout. Europe 1 précise que le vice-procureur a aussi requis une peine de 3 à 4 ans de prison avec sursis.

À lire Tout savoir sur les aides financières pour partir en vacances cet été

Les fraudes à la CAF se font de plus en plus nombreuses. « C’est ce qu’on appelle des fraudes à la résidence«  explique Charles Prats, magistrat spécialiste de la fraude sociale. « Des gens qui ne vivent pas en France, continuent de percevoir des allocations. Ici, c’était le RSA et des allocations diverses mais vous avez la même chose avec les allocations chômage » ajoute-t-il.

De nombreuses fraudes à la CAF

La fraude à la CAF n’est pas quelque chose de nouveau. Il y en a plusieurs types. Comme les fraudes au remboursement des soins de santé par exemple.

Ce sont des gens qui ne vivent plus en France. Mais qui continuent à bénéficier de manière illégale de toutes les prestations sociales. Mais comment les organismes d’aides sociales se protègent de ces fraudes ?

« Il y a eu des progrès réalisés par les services de contrôle. Mais on a plus de 75 millions d’assurés sociaux pris en charge en France pour 67 millions d’habitants » explique le magistrat.

À lire CAF: ces français qui recevront les allocations sans en faire la demande en 2024

« Tous ces gens à l’étranger qui ne sont pas recensés par l’Insee comme vivant en France posent un problème. Une chose est sûre, les contrôles veulent mettre un terme définitif aux fraudes. » a-t-il ajouté.

Pour rappel, pour bénéficier des aides de la CAF il faut répondre à certains critères. Ceux-ci dépendent de l’aide que vous demandez. Mais la plupart du temps ils prennent en compte les revenus et la composition du foyer.

Aussi, une des conditions principales pour toucher les aides sociales est de résider en France. Les personnes qui quittent la France ne devraient plus avoir accès à leurs aides.

Mais elles doivent elles-mêmes déclarer ce changement de situation à la CAF. Si ce n’est pas fait que la personne continue à percevoir ses aides, cela est considéré comme une fraude.

À lire Alerte arnaque: ils vous volent de l’argent juste en passant à coté de vous et sans vous toucher

Aujourd’hui, la CAF ne fait les versements que sur des comptes européens. C’est-à-dire que si vous avez un compte étranger, hors zone SEPA, vous ne pouvez pas percevoir vos aides. Cela va-t-il permettre la lutte contre les arnaques ? Affaire à suivre de très près.