Leclerc annonce une très bonne nouvelle pour tous les consommateurs

Pour contrer l'inflation, Michel-Édouard Leclerc annonce une baisse des prix de ses articles chez Leclerc. Voici les produits concernés !

© Leclerc annonce une très bonne nouvelle pour tous les consommateurs

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Michel-Édouard Leclerc veille à préserver le portefeuille de sa fidèle clientèle. Il annonce une baisse des prix de ses articles chez Leclerc. Alors voici tous les produits concernés !

Une baisse des prix chez Leclerc

L’inflation bouleverse le quotidien des Français depuis plus de 2 ans. Les Français doivent faire face à une hausse vertigineuse des prix alimentaires. Cela concerne toutes les enseignes, comme Carrefour, Leclerc, Lidl, Aldi et bien d’autres encore.

Ainsi pour réussir à joindre les deux bouts, nombreux sont ceux qui sont à la recherche d’un moyen pour faire des économies. Michel-Edouard Leclerc propose ainsi des réductions en magasin.

À lire CAF: tout savoir pour toucher cette aide jusqu’à 1119 euros les Français concernés

Eh oui ! Le patron continue de renouveler sa stratégie marketing. Et ce, pour accroître son chiffre d’affaires. Mais en même temps, il pense aussi au portefeuille de ses clients !

À ce jour, l’homme d’affaires se dit très fier d’avoir « gagné son coup » face à l’inflation. Il explique au micro de BFMTV qu’il a eu une stratégie particulière. « On est allé boxer auprès des multinationales pour ramener une inflation au moindre. »

« Je pense qu’en 2024, on sera à 2 à 3 points d’inflation en général. Dans les hypers, on aura cassé ce mouvement hyperspéculatif qui a tapé dans le portefeuille des Français « .

Avant de parler de cette autre stratégie : « Par exemple, dans la concurrence qu’on se livre entre Carrefour, Leclerc et Auchan, on va aussi prendre sur nos marges, ce n’est pas que les conditions d’achats qui font les prix ».

À lire Facture d’énergie: très mauvaise nouvelle pour tous ceux qui se chauffent et cuisinent au gaz

« On prend aussi sur nos marges et on baisse tel ou tel secteur. Michel-Edouard Leclerc évoque le retour à une inflation « à 2 ou 3 % » en France en 2024. « 

On rentre dans un cycle plus vertueux sur le plan écologique. Mais qui coûte plus cher à produire. » Dans sa quête contre l’inflation, il a aussi promis « des poches de baisses » de prix sur des centaines de produits.

Plusieurs articles moins chers

Le patron de Leclerc se dit prêt à sacrifier une partie des marges de ses supermarchés. Il ajoute que les changements pourraient arriver dans deux à trois semaines. Voilà donc une très bonne nouvelle pour toutes les personnes en situation de précarité.

Mais alors la question se pose, quels sont les produits concernés par cette baisse de prix ? Cela touche les produits des rayons textiles, déco de table. Ainsi que les jouets de Noël (hors licence). »

À lire CAF: qui peut toucher cette allocation jusqu’à 940 euros en 2024 comme 800 000 Français ?

Michel Édouard Leclerc ajoute que nous avons dépassé le stade de « l’énorme anxiété » d’il y a quelques mois. Mais il promet d’offrir un meilleur pouvoir d’achat aux Français.

Pour cela, il compte collaborer au niveau international. Ainsi, Leclerc va donc s’engager dans le « transport qui n’est pas pour le moment trop prohibitif ». Le patron veut donc importer des articles venant de l’Orient.

Car il affirme que les chinois « vendent moins localement avec la croissance plus faible en Asie ». Michel Édouard Leclerc a aussi évoqué le revenu des agriculteurs.

Selon lui, il faut « augmenter le revenu des agriculteurs au niveau de la production. Sans impacter durablement le consommateur« . Il est certain qu’il est possible de réconcilier les griefs des agriculteurs avec les demandes des clients. I

À lire Leclerc: ils tombent en panne après avoir fait le plein d’essence les raisons hallucinantes

« Il est possible d’augmenter le revenu des agriculteurs au niveau de la production… Sans impacter durablement le client. Donc, je prends l’engagement, tout en baissant les prix, de ne pas altérer cette possible augmentation des revenus des agriculteurs ».

Sur BFMTV, il ajoute l’importance de baisser les prix, bien plus que ceux des concurrents.

Divertissons Nous est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :