Allocations chômage: combien d’heures faut-il avoir travaillé pour les toucher ?

Pour avoir le droit aux allocations chômage, les Français doivent obligatoirement avoir travaillé un nombre d'heures suffisant !

© Allocations chômage combien d'heures faut-il avoir travaillé pour les toucher

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les différentes réformes des allocations chômage chamboulent les Français. Désormais, Pôle Emploi impose d’avoir travaillé un certain nombre d’heures pour avoir le droit de toucher des indemnités.

Les allocations chômage évoluent en 2023 !

C’est une autre réforme phare votée par Emmanuel Macron. Le 21 décembre 2022, une nouvelle législation de l’assurance-chômage a ainsi fait l’objet d’une entrée en vigueur.

Comme le souhaitait le gouvernement, cette dernière met en place un mécanisme de modulation de la durée d’indemnisation des allocations chômage, en fonction de la situation de la conjoncture économique et de l’état du marché du travail.

À lire CAF: le montant exceptionnel de la prime d’activité après la dernière hausse

Ces nouvelles modalités ont donc été précisées par un décret publié le 26 janvier 2023. Depuis le 1ᵉʳ février 2023, la durée d’indemnisation des nouveaux demandeurs d’emploi varie selon l’état du marché du travail.

Si le taux de chômage est inférieur à 9 %, ou qu’il ne progresse pas plus de 0,8 point sur un trimestre, la situation sera considérée comme une « période verte ». Les nouveaux chômeurs verront la durée de leur indemnisation diminuée de 25 %.

Cela s’accompagne d’une durée minimale de six mois. Par exemple, un Français qui avait droit à vingt-quatre mois auparavant verra sa durée de droits au chômage réduite à dix-huit mois.

Si, au contraire, le taux de chômage dépasse les 9 %, ou si la situation sur le marché du travail devient problématique, les règles actuelles de durée d’indemnisation seront rétablies. Pour déterminer le taux de chômage, le gouvernement a choisi de se fonder sur le calcul du Bureau international du travail (BIT) utilisé par l’Insee.

À lire CAF: la liste complète des aides sociales selon le nombre d’enfants à charge

Des nouvelles mesures entrent en vigueur

En 2023, le sujet des allocations chômage se veut plus que jamais remise sur le tapis. Comme vous le savez, depuis le 1ᵉʳ avril 2023, Pôle emploi a mis en œuvre une hausse notable de 1,9 % de l’allocation chômage.

Cette décision vise ainsi à pallier les effets de l’inflation subie par les Français depuis deux ans. Cette augmentation exceptionnelle s’ajoute à la précédente revalorisation de 2,9 % enregistrée l’été 2022.

L’objectif du changement des allocations chômage reste de soutenir efficacement les demandeurs d’emploi. Le 12 septembre dernier, les partenaires sociaux se sont retrouvés pour définir les contours de l’assurance chômage pour 2024.

Pour rappel, la réforme avait ainsi modifié les conditions d’accès à l’ARE, l’allocation de retour à l’emploi. Avant cette fameuse réforme, un demandeur d’emploi devait alors justifier d’au moins quatre mois de travail sur les 28 derniers mois pour accéder à l’ARE.

À lire Permis de conduire: les seniors bientôt contraints de le repasser ?

Mais, depuis le 1ᵉʳ novembre 2019, cette durée est donc passée à six mois au sein des 24 derniers mois. Soit 130 jours ou 910 heures travaillées pour toucher les allocations chômage.

Une réforme de l’allocation chômage pour 2023

Désormais, pour les travailleurs de plus de 53 ans, la référence se veut étendue sur 36 mois. Pour rappel, une fin de CDD, une mission d’intérim terminée, ou encore une rupture conventionnelle permettront d’en bénéficier.

Dans les prochains mois, les nouvelles règles d’allocations chômage devraient entrer en vigueur. Et ces dernières ne devraient pas laisser de côté les demandeurs d’emploi.

L’objectif du gouvernement est de renforcer la formation professionnelle pour permettre aux chômeurs d’acquérir de nouvelles compétences. L’Etat compte faire de la France un pays où règne le plein emploi.

À lire Automobilistes: une amende de 135 euros si vous avez cet équipement très utile dans votre voiture

Ainsi, Pôle Emploi va prochainement proposer un suivi sur mesure pour chaque demandeur d’emploi qui veut prétendre aux allocations chômage. Le but est de mieux répondre à leurs besoins spécifiques et faciliter leur retour à l’emploi avec les allocations chômage.

Pôle Emploi va aussi favoriser la création d’entreprise comme alternative à l’emploi salarié. Des agents mieux formés et une meilleure utilisation de la technologie pourraient permettre une meilleure gestion du chômage en France.