Cette CAF est la plus lente de France et met presque 8 mois pour répondre à une demande

Cette CAF a été désignée comme la plus lente de France. Ici, il faut attendre jusqu'à 8 mois pour avoir une réponse pour une aide sociale !

© Cette CAF est la plus lente de France et met presque 8 mois pour répondre à une demande

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Parfois, il faut faire preuve de patience pour obtenir une réponse de la CAF. Mais celle-ci a battu tous les records avec un délai de huit mois d’attente pour une aide sociale !

La CAF la plus lente de France

Obtenir une réponse de la CAF peut parfois prendre du temps. De nombreuses personnes se sont d’ailleurs plaintes des délais parfois insoutenables.

En effet, de nombreux témoignages montrent que pour avoir une réponse de la CAF, il faut parfois faire preuve de beaucoup de patience. Récemment, L’internaute s’est intéressé aux délais de réponse des organismes en France.

À lire Pension retraite: la date officielle de la hausse en 2024, les Français concernés

Cette étude a permis d’identifier des territoires où les bénéficiaires doivent attendre de longs mois avant d’avoir une réponse. Cela concerne principalement les demandeurs de RSA, Prime d’activité ou encore des APL.

Dans certaines régions, la CAF est plutôt réactive. En quelques jours seulement, les bénéficiaires d’aides sociales sont fixés sur leur sort. Cependant, ce n’est pas le cas dans toutes les régions de France.

L’étude a donc permis d’identifier la CAF la plus lente de France. Et la palme d’or revient à celle du Val-de-Marne ! En effet, cette caisse traite les e-mails et les demandes en tout genre avec huit mois de décalage. Rien que ça !

Ainsi, en ce mois de décembre, ce sont les dossiers du mois d’avril qui sont étudiés ! Aucune autre CAF n’affiche un délai aussi important. À noter que les demandes de RSA et de AAH, sont traitées dans la semaine qui suit la demande. Qu’est-ce qui explique un tel retard ? La direction de l’organisme s’explique.

À lire CAF: plus besoin de faire la demande pour toucher ces aides et allocations

Pourquoi un si long délai ?

La CAF du Val-de-Marne a donc été élue caisse la plus lente de France. Avec des délais de réponses allant jusqu’à huit mois, cela rend parfois la vie compliquée aux demandeurs d’aides sociales.

Suite à son étude, L’internaute a tenté d’avoir des explications de la direction de l’organisme social. « Nous ne pouvons répondre sur des sujets qui ne portent pas uniquement sur notre organisme, mais qui mettent en perspective l’ensemble du réseau des caisses d’allocations familiale. » a répondu la CAF du 94.

Pour rappel, 300 000 personnes dépendent de cette caisse. Ainsi, il n’y a rien de concret qui explique ce retard important.

À noter tout de même que parfois, la complexité des dossiers entre en jeu. D’autres facteurs peuvent aussi être la cause de ces retards. Comme les problèmes informatiques par exemple. Aussi, il faut prendre en compte le nombre d’effectifs sur place.

À lire Le montant du revenu minimum pour vivre heureux en France selon l’INSEE

Autant de facteurs qui peuvent donc retarder le traitement des demandes d’aides sociales. Les délais de traitement des dossiers à la CAF sont donc parfois très longs.

Pour rappel, depuis le 1ᵉʳ janvier 2021, les aides évoluent en temps réel en fonction de la situation des allocataires. Les bénéficiaires doivent donc actualiser leur situation en déclarant leurs ressources tous les trois mois.

« Il y a eu pas mal de bugs, en particulier lors du premier trimestre 2021. Et les améliorations apportées depuis au système ici ou là ne suffisent pas à réduire le nombre de dossiers d’allocataires en souffrance. » explique Erwan Benoit, délégué syndical CFDT de la Caf de Loire-Atlantique au Parisien.

Depuis, certaines CAF ont pu rattraper leur retard et retrouver un rythme quasi normal. Thierry Faivre, secrétaire national de la branche famille du SNFOCOS explique aussi que le manque de personnel retarde les traitements de dossier. « On n’a remplacé qu’un départ à la retraite sur cinq » précise-t-il.

À lire Aides et allocations CAF: gros changement sur les versements