Aides sociales CAF: comment profiter aussi de cette hausse de 160 euros ?

La CAF prévoit d'augmenter le montant de ses aides de 160 euros en moyenne. Qui sont les bénéficiaires concernés par ce changement ?

© Aides sociales CAF comment profiter aussi de cette hausse de 160 euros

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

En France, la hausse des prix impacte fortement le pouvoir d’achat des Français. Pour les aider à faire face à l’inflation, la CAF prévoit une hausse de 160 euros en moyenne du montant de certaines aides. Qui est concerné ? Faisons le point.

CAF : les aides revalorisées

Voilà maintenant de longs mois que la hausse des prix rythme le quotidien des Français. Bien que ces derniers temps l’inflation soit plus stable, elle continue d’impacter le pouvoir d’achat des consommateurs.

Certaines familles sont alors plus touchées que d’autres. Notamment celles qui ont déjà un faible revenu. Ces dernières peuvent tout de même compter sur le soutien des organismes d’aides sociales. Comme la CAF par exemple !

À lire Vacances d’été: la technique imparable pour réserver des hôtels beaucoup moins cher

En France, la CAF vient en aide à des millions de foyers dans le besoin. Il existe de nombreuses aides sociales qui visent chacune un groupe de personne en particulier.

Pour faire face à la hausse des prix et sauver le pouvoir d’achat des Français, le gouvernement a décidé de revoir à la hausse les montants de certaines aides. Parmi elles, il y a les aides au logement par exemple. Ou encore l’APL, les allocations familiales et retraites aussi.

Cette stratégie anti-inflation de l’Etat prévoir une hausse de 160 euros en moyenne des montants de certaines aides. Cette démarche a pour but d’aider les Français à faire face à la hausse des prix.

D’un autre côté, il faut savoir que le gouvernement a aussi lancé de nombreux dispositifs pour aider les citoyens à faire face à l’inflation. Comme la prime de rentrée par exemple ou encore les chèques exceptionnels. Notamment le chèque alimentaire ou le chèque carburant.

À lire CAF: bonne nouvelle vous allez pouvoir toucher cette aide sociale plus longtemps

Qui est concerné par cette hausse ?

La CAF a donc décidé d’augmenter le montant moyen de ses aides sociales. Ainsi, les retraites de base, les aides au logement ainsi que les prestations sociales et les minima sociaux ont connu une hausse.

Les aides personnalisées au logement CAF ont vu leur montant augmenter de 3,5 % par exemple. Les prestations sociales de leur côté connaissent une hausse de 4 %. Ainsi, plus de 12,9 millions de foyers peuvent s’attendre à une hausse de 160 euros en moyenne de leur revenu.

« La mesure de revalorisation anticipée s’apparente ainsi à un versement ponctuel d’une aide exceptionnelle. » explique l’Insee. En effet, les allocataires concernés vont recevoir plus d’argent mais de manière ponctuelle.

Selon l’Insee, 30 % des personnes les plus modestes ont reçu 190 euros par an, pour le 1ᵉʳ dixième de niveau de vie. Soit les 10 % les plus pauvres. Ce qui se traduit par une hausse de 1,7 % du niveau de vie moyen. « 170 euros pour le 2ᵉ dixième (+1,1 %) et 130 euros pour le 3ᵉ dixième (+0,7 %). Contre 70 euros pour l’ensemble de la population (+0,3 %) «  précise l’étude.

À lire Vacances: cette lourde amende si vous ramassez des coquillages à la plage

D’un autre côté, il faut savoir que les retraites de base ont aussi vu leur montant augmenter. En janvier 2024, les 14 millions de retraités qui touchent une retraite de base vont donc bénéficier de cette hausse.

Cette hausse fera du bien à de nombreux retraités français qui n’ont pas les aides de la CAF. D’autant plus que les anciens salariés du privé bénéficient d’une hausse de 4,9 % sur leur retraite complémentaire depuis le mois de novembre.

L’Aspa, l’allocation de solidarité aux personnes âgées ou minimum vieillesse va elle aussi augmenter. En effet, cette aide va connaître une hausse dès le 1ᵉʳ janvier 2024.

Les aides de la CAF sont un véritable soutien pour de nombreux foyers. Leur augmentation permet ainsi de faire face à la hausse des prix.

À lire Chèque énergie: les démarches à faire si vous ne l’avez pas touché cet hiver