Intermarché annonce enfin une baisse des prix et voici à partir de quand

Intermarché a annoncé une très bonne nouvelle à sa clientèle. La firme prépare des réductions de prix et voici à partir de quand !

© Intermarché annonce enfin une baisse des prix et voici à partir de quand

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Bonne nouvelle, Intermarché a décidé de faire plaisir à sa fidèle clientèle. La marque de supermarché a annoncé qu’elle baissera de nouveau les prix début 2024. Et voici à partir de quand exactement !

Du changement chez Intermarché

Chez Intermarché, attendez-vous à du changement. Par exemple, la carte de fidélité vous permet de réaliser de très bonnes économies. Grâce à ‘Mes défis gagnants’, vous pouvez profiter de bonnes promos et avoir des produits moins chers.

Hélas, les conditions générales d’utilisation de cette carte changent. Dans ce supermarché, il n’est plus possible de retirer la somme qui est disponible sur votre compte fidélité plusieurs fois dans la même journée.

À lire RSA: le montant versé par la CAF selon votre nombre d’enfants à charge

La firme a donc décidé de limiter le décagnottage à une fois par jour et par carte. Autre changement, l’Etat a dévoilé son projet de loi pour avancer les négociations commerciales entre fournisseurs et industriels.

C’est donc un nouveau projet qui va permettre aux clients de profiter des baisses de prix dès le 16 janvier au lieu de mars 2024. Plutôt une très bonne nouvelle n’est-ce pas !

C’est ce qu’a donc déclaré le patron d’Intermarché, Thierry Cotillard. Il évoque des offres très intéressantes. Vous pourrez donc obtenir de bons prix pour le début d’année 2024.

Chaque année, il y a des négociations entre les magasins de grande distribution, et les industriels. Elles se tiennent donc entre le 1ᵉʳ décembre et le 1ᵉʳ mars.

À lire La CAF bloque vos aides et allocations si vous ne faites pas ce changement

Oui mais voilà… Il y a un tout nouveau projet de loi de l’Etat qui veut changer les choses. Les promos devraient donc avancer de six semaines, soit le 15 janvier 2024. C’est au tour du Sénat d’étudier cela, en séance publique le 26 octobre 2023.

Des réductions prévues plus tôt !

Mais que vaut cette mesure ? Qui concerne-t-elle ? Sachez qu’elle touche principalement les grands fournisseurs qui dominent le secteur de la grande distribution alimentaire.

Et plus particulièrement les firmes dont le chiffre d’affaires dépasse les 350 millions d’euros. C’est donc le cas d’Intermarché. Vous l’avez donc compris, les PME et les petites entreprises ne sont pas touchées.

Mais elles ont le choix de proposer d’avancer les négociations commerciales. Mais attention, car la dernière date de leurs négo’ peut aller jusqu’au 31 décembre 2023.

À lire La taxe foncière explose dans ces départements, les propriétaires furieux

Si elles n’aboutissent pas, alors les fournisseurs peuvent donc mettre fin à la relation avec le distributeur. Et ce n’est pas tout car ils peuvent aussi demander un préavis.

Cela est fort nécessaire. Car chaque année, le fait de négocier avec les autres supermarchés permet donc de fixer des prix pour les clients. Le but étant de réduire les prix en rayons.

Bonne nouvelle, l’Insee prévoit une baisse des prix de gros en 2024. Le patron d’Intermarché ajoute que « les coûts du fret et du transport ont diminué, de même que les emballages ».

Thierry Cotillard veut aussi un « maximum de transparence » sur les tarifs de ses fournisseurs. « Car on n’a que 45 jours pour négocier. On peut obtenir des baisses et le client les verra six semaines avant la date prévue ».

À lire Maisons du monde annonce une très bonne nouvelle et va baisser tous les prix

Avant de terminer : « Les industriels doivent prendre leurs responsabilités, proposer des tarifs raisonnables et dans certains cas en baisse ». Pour le moment, cet homme d’affaires se dit aussi très optimiste lorsqu’il s’agit de la baisse des prix.

Eh oui ! Il en est certain, les tarifs du blé et du colza vont baisser. Il en est de même pour de nombreux produits. Le patron a donc très hâte de dire adieu à l’inflation. Pour que sa clientèle bénéficie de prix forts avantageux.