Petit salaire: tout savoir sur cette nouvelle prime de 188 euros par mois

Les Français qui perçoivent un petit salaire vont être ravis d'apprendre qu'une nouvelle prime de 188 euros leur sera accordée…

© Petit salaire tout savoir sur cette nouvelle prime de 188 euros par mois

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

En France, les personnes qui touchent chaque mois un petit salaire peuvent avoir le droit à plusieurs primes et aides de la CAF. Et l’une d’elles peut atteindre 188 euros par mois.

Des aides pour les petits salaires en France

La crise économique qui s’abat sur la France depuis plusieurs années fait du mal au porte-monnaie de chacun d’entre nous. C’est la raison pour laquelle la CAF se plie en quatre pour proposer son aide.

En effet, plusieurs aides sociales ont vu leur montant augmenter et les démarches beaucoup plus simples. C’est notamment le cas du RSA (Revenu de Solidarité Active) et la prime d’activité.

À lire Le chèque énergie annulé à cause du Fisc, faites vite une réclamation

Autrefois, les bénéficiaires devaient effectuer plusieurs calculs pour connaître le montant exact à déclarer à la CAF. Cela se voulait obligatoire pour connaître le montant des aides accordés.

Désormais, les personnes avec un petit salaire devront donc juste indiquer ce nouveau montant. Cette mesure vise à simplifier la vie des allocataires en rendant les démarches moins compliquées.

Depuis cet été, le montant net social a été instauré sur les bulletins de paie. Grâce à ce dernier, les Français peuvent à présent bénéficier de prestations auxquelles ils n’auraient pas eu accès autrement, ce qui pourrait donc créer un déséquilibre.

Des aides pour tous les salariés

En France, les personnes qui perçoivent des petits salaires ont le droit à des aides. Parmi elles, la prime d’activité, qui permet de toucher un complément de revenus.

À lire Tout savoir sur les aides financières pour partir en vacances cet été

Pour avoir droit à la prime d’activité, les salariés ainsi que les apprentis doivent toucher, pendant au moins trois mois, un salaire minimum de 1070,28 euros net mensuel. Il s’agit d’une somme minimale.

En effet, cette condition ne s’applique pas pour les salariés qui ne sont ni étudiants, ni stagiaires, ni en apprentissage. En France, il n’y a pas de salaire minimum pour un salarié ou non-salarié qui n’est pas étudiant.

Mais, sachez que pour bénéficier de la prime d’activité, vous ne devez pas dépasser un certain plafond de ressources. Ce dernier doit être de 1 905 euros pour une personne seule et sans enfant à charge, 3.105 euros pour un couple avec un enfant à charge, dont un seul parent travaille.

Sachez que ces plafonds cités ne tiennent pas compte ni d’un forfait logement, ni d’une aide au logement, ni d’autres ressources. Ils ne s’appliquent que si vos uniques ressources sont des revenus professionnels et de votre petit salaire.

À lire CAF: ces français qui recevront les allocations sans en faire la demande en 2024

Les travailleurs indépendants dont les revenus ne dépassent pas un certain plafond peuvent bénéficier de la prime d’activité. D’ailleurs, en cette fin d’année, vous pourriez prétendre à une nouvelle prime.

Une prime de 188 euros pour les petits salaires

En France, de nombreux salariés ne réclament pas la prime d’activité alors qu’ils en ont le droit. Pourtant, avec l’inflation, les prestations sociales ont été revalorisées.

Selon la Caisse nationale des allocations familiales, en moyenne, un salarié avec un petit salaire pouvait toucher 188 euros en juin 2020, 186 euros en juin 2021. Et 188 euros à la fin 2022, avant de redescendre début 2023 pour mieux remonter.

En France, le nombre de foyers bénéficiaires de la prime d’activité est stable autour de 4,6 millions depuis la fin 2022, selon les données de la CAF. C’est au cours de l’année 2022 que le nombre de ménages modestes percevant cette aide mensuelle a augmenté.

À lire Alerte arnaque: ils vous volent de l’argent juste en passant à coté de vous et sans vous toucher

Ce dernier est passé de 4,4 à 4,6 millions, après des années de stabilité. Selon la Drees, « le nombre de bénéficiaires pourrait être bien supérieur », car un tiers n’a pas connaissance de cette prime d’activité. Un manque à gagner de 188 euros…