Permis de conduire: les seniors bientôt interdits de rouler sur sur la voie de gauche ?

Les seniors représentent-ils un danger sur les routes ? Bientôt, une réforme au permis de conduire les forcera à ne plus rouler à gauche.

© Permis de conduire les seniors bientôt interdits de rouler sur sur la voie de gauche

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Le permis de conduire est l’affaire de tous. Dans les prochains mois, les seniors pourraient être contraints de ne plus rouler sur la voie de gauche.

Les seniors sujets aux réformes du permis de conduire

Peut-on considérer les conducteurs seniors comme une menace sur la route ? Il y a quelques mois, à Saint-Malo, deux accidents mortels impliquant le même conducteur de 81 ans ont eu lieu à trois mois d’intervalle. Résultant en la perte de deux vies piétonnes.

Précédemment, une personne âgée avait renversé une femme sur un passage piéton. Ces incidents ont suscité des préoccupations et des appels en faveur d’un contrôle de santé. Et d’un examen du permis de conduire pour les personnes âgées.

À lire AAH: ces nouvelles mesures ne vont pas plaire à tous les allocataires

Face à cette problématique, le député Bruno Millienne avait donc tenu à présenter une proposition de loi liée à la capacité de conduite des seniors de plus de 75 ans. Le projet de loi suggère l’obligation d’une visite médicale pour ces conducteurs. Avec la délivrance d’un certificat attestant de leur aptitude à conduire.

Selon les statistiques des Bulletins d’analyse des accidents de la circulation, les personnes âgées de 75 ans et plus représentent 82 % des responsables d’accidents routiers. Un chiffre significativement plus élevé que dans les autres tranches d’âge. C’est pour cela que le gouvernement souhaite modifier le permis de conduire pour les seniors.

Bruno Millienne argue d’ailleurs que cette proposition vise à réduire le nombre d’accidents de la route impliquant des conducteurs seniors. Cependant, le ministre des Transports, Clément Beaune, s’oppose à l’idée d’un examen médical obligatoire pour les seniors, craignant que cela puisse stigmatiser les personnes âgées.

Un sujet qui revient sur le tapis

L’association 40 millions d’automobilistes partage donc cette position. Ces derniers avaient affirmé que les conducteurs seniors sont responsables du moins d’accidents mortels. Et remettre en cause leur droit à conduire serait injuste et inefficace sur le plan de la sécurité routière.

À lire Aides sociales: le montant hallucinant que vous pouvez toucher sans travailler en France en 2024

Il y a peu, la championne de tennis, Pauline Déroulède, a perdu sa jambe dans un accident impliquant un conducteur de 92 ans en 2018. Elle s’était donc exprimé sur la réforme du permis de conduire pour les seniors. En disant qu’elle était pour un bilan médical.

La semaine dernière, l’Assemblée nationale a examiné une proposition de loi visant à simplifier l’obtention du permis de conduire. Selon les informations de francebleu.fr, un changement majeur est en vue.

Portée par le député Sacha Houlié, président de la commission des Lois de l’Assemblée et élu de la Vienne, cette proposition de loi vise donc à rendre le permis de conduire plus accessible. Mais aussi moins coûteux et plus facile à obtenir.

Une autre mesure de sécurité routière prévue par cette proposition implique l’interdiction aux conducteurs âgés d’utiliser la voie de gauche. Cela a ainsi renforcé la sécurité routière et simplifiant le processus d’obtention du permis.

À lire Votre facture d’énergie va exploser en juillet, le montant de la hausse connu

Les seniors ne pourront plus rouler à gauche

En France, la voie de gauche est généralement réservée aux dépassements. Cela oblige les conducteurs à utiliser la voie de droite s’ils ne dépassent pas d’autres véhicules. Mais vu les soucis sur la route, le gouvernement veut changer ça et modifier le permis de conduire pour les seniors.

Bien que les conducteurs âgés aient le droit d’utiliser la voie de gauche conformément aux règles de dépassement, leur vulnérabilité accrue en raison de l’âge. Mais aussi de l’état de santé et des capacités physiques a conduit à la proposition de restreindre leur accès à cette voie. Une initiative visant à renforcer la sécurité routière.

Des études menées en collaboration avec la Sécurité routière indiquent donc que les compétences physiques et cognitives nécessaires pour une conduite sécurisée commencent à décliner à partir de 45 ans. Dans ce contexte, un projet de loi pourrait donc voir le jour.

Dans quelques mois, l’interdiction d’utilisation de la voie de gauche pour les conducteurs seniors, prévue par le gouvernement, pourrait voir le jour. Cette dernière vise donc à réduire les risques d’accidents. Ils impliquent cette catégorie de conducteurs.

À lire CAF: vous allez pouvoir toucher le RSA automatiquement avec cette nouveauté

Selon les dispositions actuelles de la proposition de loi, les conducteurs âgés de plus de 70 ans seront interdits d’utiliser la voie de gauche. Ils devront apposer un autocollant S pour senior sur la lunette arrière de leur véhicule. Afin d’être identifiables sur la route.

En cas de non-respect de cette mesure, des sanctions financières pouvant atteindre 150 €. Et un retrait de points allant de 3 à 6, en fonction de la gravité, sont prévues. Ce projet de loi n’est qu’au stade de la révision.