Cette erreur que tout le monde fait au volant peut vous couter une amende de 375 euros

Une amende est si vite arrivée. C'est pourquoi il existe des moyens simples d'éviter de vous faire verbaliser et payer la somme de 375 euros.

© Cette erreur que tout le monde fait au volant peut vous couter une amende de 375 euros

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

En France, si vous êtes conducteurs, vous pouvez vous faire arrêter en tout temps par les forces de l’ordre. Lorsque vous êtes en infraction, une amende de 375 euros peut vous être demandée, mais il existe un moyen d’éviter d’en arriver là.

Des amendes pour les infractions de la route

En France, les amendes pour les infractions routières varient en fonction de la nature de l’infraction commise. Les plus courantes d’entre toutes concernent les excès de vitesse.

En effet, les amendes pour excès de vitesse dépendent de la vitesse excédant la limite autorisée. Par exemple, dépasser la limite de 10 km/h peut entraîner une amende plus légère que dépasser de 30 km/h.

À lire Pension retraite: la date officielle de la hausse en 2024, les Français concernés

Lorsqu’un feu rouge ou stop non respecté, vous vous exposez à des sanctions. Ignorer un feu rouge ou ne pas s’arrêter à un panneau d’arrêt peut entraîner des amendes significatives, généralement plus élevées que pour les infractions mineures.

Si vous avez passé une soirée un peu trop arrosée, ne prenez pas le volant. Non seulement, vous vous exposez à un danger pour vous, mais vous êtes aussi dangereux pour les autres.

La conduite en état d’ivresse ou sous l’influence de stupéfiants est sévèrement puni par la loi. Les amendes se veulent souvent accompagnées de sanctions plus graves, telles que la suspension du permis de conduire.

De plus, utiliser un téléphone portable en conduisant peut entraîner des amendes. Certains endroits ont également des sanctions plus sévères pour les récidivistes.

À lire CAF: plus besoin de faire la demande pour toucher ces aides et allocations

De nombreuses incivilités sanctionnées

En France, ne pas attacher sa ceinture de sécurité est généralement sanctionné par une amende. Cela vise à encourager la sécurité des conducteurs et des passagers.

Les amendes de stationnement varient aussi en fonction du type d’infraction, que ce soit le dépassement du temps autorisé, le stationnement sur un trottoir. Mais aussi dans une zone interdite.

Dépasser de manière dangereuse peut aussi entraîner des amendes substantielles. Les autorités veillent à décourager les comportements de conduite dangereux.

En cas de défaut de respect des panneaux de signalisation, la police peut aussi vous verbaliser. De plus, conduire sans assurance appropriée est une infraction sérieuse, habituellement sanctionnée par des amendes élevées et la suspension du permis de conduire.

À lire Le montant du revenu minimum pour vivre heureux en France selon l’INSEE

Sur les routes, une infraction souvent mal comprise, mais sérieuse concerne le non-respect des passages pour piétons. Ces zones se veulent délimitées par des bandes blanches épaisses et essentielles pour la sécurité des piétons.

Une amende de 375 euros à éviter

En effet, en ignorant ces passages, les conducteurs s’exposent donc à des sanctions sévères. La loi se veut explicite à ce sujet, car l’article R415-11 du code de la route, disponible sur legifrance.gouv.fr, stipule que tout conducteur doit accorder la priorité aux piétons s’engageant ou manifestant l’intention de traverser.

En cas de non-respect, les conséquences sont significatives. En effet, une amende pouvant atteindre 375 euros et un retrait de 6 points sur le permis de conduire peut se voir appliqué.

D’autres infractions, telles que le non-respect des feux rouges, la conduite sans carte grise, ou l’utilisation de plaques d’immatriculation non conformes, se veulent également soumises à des sanctions similaires. D’ailleurs, ces délits se disent classés dans la catégorie des contraventions de quatrième classe.

À lire Aides et allocations CAF: gros changement sur les versements

Les amendes forfaitaires et d’éventuelles peines complémentaires peuvent se voir appliquer. Par exemple, ne pas respecter un feu rouge peut entraîner une amende de 135 euros et un retrait de 4 points sur le permis.

De même, l’absence de carte grise ou l’utilisation de plaques d’immatriculation non conformes expose donc à des sanctions financières. Mais aussi à l’immobilisation du véhicule.

Il est donc impératif pour tout automobiliste de respecter scrupuleusement les règles du code de la route. Non seulement pour sa propre sécurité, mais aussi pour celle des autres usagers.