CAF: il y a trop d’aides sociales et d’allocations pour 6 Français sur 10

Les Français se préoccupent de plus en plus de l’économie de pays. Et bon nombre de citoyens proposent de réduire les aides de la CAF.

© CAF: il y a trop d’aides sociales et d’allocations pour 6 Français sur 10

Voir le sommaire Ne plus voir le sommaire

Les aides sociales, notamment celles versées par la CAF, représentent une grande partie du budget de l’Etat. Face à ce constat, bon nombre de Français estiment qu’il faut réduire le nombre d’allocations. Cela permettrait de limiter la dépense publique afin de redresser l’économie du pays.

Le gouvernement pense sérieusement à mettre en place les mesures pour réduire ces dépenses. Les bénéficiaires des aides de la CAF devraient-ils s’inquiéter de perdre leurs allocations ?

La légitimité de certaines aides de la CAF soulève de nombreux questionnements

L’économie du pays préoccupe de plus en plus les citoyens français. Ces derniers estiment que le gouvernement doit mettre en priorité la lutte contre les déficits et la dépense publique. Un sondage effectué via un baromètre d’Odoxa a révélé que 59 % des Français partagent cet avis.

À lire Cette grosse amende si vous faites pipi dans l’eau dans cette station balnéaire très connue

Parmi les mesures proposées, les citoyens souhaitent que l’Etat réduise le budget alloué aux aides de la CAF.

Selon les résultats de ce sondage pour Agipi, Challenges et BFM Business, 6 Français sur 10 pensent qu’il y a trop d’aides sociales.

Ainsi, pour réduire le déficit public, ils se disent favorables à l’adoption d’une mesure sévère : supprimer certaines allocations de la CAF.

Le questionnement sur la légitimité des aides de la CAF persiste depuis plusieurs années. En effet, les membres du gouvernement se concertent pour trouver les meilleures solutions possibles.

À lire CAF: ces gros changements sur les aides sociales avec la solidarité à la source

En effet, annuler certaines aides de la CAF pénaliserait les bénéficiaires, soit des millions de Français. Cependant, l’Etat ne peut pas compenser les inégalités en augmentant toujours plus les dépenses publiques.

Pour résoudre ce problème, la CAF a mis en place des réformes pour durcir les conditions d’éligibilité aux aides. Parmi les allocations de la CAF concernées, les APL arrivent en tête de classement. La légitimité des prestations familiales se retrouve également au centre de toutes les attentions.

Les citoyens proposent aussi de maîtriser les aides de la CAF destinées aux personnes avec des conditions spécifiques. Il s’agit entre autres des allocations que la CAF verse aux personnes âgées et à celles en situation de handicap.

En plus des aides de la CAF, les bourses sur critères sociaux allouées aux étudiants se retrouvent aussi menacées.

À lire LEP: 12 millions de Français vont perdre beaucoup d’argent à cause du nouveau taux

Les autres mesures proposées par les Français pour redresser l’économie du pays

Bien que les Français soient favorables à la réduction des aides de la CAF, l’idée n’est pas de supprimer totalement les allocations.

En effet, les mesures à prendre devraient réserver le soutien de la CAF aux plus démunis.

Ainsi les autres populations qui perçoivent des aides de la CAF ne recevront plus celles qui ne leur sont pas essentielles. Même si la majorité des votants soutiennent cette mesure, certains Français restent dubitatifs.

Limiter les aides attribuées par la CAF peut réellement rehausser l’économie du pays. Mais cette mesure seule ne permettra pas d’obtenir les résultats attendus en termes d’économies.

À lire AAH: la liste complète des avantages de toucher cette allocation CAF

Ainsi, en plus de la réduction des allocations de la CAF, 57 % des Français proposent aussi de baisser le nombre de fonctionnaires.

Cet avis récolte une hausse de 3 points sur un an, preuve que la situation inquiète de plus en plus les citoyens.

18 % des votants pensent aussi qu’il faut augmenter les impôts et les taxes. De la même manière, selon 49 % des personnes interrogées, il faut réduire les aides aux entreprises.

Pour le moment, ni le gouvernement ni la CAF n’ont encore déclaré quoi que ce soit sur les mesures à prendre.

À lire Il part faire une randonnée à vélo et finit avec une énorme cloque à la main