IPTV: ces Français qui vont recevoir une amende de 450 euros prochainement

Depuis quelques mois, les IPTV se retrouvent dans le collimateur des autorités. La grosse amende qui attend les utilisateurs.

© IPTV: ces Français qui vont recevoir une amende de 450 euros prochainement

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

La popularisation des IPTV soulève de grands débats en Europe. Il y a quelques mois, bon nombre de pays ont annoncé l’interdiction d’utiliser de ces plateformes pour visionner ou télécharger des contenus illégalement. Mais malgré cette loi, de nombreux internautes continuent à avoir recours aux IPTV au quotidien. Pour mettre fin à ces pratiques frauduleuses, les autorités ont envoyé un courrier d’avertissement aux personnes concernées.

Ces dernières risquent gros si elles ne cessent pas immédiatement d’utiliser les IPTV.

Une grosse amende à la clé pour ceux qui ont recours aux IPTV

Pour visionner des contenus gratuitement sur Internet, bon nombre de personnes ont recours aux IPTV. Les internautes qui utilisent ce dispositif y trouvent de nombreux avantages, surtout en termes de prix.

À lire Code de la route: des nouveautés à prévoir pour les conducteurs seniors ?

En effet, au lieu de souscrire à un abonnement classique, ils préfèrent s’orienter vers un fournisseur IPTV pour payer moins cher.

Malgré les avantages des IPTV pour les internautes, les ayants droit se retrouvent pénalisés par cette pratique. En effet, le visionnage et le téléchargement illégal des contenus leur font perdre énormément d’argent.

C’est la raison pour laquelle les autorités ont pris une décision drastique concernant les IPTV. Désormais, ces services pirates sont formellement interdits dans la plupart des pays européens.

Pour dissuader les clients d’avoir recours aux IPTV, l’Espagne met en place une mesure importante. Les personnes concernées ont reçu un courrier qui se veut assez menaçant. Pour identifier les utilisateurs, les autorités ont vérifié leurs adresses IP.

À lire CAF: qui va toucher cette aide de 953 euros bientôt versée ?

Les titulaires de celles qui ont été utilisées pour se connecter avec une plateforme IPTV pourraient alors se retrouver sanctionnés.

Si l’utilisateur cesse de se connecter à ces plateformes, il peut s’en sortir indemne. Cependant, s’il s’obstine, il écopera d’une grosse amende de « 450,16 euros en compensation des dommages causés par son comportement ».

Selon TorrentFreak, les utilisateurs pourraient contester cette mesure. Toutefois, les forces de l’ordre espèrent que cet avertissement suffira à les convaincre d’arrêter d’utiliser les IPTV.

D’autres pays suivent la tendance et lancent un rappel à l’ordre aux internautes

La lutte contre la popularisation des IPTV ne concerne pas uniquement l’Espagne. En effet, d’autres pays prévoient aussi de suivre l’exemple des autorités espagnoles pour punir sévèrement les internautes têtus.

À lire Allocation chômage: calculer facilement le montant que vous allez toucher

D’ailleurs, certains États ont déjà annoncé que l’utilisation des IPTV exposent leurs citoyens à des amendes de 150 à 5000 euros. Et ces sanctionnent ne tarderont pas à arriver.

De son côté, l’Italie a aussi commencé à prendre l’affaire au sérieux. Les utilisateurs d’IPTV ont reçu des courriers, non pas d’avertissements, mais leur informant de l’amende qu’ils doivent payer.

Le directeur de l’AGCOM a annoncé : « Peut-être n’est-il pas encore clair que des amendes de 150 à 5 000 euros arriveront bientôt, et cela, comme toutes les amendes, est une étape que l’on aimerait éviter, mais qui est devenue nécessaire, notamment parce que ceux qui font des affaires illégales font croire aux utilisateurs peu méfiants qu’ils ne risquent rien ».

Ces mesures prises par l’Espagne et l’Italie promettent un énorme changement sur les habitudes des internautes. Même si l’Hexagone n’a pas encore suivi le mouvement, il est certain que les autorités françaises pensent déjà aux lois à mettre en place.

À lire Récupérer facilement votre chèque énergie jusqu’à 277 euros en 2024

Ainsi, si vous faites partie des utilisateurs d’IPTV, il vaut mieux prendre des précautions dès maintenant.