Leclerc: son patron annonce une très mauvaise nouvelle pour cet hiver !

Michel-Edouard Leclerc aime faire preuve de franchise avec les Français. Pour cet hiver, le patron de Leclerc annonce une mauvaise nouvelle !

© Leclerc son patron annonce une très mauvaise nouvelle pour cet hiver !

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Avec la hausse des prix, le patron de Leclerc s’inquiète pour les Français… Michel-Edouard Leclerc a demandé à ses clients d’être très vigilants cet hiver !

Pas de baisse à venir chez Leclerc

Au moment de faire les courses, les Français ne peuvent que constater la hausse des prix. Le simple fait d’acheter des œufs devient une affaire difficile pour bon nombre de ménages, car leur prix a considérablement explosé.

Face à cette hausse de prix, le patron de Leclerc s’inquiète de plus en plus. Il a constaté des augmentations impressionnantes dans l’ensemble des supermarchés en France.

À lire Aide financière: qui va toucher cette prime de 495 euros ?

« La hausse des prix alimentaires dans la distribution a atteint en moyenne 12 % en 2022 dans les hypermarchés. Les enseignes les moins chères, E.Leclerc, Hyper U et Lidl, n’ont pas fini de répercuter toute cette hausse aux clients. Chez E.Leclerc, nous continuons à prendre sur nos marges pour éviter la chute des ventes. »

Pour le boss de Leclerc, il y a peu de chance que la situation ne s’améliore. Il explique que les prix ne baisseront pas ! Il va donc falloir se serrer la ceinture.

« Pour aller chercher des prix plus bas… Il va falloir se battre. On arrive en haut de la flambée des prix mais depuis mars 2022, c’est +17 % sur les prix des produits alimentaires. On est encore dans des prix très élevés mais les prix vont augmenter moins vite. » »

L’approche de l’hiver est très effrayante pour le patron de Leclerc. Encore une fois, Michel-Edouard Leclerc a donc exprimé ses prévisions lors d’une apparition sur RMC. Face à la journaliste Apolline de Malherbe, il se montre donc très pessimiste.

À lire Livret A: gagnez encore plus d’argent avec ce placement

Une mauvaise nouvelle pour l’hiver

Michel-Edouard Leclerc (Leclerc) pousse un cri d’alarme à l’approche de l’hiver. « Bien sûr, les prix n’ont pas grimpé aussi vite, mais il est certain qu’ils ne sont pas en baisse. Que ce soit nos ministres, journalistes ou économistes, tous ceux qui ont prédit un septembre vert, signe de baisses significatives des prix, se sont royalement trompés. »

Le patron des supermarchés Leclerc veut que tout le monde fasse preuve de franchise sur le sujet. « Ne nous voilons pas la face, ces baisses tant attendues ne surviendront pas. »

Michel-Edouard Leclerc ajoute qu’il y a peu de chance que les produits de Noël coûtent moins cher en cette période d’inflation. « Non, je sais que cette époque est révolue. Ce qui s’est passé est à présent dans le marbre. Dans le futur proche, même pour les produits de printemps, le retour en arrière est peu probable. »

Pour le dirigeant de Leclerc, les produits transformés vont être de plus en plus chers. Cela concerne donc les chocolats, les tablettes, et bien d’autres produits encore.

À lire Aides de la CAF bloquées en juin ce que vous devez faire absolument pour les toucher de nouveau

Il ajoute que « les producteurs ne reconsidéreront pas leurs tarifs. De plus, tous les industriels ont des conditions de vente en hausse. » À savoir que celles-ci peuvent donc atteindre 15 %. Le patron de Leclerc ajoute qu’il va donc falloir « lutter pour maintenir ces augmentations à un niveau acceptable et accessible pour tous. »

Alors face à la gravité de la situation, Michel-Edouard Leclerc propose une solution : « Mon souhait est de ramener l’inflation alimentaire au niveau de l’inflation générale. Il est impératif de ramener l’inflation alimentaire aux alentours de 4-5 %. »

« Pour y parvenir, les industriels doivent faire preuve de transparence dans leurs conditions d’achat […] Ils doivent nous communiquer leurs factures, alors que la loi leur donne actuellement le droit de ne pas le faire. »